Partagez | 
 

 Apprentissage ... De guérisseuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Apprentissage ... De guérisseuse.   Lun 17 Sep 2012, 04:46

Apprentissage... De guérisseuse.

Le soleil se levait lorsque nuage de pivoine se réveilla dans la tanière des guérisseuses. La petite était lève tôt. S'étirant sur sa litière de mousse fraîche, elle remarqua que la journée serait belle. Tout s'annonçait pour être parfait, elle le sentait.

Une petite brise fraîche suffit pour donner de l'énergie À l'apprentie de comptine du démon. Elle avait hâte de connaître mieux toutes les plantes guérissantes même si elle connaissait déjà beaucoup de choses: alors qu'elle était encore à la pouponnière, elle aimait bien aller espionner perle de nuit enseigner le métier de guérisseuse à nuage de dragon. Elle mémorisait tout ce que la chatte apprenait à son apprentie. Tout. Il fait dire qu'elle était dotée d'une grande intelligence et d'une mémoire époustouflante.

Nuage de pivoine bondit sur ses pattes et alla voir les réserves de plantes médicinales de son clan. Elles avaient l'air plutôt pleines, mais elle savait qu'on avait jamais assez de remèdes. La chatte cendrée avait entendu dire par perle de nuit cette phrase qu'elle trouvait pleine de bon sens. Mais à partir d'aujourd'hui, elle devrait se fier aux conseils de comptine du démon. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de lui parler, et les questions lui brûlaient les lèvres ! Est-ce que comptine du démon serait ouverte ou renfermée par rapport à elle? La nouvelle apprentie se demanda soudain si il n'y avait pas des tensions entre perle de nuit et comptine du démon. Elle avait souvent l'impression que les deux chattes ne s'appréciaient pas beaucoup... Quand une des deux parlait à l'autre, elle avait souvent un ton amer et quand l'interrogée répliquait, c'était sur un ton tout aussi sec. Mais peut-être était-ce seulement le fruit de son imagination.

Elle décida d'aller manger un peu. Elle partit grignoter un campagnol au soleil. Elle s'étendit sur la terre battue près de son repas, laissant ses pensées aller. Est-ce qu'il était vrai qu'elle avait été trouvée dans la forêt ? Que voulaient dire ses souvenirs étranges ? Est-ce qu'une guérisseuse comme comptine du démon pouvait répondre à ses questions ? Et pourquoi est-ce que nuage de pivoine trouvait que sa mentor avait l'air si différente des autres chats du clan ? Venait-elle d'ailleurs elle aussi ? Est-ce qu'elle lui en parlerait un jour ? Les chats du clan de l'ombre croyaient-ils en la loyauté de nuage de pivoine ? Pff... Toutes ces questions la mélangeait plus que d'autres choses. Elle se leva et s'étira, laissant la carcasse de son rongeur à l'endroit où elle l'avait mangé. Elle remarqua que la plupart des apprentis étaient levés. Elle salua ses amis : nuage nocturne, nuage de dragon, nuage de velours...

Et puis elle rentra dans la tanière des guérisseuses. Un parfum de conifères flottait dans l'air et les doux rayons du soleil filtraient à travers les fissures de l'antre, laissant pénétrer la lumière matinale, aussi joyeuse qu'elle paraissait. On aurait pas dit un endroit triste ou allaient les mourants, non. C'était plutôt un endroit de bonheur et d'espoir ou l'on soignait les chats ! À présent sa mentor et perle de nuit étaient levés. Plus excitée que jamais, la chatte grise bondit de joie. Elle trépignait d'impatience à l'idée de commencer son apprentissage.

- Alors, c'est aujourd'hui que commence mon entraînement ? Tu vas me montrer comment faire le cataplasme de feuilles de jacobée et de baies de genièvre ? Et tu sais je connais déjà plein de choses ! Je sais que l'ail sauvage et le cerfeuil préviennent l'infection et aussi que l'herbe à chat peut soulager du mal vert. Ah oui et il y a le miel pour la gorge, les graines de pavot et le thym qui aident à rester clame et ce truc, là, les clous de giroflée.. Heu je veux dire de girofle ! Et est-ce que je dois te vouvoyer ?

Les paroles que nuage de pivoine avait adressées à comptine du démon, elle les avaient préparées d'avance. Toute la dernière lune, lorsqu'elle se couchait, elle se répétait intérieurement toutes les plantes qu'elle connaissait et se demandait comment formuler le tout à sa nouvelle mentor. Oui, bon, elle c'était mélangée entre girofle et giroflée, mais bon.. Elle voulait devenir guérisseuse, elle le savait et le souhaitait très, très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Comptine du Démon
Guérisseur(se)
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Chaton
Messages ; : 547
Humeur ; : Désabusée

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Un fil de lumière dans une obscurité claire.   Lun 24 Sep 2012, 18:12


« Un fil de lumière dans une obscurité claire. »



« Un fil de lumière dans un océan de solitude. »

Le Soleil, astre du monde, vient de naître,
Un rayon de lumière emplit ma chambre ;
Ténébreuse pièce qui semble ne plus l'être
Car éclairée d'un beau et grand filet d'ambre !

N'est plus caverne d'obscurité débordante,
Mais devient radieux alliage d'ombres lueurs ;
Qui, par ma fenêtre, dansottent et se vantent
Sur les murs, sur mes draps à toutes les heures.

J'assiste au plus grand bal de cette lumière,
Petit pantin qui s'étale et qui s'obstine,
S'accrochant à sa cible comme du lierre.

Mais tout écho nuit à cette contredanse,
Friable et fragile comme la jeune vigne,
Ne pouvant être admirée sans tout le silence.

Apolon 15 ; Bal Matinal http://www.poeme-france.com/sonnet-145943-bal-matinal.html

Le vent soufflait doucement, venant agiter le rideau de fougère qui tombaient du plafond de la grotte en une petite cascade de végétation. La lune brillait haut dans le ciel sombre, sa douce lumière venait effleurer les plantes bleutées, et une brise légère et fraiche diffusait leur parfum aromatisé dans toute la grotte. Des fougères tapissaient le sol afin de préserver la chaleur de la journée, et rendre les couches plus confortables. Les parois rocheuses brillaient d'un doux éclat bleu, et elles semblaient produire leur propre lumière, comme par magie. Une petite rivière courait doucement entre les roches, ce qui permettait à la guérisseuse de ne pas avoir à envoyer un apprenti chercher des mousses imbibées d'eau pour abreuver les blessés. Des fils de poussière croulaient doucement, illuminés par les pâles lueurs des ténèbres.

Allongée sur un petit nid de mousse douillé placé sous un mince filet de lumière, Comptine du Démon dormait, d'un sommeil peuplé de rêves sombres appelés cauchemars. Les nuits étaient ses seules consolations, et c'était dans ses rêves qu'elle se réfugiait pour pleurer de tout son saoul, sans que personne ne la surprenne les yeux baignés de larmes, le cœur chargé de plaies. Dans ses rêves torturés, c'était les mêmes visages, qui se succédaient sans cesse. Tous les visages de ses proches, qui l'avaient fait tantôt rire, tantôt souffrir. Elle avait été blessée par leur perte, consolée par leur présence, rassurée par leur regard, réconfortée par leur sourire. Tous ces chats, tous ces proches, qui étaient en fait bien plus que cela, étaient la raison pour laquelle elle vivait. Pour ses amis. Ses amis ... ce mot sonnait tellement faux, dans son esprit. Elle ne savait pas exactement ce "qu'être ami" impliquait, mais elle était persuadée, que l'amitié était la relation qu'elle avait avec Nuage d'Argent et Étoile de Saphir. Ombre Éternelle n'était pas son ami. Ombre Éternelle était mort. C'était la première fois, qu'elle se rendait pleinement compte, de ce trou qu'il y avait en elle. Jamais elle ne s'était vraiment interrogée sur la relation qui les unissait, son ancien mentor et elle après la mort du sombre solitaire. En fait, leur lien n'avait plus aucun statut. Car il n'y avait plus de lien. Frappée par la puissance douloureuse de cette découverte, elle faillit en vomir. Mais elle dormait, et ses pensées de la nuit seraient oubliées au petit matin. Sur cette note affligeante, elle sombra dans d'autres rêves étranges, où les poissons dominaient la forêt de Cerfblanc, et où les libellules essayaient de renverser le règne de ces animaux aquatiques et débiles. Hurm. Nous n’essaierons pas d’interpréter le sens de ces songes étranges, car nous risquerions d'apprendre une dure vérité sur l'état mental de notre féline adorée. Passons.


Une petite araignée fut la cause du réveil de la guérisseuse. Le petit pois sur patte courrait sur le sol de la grotte, provoquant le craquement des feuillages disposés par terre, ce qui fit sursauter Comptine du Démon. Un infime petit bruit venait de la tirer de ses rêves. Identifiant l'araignée, la jeune chatte voulu se rendormir, mais après quelques minutes passées à fixer le plafond, allongée sur sa couche, elle se rendit à l'évidence : le sommeil la fuyait. La jeune chatte se releva en baillant doucement, essayant de faire le moins de bruit possible, pour ne pas réveiller tous les habitants de la grotte. Lorsqu'elle jeta un œil à son apprentie, elle vit que celle-ci dormait encore, ce qui était normal à une heure proche de trois heures du matin. Ne retrouvant pas le sommeil, la jeune chatte tricolore s'assit à l'entrée de l'antre, et observa le paysage s'éveiller doucement. Elle resta de nombreuses heures assise à l'entrée, à observer le soleil se lever, et le ciel se parer des innocentes couleurs de l'aube, tel que le rose ou le bleu pâle. Quelques oiseaux commençaient à chanter timidement, et les bêtes sortaient de leur tanière. Le monde sortait de son sommeil.

Une jeune chatte cendrée fixait la guérisseuse, depuis un moment déjà. Comptine du Démon se retourna, pour faire face à son apprentie. Nuage de Pivoine inspira un grand coup, et commença.

- Alors, c'est aujourd'hui que commence mon entraînement ? Tu vas me montrer comment faire le cataplasme de feuilles de jacobée et de baies de genièvre ? Et tu sais je connais déjà plein de choses ! Je sais que l'ail sauvage et le cerfeuil préviennent l'infection et aussi que l'herbe à chat peut soulager du mal vert. Ah oui et il y a le miel pour la gorge, les graines de pavot et le thym qui aident à rester clame et ce truc, là, les clous de giroflée.. Heu je veux dire de girofle ! Et est-ce que je dois te vouvoyer ?

La petite chatte semblait si gentille et si joyeuse, que Comptine du Démon ne put s'empêcher de l'envier. Elle la détesta immédiatement. Elle détestait ce sourire sincère, qui ne quittait pas ses lèvres, et ces grands yeux brillants et éclatants qui témoignaient de son impatience à commencer l'entraînement. Nuage de Pivoine sembla le remarquer, car son sourire se figea comme une grimace. Elle s'attendait peut-être à ce que son mentor soit une gentille et sage femelle qui lui transmettrait son savoir ... elle allait vite déchanter.

Comptine du Démon la regarda froidement, forçant l'apprentie à baisser les yeux.

-Effectivement, c'est aujourd'hui que commence ton entraînement.


Puis elle s'éloigna vers le fond de la grotte, laissant Nuage de Pivoine seule. Cette dernière semblait si étonnée et si perdue face au comportement de son mentor, que Comptine du Démon ne put s'empêcher d'avoir un sourire mauvais.

-Bon, tu viens ou il te faut une invitation ? lança-t-elle d'un ton glacé.

L'apprentie s'empressa d'accourir. Comptine du Démon désigna des baies.

-Dis moi ce que c'est.

C'était des baies de la mort, autrement dit des baies d'if. Ces plantes portaient bien leur nom, car elles pouvaient tuer quiconque en avalait, si elles n'étaient pas recrachées rapidement. Elle toisa l'apprentie durement, tandis que celle-ci réfléchissait. L'apprentie leva les yeux, et croisa le regard de son mentor. Si un regard pouvait tuer, Nuage de Pivoine serait foudroyée sur place. La guérisseuse la haïssait, dès le premier jour. La suite allait être mouvementée.




Dernière édition par Comptine du Démon le Lun 28 Avr 2014, 12:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t9013-c-o-m-p-t-i-n-e-d-u-d-e
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Baies d'if   Lun 01 Oct 2012, 04:15

Après que Nuage de Pivoine ait parlé, elle se demanda si elle n'avait pas eu tort d'être aussi excitée. Oui, il était vrai que c'était sa première journée de guérisseuse - ou plutôt apprentie guérisseuse - mais ce n'était tout de même pas une raison pour être énervante. D'ailleurs, Comptine du Démon n'avait pas semblé apprécier  le petit récit de sa nouvelle apprentie, elle la toisa durement, avec un regard méchant, ce qui fit frémir Nuage de Pivoine. Malgré elle, la petit se soumit en baissant les yeux et les oreilles.
-Effectivement, c'est aujourd'hui que commence ton entraînement.

Comptine du Démon ne l'avait pas félicité, ne lui avait pas dit non plus si elle fallait qu'elle la vouvoie. Elle avait parlé sur un ton neutre, qui cachait une point d'amertume, comme si elle détestait la chatte cendrée. Pourtant, celle-ci avait l'impression, au fond d'elle, que Comptine du Démon et elle étaient pareilles et que tout finirait bien. Alors que Nuage de Pivoine allait s'excuser, la chatte tricolore tourna les talons pour partir dans une autre partie de l'antre, laissant la novice là. Nuage de Pivoine se sentit tout à coup très perdue et négligée face au comportement de son mentor. Face à la guérisseuse, elle n'était rien. Tout cela n'était peut-être pas aussi merveilleux que ce que Nuage de Pivoine s'imaginait, au fond.

-Bon, tu viens ou il te faut une invitation ? lança Comptine du Démon sur un ton glacé. 

La petite chatte cendrée, heureuse de n'être pas totalement délaissée, s'empressa d'accourir. Comptine du Démon désigna des baies. 

-Dis moi ce que c'est.

L'apprentie se doutait bien de se que c'était, mais elle n'osa pas le dire tout de suite, de peur de se tromper. Prudente, elle s'avança devant les quelques baies et entrouvrit la gueule pour les humer. Elle retira son museau aussitôt. 

- QUOI ?!? Tu crois vraiment que je ne sais pas ce que c'est ? Des baies d'If, je sais très bien ce que c'est. Ce truc là, si on en mange, il fait ensuite prendre du millefeuille pour le vomir car sinon... On meurt, c'est ça ?

La novice c'était emportée, cela lui arrivait souvent car elle avait très mauvais caractère. Et là, en plus, sa nouvelle mentor la détestait apparemment, et elle la prenait pour une cruche. Puis pour couronner le tout, la première chose qu'elle abordait avec elle était la mort. 

La mort était quelque chose que Nuage de Pivoine ne connaissait pas. De plus cela lui semblait très lugubre, et lui faisait peur. En gros, elle souhaitait ne jamais de ont l'affronter, même si ça viendrait un jour, et sûrement plus tôt que ce qu'elle croyait, avec son poste de guérisseuse.
Revenir en haut Aller en bas
Comptine du Démon
Guérisseur(se)
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Chaton
Messages ; : 547
Humeur ; : Désabusée

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Apprentissage ... De guérisseuse.   Dim 13 Jan 2013, 15:34


« Un fil de lumière dans une obscurité claire. »




« Mort »

Nuage de Pivoine approcha son fin museau des baies, inspira un grand coup afin d'en sentir le fumet puis se retira aussitôt. Une lueur de colère apparu instantanément dans ses grandes prunelles, mêlée à un soupçon de peur. Comptine du Démon savait pertinemment que son apprentie reconnaîtrait ces baies particulièrement mortelles, mais ce qu'elle souhaitait vérifier, c'était sa réaction. Celle-ci ne se fit pas attendre longtemps.


- QUOI ?!? Tu crois vraiment que je ne sais pas ce que c'est ? Des baies d'If, je sais très bien ce que c'est. Ce truc là, si on en mange, il fait ensuite prendre du millefeuille pour le vomir car sinon... On meurt, c'est ça ?


Eh bien ! On pouvait dire qu'elle avait du caractère la petiote. La façon dont elle se comportait aurait du exaspérer Comptine du Démon, mais contre toute attente, elle en fut juste très satisfaite. Un grand sourire vint fleurir sur ses lèvres, le premier depuis sa rencontre avec sa nouvelle apprentie. Celle-ci en fut sans doute étonnée, son mentor avait été si froide depuis le début. On pouvait dire que la guérisseuse était de ces chats qui mettaient mal à l'aise n'importe qui. Les caractères changeants avaient toujours été un problème, car on ne savait plus comment interpréter les paroles et les réactions de ceux qui pouvaient être chaleureux, et l'instant d'après glacial comme la neige de février.

Exactement. Ce sont des baies d'If, autrement dit les baies de la mort. Il suffit que tu en avale une seule pour n'être plus rien en ce monde. Une seule et tu n'existe plus. Une seule, et tu n'es plus qu'un corps sans vie, qui sera dévoré par les petits rongeurs et autres bestioles. Heureusement, il existe un remède qui doit être appliqué très rapidement. C'est le millefeuille. Cette plante aide à faire vomir, je vais t'en montrer.


La guérisseuse s'éloigna un peu et fouilla dans sa réserve pour en extraire la fameuse plante remède. Le millefeuille. Elle la déposa par terre, afin que son apprentie puisse l'examiner à son aise. Si Nuage de Pivoine avait de grandes connaissances pour son jeune âge, elle n'avait pas l'expérience, c'était donc sur cela qu'allait insister Comptine du Démon.

Bien. Il faut que tu sache que repérer le fumet de cette plante rapidement peut sauver une vie. Si tu tarde quelques secondes de trop à déraciner cette fleur ou à la faire avaler, tu peux tuer quelqu'un. Un guerrier se bat pour protéger son clan, s'il fait une erreur il sera blessé, mais d'autres viendront à son secours. Une guérisseuse est seule face à la mort, et la moindre erreur peut lui couter cher. Tu entends ? Une erreur est égale à un mort. Je ne sais pas si tu te rend compte de ce que c'est, que la mort. Je ne sais pas si tu as conscience que cette voie est dangereuse. Pour une faute, tu détruit une vie. La culpabilité te suivra partout où tu ira, elle hantera tes pensées, jour et nuit. Lorsque tu croisera le regard des proches de la personne que tu n'auras pas su sauver, tu y verra un profond mépris, une accusation muette. Aux yeux de tous tu seras responsable. Aux yeux de tous tu ne seras qu'une misérable incapable. Mais je préfère te prévenir, tu ne pourras pas échapper à la mort. Toutes les guérisseuses échouent à un moment donné. Je te souhaite que ce soit le plus tard possible dans ton cas. Car tu ne t'en remettra jamais vraiment. Personne, ne s'en remet jamais vraiment.


Comptine du Démon se tut, et planta son regard améthyste dans celui de Nuage de Pivoine. Ses paroles avaient été dures, violentes pour une si innocente apprentie, mais un bon mentor devait avant tout mettre en garde son novice, et le protéger le moins possible. Nuage de Pivoine devait être forte, autonome, confrontée dès le plus jeune âge à la dure réalité. Ce n'est pas en l'épargnant toute sa vie que Comptine du Démon lui rendrait service, et elle le savait très bien. Il viendrait un jour où son apprentie se retrouverait seule, et elle devait être préparée le mieux possible à cette dure épreuve. La guérisseuse eut un regard plein de tendresse pour ce frêle petit chat si joyeux et si innocent. Elle ne pouvait s'empêcher de l'aimer. C'était son apprentie. La guérisseuse n'avait jamais eu de petits, elle n'avait jamais eut de parents, et c'était peut-être pour cela qu'elle portait tant d'attention à Nuage d'Argent et Nuage de Pivoine. Son apprentie officielle et son apprentie de coeur. Comptine du Démon avait besoin d'offrir un peu d'amour, elle qui n'en avait jamais reçu, et c'est peut-être pour cela, que lorsqu'elle s'attachait à quelqu'un, c'était pour la vie. Rares étaient les personnes qui obtenaient son attention, mais quand ils l'obtenaient, c'était pour de vrai.

Nuage de Pivoine, tu es désormais mon apprentie. J'espère que tu seras sérieuse et talentueuse, mais j'ai confiance en toi. Tu es digne d'être une guérisseuse, je le sais.


Sur ces paroles réconfortantes, Comptine du Démon frotta son museau contre l'épaule de son apprentie avant d'aller chercher d'autres plantes à lui montrer.


→ Désolée pour le retard et pour la qualité médiocre de ce post. Je vais essayer de me rattraper sur le prochain.





Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t9013-c-o-m-p-t-i-n-e-d-u-d-e
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Apprentissage ... De guérisseuse.   Mer 01 Mai 2013, 04:12

Deux sentiments vinrent se mêler dans l'esprit de la jeune chatte cendrée. Le premier était plus dur. Du regret. Elle regrettait affreusement d'avoir hurlé sur son mentor- et ce- dès son premier entraînement en tant qu'à aspirante guérisseuse ! Elle s'imaginait déjà tout ce que la chatte tricolore pourrait faire pour la punir. La mettre en corvées chez les anciens. Ou pire encore, la forcer a devenir guerrière ! Elle devrait alors aller rejoindre les autres apprentis normaux. Et ne jamais aider son clan de manière originale. Ne jamais communiquer avec ses ancêtres. Et surtout, ne jamais réaliser ses rêves...

Ensuite, le deuxième sentiment était presque aussi désagréable. La peur. Comme ce frisson qui parcours votre corps lorsque vous entendez des pas inconnus la nuit, mais qu'il n'y a l'ombre de personne. La peur comme le frisson qui s'accroît quand tu vois des guerriers ennemis foncer droit sur toi. 
Mais la sorte de frisson que ressentit l'apprentie à ce moment la n'était pas un frisson de peur parce qu'elle se sentait impuissante.
Ni parce qu'elle se sentait menacée. Non.
C'était la peur, tout simplement.


Puis soudain, un sourire très doux vint se poser sur les lèvres de la maître de Nuage de Pivoine. Un sourire. C'est simple. Des lèvres qui se dressent vers le haut, des yeux rieurs qui se plissent un peu. Oui, à première vue un sourire c'est simple et sans intérêt. Mais un sourire porte aussi beaucoup d'émotion. Ça peut signifier le pardon. L'amitié. L'amour. La fierté. On attend toujours, même sans s'en rendre compte, de recevoir un sourire, même plus petit soit il. Et Nuage de Pivoine venait d'en recevoir un. Vu la situation, elle ne comprenait pas trop pourquoi son mentor avait choisit ce moment là précisément. Mais en fait, ça ne la dérangeait pas vraiment. Parce qu'elle avait eu son sourire. Au fond d'elle, elle continuait tout de même de se poser des questions. Pourquoi toutes les deux avaient-elles été si froides puis soudainement heureuse comme jamais ? La chatte grisonnante compris qu'elle et son mentor, sous un certain angle, étaient pareil. Un moment joyeux. Un triste. Des sautes d'humeur, simplement. Nuage de Pivoine s'y ferait rapidement.

- Exactement. "youpi ! Pensa Nuage de Pivoine. Elle est fière de moi !" 
Ce sont des baies d'If, poursuivit la guérisseuse, autrement dit les baies de la mort. Il suffit que tu en avale une seule pour n'être plus rien en ce monde. Une seule et tu n'existe plus. Une seule, et tu n'es plus qu'un corps sans vie, qui sera dévoré par les petits rongeurs et autres bestioles.Un petit frisson de peur parcourut le dos de la novice. Heureusement, il existe un remède qui doit être appliqué très rapidement. C'est le millefeuille. Cette plante aide à faire vomir, je vais t'en montrer. 
L'apprentie se retint de dire à Comptine du Démon qu'elle connaissait déjà cette plante. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait l'impression que même si son caractère l'avait fait sourire plus tôt, il ne fallait pas qu'elle fasse trop de choses qui pourraient offusquer son mentor.

La chatte tachetée se tourna dos à son apprentie et marcha vers sa réserve de plantes. L'apprentie observa attentivement la démarche de son mentor, gracieuse et calme. Elle la trouvait parfaite, et pour pouvoir la reproduire il fallait qu'elle l'observe bien.


-Bien. Il faut que tu sache que repérer le fumet de cette plante rapidement peut sauver une vie. Si tu tarde quelques secondes de trop à déraciner cette fleur ou à la faire avaler, tu peux tuer quelqu'un. l'apprentie voulut ouvrir la bouche pour demander où trouver cette plante, mais elle vit que ce n'était pas le moment, qu'elle allait couper son mentor dans son élan.Un guerrier se bat pour protéger son clan, s'il fait une erreur il sera blessé, mais d'autres viendront à son secours. Une guérisseuse est seule face à la mort, et la moindre erreur peut lui couter cher. Tu entends ? Une erreur est égale à un mort. Je ne sais pas si tu te rend compte de ce que c'est, que la mort. Je ne sais pas si tu as conscience que cette voie est dangereuse. Pour une faute, tu détruit une vie. La culpabilité te suivra partout où tu ira, elle hantera tes pensées, jour et nuit. Lorsque tu croisera le regard des proches de la personne que tu n'auras pas su sauver, tu y verra un profond mépris, une accusation muette. Aux yeux de tous tu seras responsable. Aux yeux de tous tu ne seras qu'une misérable incapable. Mais je préfère te prévenir, tu ne pourras pas échapper à la mort. Toutes les guérisseuses échouent à un moment donné. Je te souhaite que ce soit le plus tard possible dans ton cas. Car tu ne t'en remettra jamais vraiment. Personne, ne s'en remet jamais vraiment.
Un sentiment coupable occupa soudain ses iris turquoises qui semblèrent devenir plus foncées, de honte.

Puis, son regard puissant plongé dans celui léger de la novice qu'on lui avait attribué, Comptine du Démon fit comprendre en un regard, plus qu'avec milles mots, à Nuage de Pivoine la lourde tâche qu'elle porterait et portait déjà en partie sur son dos. Et l'apprentie se sentit mieux. Comme libérée d'un poids. Alors que bien sûr, s'en était tout le contraire. Mais elle était rassurée. De quoi ? Elle ne savait pas trop. Comme la peur, c'était le genre de chose plutôt difficile à diagnostiquer. Comme tous les sentiments. Et cela frustrait énormément la petite chatte. Elle voulait tout savoir. Absolument tout. Heureusement, elle avait hérité d'une mentor qui - elle le savait - saurait lui monter la bonne voie.  Même si son regard, tout comme ses paroles, d'ailleurs, était dur. Elle savait que c'était pour son bien. Un mentor ne peut pas nous vouloir du mal... Non ? L'apprentie cendrée entra alors dans une profonde réflexion. Elle gardait ses yeux plongés dans ceux de la chatte qui allait lui enseigner, mais son esprit n'y était plus. Une fraction de seconde et elle pensait déjà à autre choses. Elle en vint à une conclusion assez spéciale. Personne n'avait une relation avec son mentor exacte à celle d'un autre. 
Elle, par exemple, avait hérité d'un mentor dur mais gentil
Nuage d'Onyx contredisait sans cesse la pauvre Araignée du Matin
Nuage Nocturne avait perdu son premier mentor, Cœur de Gouffre et s'était retrouvée sous la charge de Pelage de Nuit, leur lieutenant. 
Et il y en avait plusieurs autres qu'elle aurait pu énumérer si ses pensées n'avaient pas été coupées par son mentor. Pas que ce soit mal de l'interrompre, au contraire. Mais c'est frustrant sur le coup.

-Nuage de Pivoine, tu es désormais mon apprentie. J'espère que tu seras sérieuse et talentueuse, mais j'ai confiance en toi. Tu es digne d'être une guérisseuse, je le sais. Alors ça ! Ça valait la peine d'être interrompue dans ses pensées pour ça ! 
-J'en serai plus que digne, Comptine du Démon. miaula solennellement le chaton, tandis que son mentor frotta doucement son museau contre l'épaule de la novice. Puis comme si rien ne s'était passé, la guérisseuse se retourna et alla chercher d'autres plantes à lui montrer. Une étincelle de joie pétilla dans les yeux de la petite. Peut-être l'avait-on abandonnée avec Nuage de Lys dans le clan de l'ombre. Peut-être Feuille de Thé l'avait-elle recueille. Peut-être Nuage de Pivoine portait-elle l'odeur d'une guerrière du clan dans sa fourrure. Mais au fond d'elle, elle comprit que lorsqu'on est orphelin, ce qui est merveilleux c'est qu'on choisit notre famille. Et Nuage de Pivoine avait choisi Comptine du Démon. 

-J'aimerais savoir où trouver le millefeuille et le pas-d'âne. miaula la jeune chatte pour faire diversion. Je ne me souviens jamais de l'emplacement de ces deux là .
La guérisseuse allait-elle la mépriser ? Une vraie bonne guérisseuse sait où trouver ses plantes ... S'attendant au pire des sermons, elle essaya par tous les moyens d'implorer le clan des étoiles pour qu'il fasse en sorte que son mentor n'aie rien entendu. En vain. Elle se retourna, un paquet d'herbes dans la gueule. Lavande, thym, graines de pavot. Le lien était simple. Soulager un patient pour une durée limitée. Mais c'était comme l'herbe à chat : pas d'abus ou on aura l'effet contraire du médicament .


→ Je ne suis pas mieux ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Comptine du Démon
Guérisseur(se)
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Chaton
Messages ; : 547
Humeur ; : Désabusée

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Apprentissage ... De guérisseuse.   Lun 28 Avr 2014, 12:34


« Un fil de lumière dans une obscurité claire. »



« Un fil de lumière dans un océan de solitude. »

Le Soleil, astre du monde, vient de naître,
Un rayon de lumière emplit ma chambre ;
Ténébreuse pièce qui semble ne plus l'être
Car éclairée d'un beau et grand filet d'ambre !

N'est plus caverne d'obscurité débordante,
Mais devient radieux alliage d'ombres lueurs ;
Qui, par ma fenêtre, dansottent et se vantent
Sur les murs, sur mes draps à toutes les heures.

J'assiste au plus grand bal de cette lumière,
Petit pantin qui s'étale et qui s'obstine,
S'accrochant à sa cible comme du lierre.

Mais tout écho nuit à cette contredanse,
Friable et fragile comme la jeune vigne,
Ne pouvant être admirée sans tout le silence.

Apolon 15 ; Bal Matinal http://www.poeme-france.com/sonnet-145943-bal-matinal.html

Le lien qui unit un mentor a son apprentie est indestructible. Le guide protège et aide son élève à prendre son élan pour un envol solitaire. Et lorsque vient l'heure de l'essor, le maître est toujours là, dans l'ombre. Il veille. Comptine du Démon attendait avec impatience le jour ou viendrait le moment de regarder Nuage de Pivoine déployer ses ailes. Son unique aspiration était de voir sa novice trouver sa voie et s'épanouir dans le ciel. Mais le chemin pour parvenir au firmament était long et fastidieux.

« J'en serai plus que digne, Comptine du Démon »

La guérisseuse acquiesça et un sourire furtif vint illuminer son regard. Elle avait confiance en son apprentie, et c'était réciproque. Comptine du Démon avait l'impression de retrouver en Nuage de Pivoine l'enfant qu'elle n'avait jamais eu. L'enfant qui était mort à la naissance, celui qui avait déchiré son être et avait failli lui coûter la vie. Cet enfant qu'elle avait porté, durant des mois de grossesse. Qu'elle avait conçu, qu'elle avait aimé. Qu'elle avait perdu. A jamais.
Et pourtant, quelque chose dans le regard de la jeune novice lui faisait penser à la lumière qu'elle imaginait dans le regard de son fils. A défaut d'un enfant biologique, elle pouvait avoir une fille de cœur.

« J'aimerais savoir où trouver le millefeuille et le pas-d'âne. Je ne me souviens jamais de l'emplacement de ces deux là . »


« Ce n'est que ton premier entraînement, il est normal que tu ne saches pas encore tout, sinon je ne servirai à rien » rit la jeune guérisseuse. Elle reprit : « Tu trouveras le millefeuille en bord de route, ou dans des terrains vagues. Cette plante pousse dans des endroits peu boisées, sur un sol généralement sec et calcaire. Quant au pas-d'âne, tu le trouveras sur des sols instables »


La belle chatte se retourna pour fouiller dans ses réserves, et en extirpa les deux plantes concernées afin de les présenter à sa jeune apprentie.

« Te souviens-tu des propriétés du millefeuille et du Tussilage ? C'est le nom exact du pas d'âne. »


UC

Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t9013-c-o-m-p-t-i-n-e-d-u-d-e
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apprentissage ... De guérisseuse.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Apprentissage ... De guérisseuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Culottes d'apprentissage lavables (enfant entre 10 et 15kg environ)
» Apprentissage de la Propreté difficile
» Apprentissage des nombres - montessori et autre
» Apprentissage des langues étrangères
» Librairie pour apprentissage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans RPG ::  :: Ombre :: Camp de l'Ombre :: L'Antre du Guérisseur-
firefox Forum optimisé pour Mozilla Firefox et pour une resolution de 1280*800 px. © Copyright by "La guerre des Clans RPG", tout droits réservés. Idée originale d'apres "La guerre des clans" d'Erin Hunter. Toute reproduction de textes, d'images et de concepts est strictement interdite. Forum by Ladylemon (Brûlure d'Acide & Rivière Brisée) & Edrakan (Etoile de Cendre). Géré par Ladylemon, Edrakan, Tykasu (Etoile d'Argent), BN (Etoile d'Hiver) & Doddz (Etoile d'Ebène).
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com | Air du temps et Société | Ados, Enfance, Famille