Partagez | 
 

 PREMIER ENTRAÎNEMENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Douceur de la Soie
Guerrier(e) avec Apprenti
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Guerrier(e) sans Apprenti
<u>3ème personnage</u> ;Nuage de Constellations
<u>Rang 3ème personnage</u> ;Apprenti(e) avec Mentor

Messages ; : 258
Humeur ; : Envie de chevaucher une licorne pendant que cette dernière a ses règles.

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: PREMIER ENTRAÎNEMENT   Mar 27 Juin 2017, 20:14

« PREMIER ENTRAÎNEMENT » | FT. NUAGES DES ÉTOILES

____________________________________________________________________

Une bise froide se promenait aisément dans le labyrinthe sylvestre. Elle se faufilait lestement de branche en branche, laissant derrière son gémissement hivernal et son doux sifflement. Elle glissait sur le linceul blanc, le soulevant et le faisant valser, créant des vagues de poussières liliales qui montaient et se soulevaient gracilement, pour finalement s’écraser et déferler dans la poudreuse. Des tourbillons de neige, plus légers qu’un voile de mariée, traversaient l’air en dansant. Elle secouait violemment les feuillus et les conifères, courbant le tronc des bouleaux et leurs pauvres branches nues de couleur, et faisant onduler la parure touffue des sapins. Et c’est en ce moment que Regard de Jais se réveilla.

Regard de Jais dessilla difficilement les yeux. Deux onyx chatoyants aux reflets anthracite flottant sur un océan d’ivoire. La saine lueur de l’aube filtrait par l’ouverture de la tanière des guerriers. Sa bouche s’ouvrit et laissa résonner un bâillement, faisant apparaître ses canines pointues marmoréennes. Sa gueule s’humecta, sa langue passant sur ses lèvres sèches et claquant contre son palais, et les lèvres se crispèrent et firent une grimace de dégout, accompagnées de ses prunelles qui se plissèrent. L’haleine du matin. Ugh. La gorge toussota, voulant dégager ce goût dans sa cavité buccale. Aucun résultat. Le guerrier soupira et se leva. Ses membres qui passaient près de replonger dans le sommeil s’étirèrent et son échine se courba, le tout en plusieurs craquements. Le chat immaculé fit vite fait sa toilette et se dirigea vers la sortie de l’antre des guerriers.

Un rayon de soleil s’engouffra dans le regard de Regard de Jais, transperçant son crâne douloureux. La lumière aurorale inondait le camp de la Rivière, les brins de soleil s’accrochant aux brins d’herbe, de la même façon qu'elle dorait joliment le front des montagnes et se prolonge dans les vallons. La pâle verdure des arbres fraîchement renouvelée se détachait mal sur l’azur fané d’un ciel trop blanc. De délicates odeurs se disséminaient sur les ailes de la brise matinale de la Saison des Feuilles vertes. Odeur de feuilles, et de gazon, et de terre fraîchement retournée. Regard de Jais poussa un bâillement, ce qui causa à un léger tremblement de se promener à travers ses muscles, qu’il accompagna d’un claquement sec de la langue. Il appréciait davantage la Saison des Neiges. Le chat pouvait facilement se camoufler dans son environnement pendant ce temps froid, grâce à son pelage immaculé. De plus, pendant la Saison des Feuilles vertes, lorsqu’il y a une canicule, c’est impossible de s’en débarrasser tandis que dans l’autre saison, si on a froid, on se met en groupe et on se réchauffe. Voilà.

Le guerrier se dirigea lentement vers l’amas de proies, allongeant son cou dans divers angles afin de le faire craquer et ainsi le sortir dans son état de coma. Il prit un écureuil, pas trop dodu, pas trop maigre, une taille idéale, entre ses crocs acérés et l’apporta délicatement dans un coin reculé. Il n’était pas le genre à manger avec d’autres chats. Et s’ils parlaient en même, tout, mais pas ça. Voir ce qu’il se passe dans leur bouche, voir la tête de la proie se faire broyer sous la pression de deux dents, se brisant en plusieurs fragments de crâne et d’organe, tout en laissant échapper un liquide, un jus répugnant, et finalement accompagné par un bruit sec et gras constant. Nan, pas son genre à notre minou. Il était pourtant seul à être réveillé, mais tout de même. Peut-être d’autres chats se réveilleront-ils dans quelque temps ? Il ne voulait pas courir le risque.

Regard de Jais mastiqua mollement son écureuil en regardant un point invisible. Il était complètement dans sa bulle. Il aurait pu facilement , après avoir fini son festin, se balader aux Rochers du Soleil. Mouais, il savait très bien que c’était officiellement le territoire du Clan de la Rivière, mais bon. Il aimait bien se tenir là et se réchauffer (avec un certain contrôle, bien sûr) à cet endroit. Ça le relaxait. Cet endroit faisait en sorte que toute sa rage, tous ses tracas, tous ses soucis et tous ses doutes s’envolaient temporairement. Les ondes calmes et douces de la rivière, le clapotis sourd lorsqu’elles se juxtaposaient, la lueur dorée qui se baladait sur la surface de l’eau, faisant briller celle-ci comme s’il y avait une écume de diamants qui brillaient de mille feux qui s’étendait sur la rivière. C’était si calme.

Regard de Jais envoya valser un os de l’écureuil, qui tomba tragiquement à travers des larges buissons. Il aurait bien voulu relaxer, mais il avait désormais un apprenti. Une apprentie ? Le chat lâcha un soupir d’indifférence. Peu importe, il ne s’en souvenait même plus. Peut-être du fait qu’il n’avait pratiquement aucunement écouté la cérémonie ? Regard de Jais crispa ses lèvres et resta immobile quelques secondes, une expression réservée de désaveu qui se peignait sur son visage. Mouais, c’est vrai que ça n’a pas trop trop aidé. Le guerrier blanc secoua la tête. Il n’y pouvait rien si les cérémonies étaient ennuyantes et pénibles. Elles semblaient durer 1000000 lunes ! Et il était gentil pour son estimation.

- « Moi Nyehehe, chef du Clan nyehehe, j'en appelle à nos trucs pour qu'ils se penchent sur ça. Ils ont maintenant blbbl et sont digne d’être des esclaves au Clan. Nyehehe tu t'appelleras NUAGE nyehehehe et ton mentor sera ça. » murmura-t-il en prenant une voix nasillarde, tout mimant des gestes pendant son discours.

Regard de Jais soupira. Nuage des Étoiles, c’est ça ? Le chat se releva, prit soin de s’étirer longuement, tout en fouettant l’air avec des coups secs de sa queue, et s’entreprit de faire sa toilette. Faut quand même être présentable. Il tenta de se souvenir comment son apprenti(e) ressemblait. Yeux d’un brun noisette, qui permettent facilement de déceler ce que … Truc ressent, donc impossible que Truc est capable de cacher quelque chose. Pelage doré .. banal. Avec des taches blanches, un peu partout. Mais avec une tache sur son front, avec une forme qui ressemble beaucoup à une étoile. Le sourire du mâle se crispa en un sourire. Une étoile, hein ? Assez rare comme chance d’avoir une tache en forme d’étoile. Le sourire poussa un léger soupir désolant. Il était quand même né avec deux yeux entièrement noirs lui. Mais bon, c’est juste qu’il faut que les autres maturent et comprennent que peut-être, la couleur de ses yeux ne change rien sur ce qu’il est.

Donc mouais, première journée.

____________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Nuage des Étoiles
Chaton
avatar


Messages ; : 31
Humeur ; : Cupcake

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: PREMIER ENTRAÎNEMENT   Jeu 29 Juin 2017, 16:25

Couleur d'Etoile:
 

Je dormais comme un chaton dans ma nouvelle litière bien douillette.

Bon, elle n'était certes pas aussi douillette que celles de la Pouponnière, mais à mes yeux, elle valait mille fois plus, elle signifiait qu'enfin, j'étais apprentie. J'étais apprentie, j'allais devenir la meilleure d'entre tous, devenir ensuite la meilleure des guerrière puis la meilleure des lieutenante et enfin, la meilleure des cheffes! Tout le monde parlerait de moi pour les milliards de lunes à venir, ils parleraient de moi comme étant la meilleure guerrière que cette forêt ait jamais connue!

Bon, d'accord, j'en demandai trop mais, comme on dit, l'espoir fait vivre! J'étais en train de rêver d'une bonne grosse souris bien grasse lorsque la patte d'un autre apprenti me tapa dans le flan, me réveillant en sursaut, je foudroyai le novice au sommeil agité avant de faire un brin de toilette assez rapide mais soigné, voulant faire bonne impression face à mon mentor.

Mon mentor, en y repensant, j'avais un frisson d'excitation. Regard de Jais était un grand guerrier, pas très musclé mais d'une agilité hors-pair, il était connu pour son sale caractère et pour son regard qui lui avait valu son nom, étant effectivement noir de jais. Les Anciens m'avaient raconté que, lorsqu'il était chaton, tout le monde avait cru que c'était un mauvais présage. Que ces chats pouvaient être superstitieux! Enfin, moi aussi je croyais au Clan des Etoiles, mais je n'allais pas jusqu'à accuser la moindre petite anomalie d'être un mauvais signe!

Après, je dis ça, mais je me souviens que lorsque Etoile des Sables l'avait désigné comme étant mon mentor, j'avais plutôt senti un frisson d'effroi. Il fallait dire que sa grande taille et son regard littéralement noir m'avaient toujours fait assez peur, moi qui, habituellement n'avait peur de rien. Cependant, après l'avoir un peu observé pendant le reste de la journée, je m'étais rendu compte qu'il n'y avait pas de raisons d'avoir peur, c'était juste un guerrier comme les autres!

Après avoir finit ma toilette, je sortis de ma tanière. Le soleil n'avait pas encore finit de se lever et le reste du Clan semblait encore endormi sauf un félin; mon mentor. Il ne semblait attendre que moi. Je le rejoignais guillerette. Je m'étais préparée mentalement à encaisser son sale caractère et le guerrier pourrait me snober autant qu'il voulait, ça ne m'affectera pas le moins du monde! Me postant devant lui, j'essayais de me faire la plus grande possible. Pas facile lorsqu'on faisait 5 lunes de taille...

"Bonjour Regard de Jais! A quoi on va s'entraîner ce matin? La chasse? Le combat?!"

Lui lançai-je alors, impatiente de commencer, me dandinant d'une patte sur l'autre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Orchidée Noire
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Apprenti(e) sans Mentor
<u>3ème personnage</u> ;Regard de Jais
<u>Rang 3ème personnage</u> ;Guerrier(e) avec Apprenti

Messages ; : 5
Humeur ; : Boarf

MessageSujet: Re: PREMIER ENTRAÎNEMENT   Mer 05 Juil 2017, 03:01

Couleur de Jais :3:
 

« PREMIER ENTRAÎNEMENT » | FT. NUAGES DES ÉTOILES

____________________________________________________________________

Regard de Jais leva son regard d’ébène vers le ciel bleu. Regard entièrement noir, comparable seulement à celui qui doit régner dans les tombes. Comparable au charbon qui s’éteint, laissant dégager une fumée volatile, à l’encre qui coule sur la feuille de papier, à l’ébène qui lustre ses rayures argentées ou comme le corbeau qui s’envole, déchirant l’horizon de sa silhouette ténébreuse. Deux grouffres sans fond, dans l’espace aspergé de ténèbres compactes, tournoyaient maintenant ses doutes et ses tourments. Ses deux onyx, posés sur son visage d’ivoire, fixaient l’azur.

Le Clan des Étoiles avait décidément décidé de ne pas se casser la tête ce matin. Ils avaient teinté le firmament d’une seule couleur unie, un bleu poudre. Aucun nuage cotonneux ne déchirait le ciel, en flottant lâchement dans la voûte, laissant entièrement au Soleil son règne qui lui était propre. L’astre du jour s’était élevé, haut dans le manteau céruléen, et avait déjà commencé à verser sa lumière chaude et vivifiante sur le gazon doré, et à dissiper les vapeurs du matin, qui ne persistaient que dans quelques vallons abrités, où elles rampaient le long des rochers et des arbres comme des fumées légères. Il triomphait, là-haut, au milieu de l’immensité, de la vacuité. Et Regard de Jais n’était que pour lui un vulgaire grain de sable. Qui attendait que son autre grain de sable insignifiant se réveille enfin.

Le menton de Regard de Jais s’écrasa lourdement sur le sol, alors que la bouche laissa passer un soupir entre les lèvres. C’est loooooooong. Le guerrier étendit au maximum ses pattes avant, jusqu’à ce qu’un craquement se fit entendre. Bon aussi, le chat à la robe blanche avait l’habitude de se lever tôt donc, c’était pas de la faute à l’apprenti/l’apprentie ?. La queue blanche du matou fouetta de l’air d’un air détendu. Et aussi, Nuage des Étoiles n’avait peut-être pratiquement pas beaucoup dormi, du à l’excitation de devenir apprenti. Un autre soupir, mais cette fois, d’une extrême lassitude et d’impatience, exhala de sa bouche. Mais quand même, ça ne changeait pas le fait que le chasseur s’emmerdait à mourir.

Alors qu’il grattait la terre, tachant ainsi ses belles griffes pointues et ses mitaines immaculées, Regard de Jais sentit une présence sortir de la tanière des apprentis. Le menton du guerrier se redressa vers l’entrée de l’antre et les yeux d’encre du matou se posèrent sur la silhouette. Le chaton, car oui, pour lui, les apprentis étaient encore des chatons, héritait d’un pelage doré, qui lui rappelait le sable que le soleil enflammait lors de la tombée du jour. Quelques taches, d’une teinte crème, parcouraient malicieusement sa robe, spécifiquement sur le bout de sa queue, sur certaines de ses pattes, sur son poitrail, sur son oreille droite et finalement, sur son front. Au centre de sa frimousse, on avait enfoui deux citrines, miroitant des lueurs mordorées. La bestiole était assez de petite taille, plus minuscule que la moyenne quoi. Pas trop musclé. Ses yeux d’ébène la scrutèrent, se plissèrent d’un air inquisiteur, avant que son rictus d’analyse devienne un ricanement et que son regard pétille d’étincelles de malice. Ses lèvres se crispèrent en un sourire narquois et le matou étouffa un rire dans sa gorge. Mouais, c’était Nuage des Étoiles.

Regard de Jais remarqua que le pelage de la bestiole était entièrement lisse. Sa robe avait sûrement été repassée à la langue. La frimousse de Nuage des Étoiles se balançait d’un point à l’autre, cherchant sûrement son mentor. Les regards s’entrecroisèrent et Nuage des Étoiles se dirigea gaiement vers le guerrier. Ce dernier fit un sourire. Son apprenti, apprentie, éprouvait sûrement de la nervosité. Le chasseur ne se doutait pas qu’il n’avait pas vraiment la meilleure réputation du Clan, mais bon, il s’en foutait. Le félin avait aussi entendu dire que la bestiole avait aussi un sale caractère. Nuage des Étoiles s’arrêta enfin devant lui, bombant un peu trop le torse, comme pour se donner une allure dominante.

- « Bonjour Regard de Jais ! À quoi on va s'entraîner ce matin ? La chasse ? Le combat ?! » dit Nuage des Étoiles, se dandinant d’une patte sur l’autre.

Aaaah, la voix d'une femelle. Voilà. Regard de Jais soupira de soulagement, content de savoir enfin la clé à cette énigme. Le guerrier au pelage immaculé s’étira une nouvelle fois, prenant le temps de bien faire craquer chaque os concerné. Le chasseur se releva tranquillement, dépassant graduellement son apprentie au niveau de la grandeur, pour finalement se mettre dans une position assise, la queue enroulée entre les pattes. Chasse ou combat ? Le félin plissa ses yeux d’ébène. Le combat pourrait être amusant, juste pour immobiliser sa novice. Mais le matou opta pour la chasse. Son regard se dirigea vers la pile de proies mortes. Il faudrait quand même garder l’amas à cette hauteur nan ?

- « On va s’entraîner pour la chasse. » miaula-t-il avant de lui tourner le dos, fouettant sa queue dans l’air. « Oh et, pas touche à la pile de gibier. » Le guerrier pointa l’amas avec le bout de sa queue. « Tu vas seulement pouvoir manger lorsque tu vas attraper quelque chose … » Le matou hésita pendant quelques secondes. « … et que j’approuve. »

Regard de Jais pointa son museau vers l’entrée du camp. Dans quel territoire pourrait-on s’entraîner ? Grand Sycomore ? Nan, l’endroit était trop tranquille, trop calme. Il ne voulait pas perturber l’accalmie qui y régnait. Le Rocher aux Serpents ? Le guerrier secoua la tête. Trop dangereux d’y amener son apprentie inexpérimentée dans un tel endroit, où ça fourmille de serpents. Le félin fit un vif coup d’oeil vers la cadette. Bah, elle était quand même solitaire avant, peut-être elle y est déjà allée ? Nan, quand même. Peut-être pour une prochaine. La Comble sablonneuse ? Trop cliché. L’Arbre aux chouettes ? Mouais. Parfait.

Regard de Jais s’élança vers l’entrée du camp, ses épaules roulant rapidement sous sa fourrure d’ivoire. Le guerrier n’avait pas fait attention d’attendre Nuage des Étoiles. De toute façon, sa novice pouvait le suivre, nan ? Et puis, le félin à la robe blanche voulait profiter d’un peu de temps en solitaire. Sentir ses mitaines marteler contre le sol. Sentir la terre se disperser à chaque enjambée qu’il faisait. Sentir les feuilles d’arbre mortes bruire et les branches sèches craquer sous ses pas. Sentir le vent fouetter contre ses flancs, siffler sa mélodie dans ses oreilles et sculpter sa silhouette lorsqu’il courrait. Juste se sentir libre. En contrôle. Pour une fois.

Lorsque Regard de Jais fut arrivé, il s’assit, enroulant sa queue autour de ses pattes. L’oreille droite du guerrier se dressa. Son apprentie était encore loin derrière lui, mais il pouvait tout de même l’entendre galoper. Donc rien à s’inquiéter. Le regard d’aile de corbeau du chasseur au poil de lait se perdit dans le paysage du territoire. Un énorme chêne se dressait majestueusement au centre de la place. Le bas de son tronc était dénudé, faisant montrer les rayures indomptables gravées dans son écorce brune. Le feuillu étendait de ses longs bras robustes son épais feuillage verdoyant. D’autres arbres l’entouraient non loin, toujours pavanés de feuilles aussi vertes et lustrése. Quelques buissons hérissaient les alentours, donnant l’air de petits nuages munis de feuilles et d’épines. Le soleil inondait le territoire de ses rayons chaleureux, faisant ainsi dorer la verdure de tous les végétaux.

Nuage des Étoiles arriva finalement. Devait-il se sentir mal de ne pas l’avoir attendu ? Regard de Jais crispa ses lèvres. Naaaaaaaaaan. Ça va l’endurcir. Le guerrier blanc se leva gracieusement, balayant l’air avec sa queue. Ses narines reniflèrent et les odeurs de la forêt de Cerf-Blanc s’y incrustèrent, chatouillant son nerf olfactif et de même, son bulbe olfactif. Le matou esquissa un sourire sur sa gueule. L’odeur d’un oiseau se faisait sentir tout près, près du chêne, un écureuil près d’un arbre et un mulot … dans un buisson peut-être ? La cadette devrait être capable de détecter le parfum de l’oiseau. Parfait. Bah, si elle pouvait attitrer quelle odeur appartenait à quel animal. Le félin ouvrit son regard de nuit et le posa sur son apprentie.

- « Bon, Nuage des Étoiles, premier exercice. Renifle un bon coup. » miaula le matou. « Es-tu capable de me dire s’il y a un animal ici ? »

____________________________________________________________________


HP ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PREMIER ENTRAÎNEMENT   

Revenir en haut Aller en bas
 

PREMIER ENTRAÎNEMENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BSE : Bâtiment de Sauvegarde et d'Entraînement
» entraînement VIDEO CALVI 2 REP
» Un premier entraînement, qui va peut-être tout changer.[PV Ecu ?]
» L'Amiral Robijns part à la retraite le 30.06.2011
» vends culottes d'apprentissage PIWAPEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans RPG ::  :: Tonnerre :: Arbre aux chouettes-
firefox Forum optimisé pour Mozilla Firefox et pour une resolution de 1280*800 px. © Copyright by "La guerre des Clans RPG", tout droits réservés. Idée originale d'apres "La guerre des clans" d'Erin Hunter. Toute reproduction de textes, d'images et de concepts est strictement interdite. Forum by Ladylemon (Brûlure d'Acide & Rivière Brisée) & Edrakan (Etoile de Cendre). Géré par Ladylemon, Edrakan, Tykasu (Etoile d'Argent), BN (Etoile d'Hiver) & Doddz (Etoile d'Ebène).
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit