Partagez | 
 

 Toute flamme s'éteint un jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Flamme de l'Astre Solaire
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 317
Humeur ; : Love sun <3

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Toute flamme s'éteint un jour   Dim 29 Jan 2017, 22:28

Aucune flamme n'est éternelle

Lorsque la vie nous donne l'honneur de rejoindre les Anciens




Flammes Tigrées n'était plus toute jeune. A vrai dire, elle était même simplement vieille. Ses réflexes s'étaient émoussés, comme ses griffes qui ne poussaient plus autant que dans sa jeunesse. Elle avait passé sa vie à courir après les campagnols dans les bois ceignant le camp du Tonnerre, à arpenter le chemin jusqu'aux Quatre Chênes, à se battre contre des amis ou des ennemis, pour s’entraîner, se défendre, protéger son clan. Elle avait vu des nuits étoilées, des cieux ennuagés, des soleils ardents, la neige tomber jusqu'à l'obliger à sauter pour se déplacer, la rivière en crue sous les pluies torrentielles et les troncs apparaître entre des mailles brumeuses si épaisses qu'elle hésitait à faire le moindre pas. Elle avait vu la lune croître puis s'effacer jour après jour dans le ciel de la nuit, rythmant leur vie monotone.
Ce soir-là, après le repas habituel, leur chef avait réuni le clan autour du promontoire. Toute la journée, elle avait feint d'aller très bien en sachant parfaitement l'annonce qu'il allait faire en fin de journée, mais aussi que ses camarades n'étaient pas dupes. Une jeune guerrière s'était même attachée à lui faciliter sa tâche dans ses moindres gestes, allant lui chercher du gibier ou la remplaçant dans la patrouille matinale à laquelle elle avait prévu de se joindre ce jour. A la place, elle avait été chasser en solitaire, une dernière fois. Chasser n'était que le terme qu'elle avait donné pour dire qu'elle visitait une dernière fois leur territoire. Ce n'était pas qu'elle ne pourrait plus le faire plus tard, mais elle était encore libre de ses mouvements et c'était à cela qu'elle souhaitait dire au revoir. Son territoire, elle le connaissait par cœur. Sa vue baissante s'appuyait d'ailleurs de plus en plus sur cette mémoire plutôt que sur ses sens. Son odorat restait très bon aussi et c'était grâce à lui qu'elle avait attrapé sa dernière proie de chasseuse du Tonnerre, un pinson. Oiseau, symbole de liberté. En lui ôtant la vie, elle avait eu la sensation d'accomplir un geste symbolique. Elle ne l'avait pas mangé, c'était un cadeau au clan qu'elle avait eu envie de faire, elle s'était simplement régalée d'un rongeur maigrelet. Ce partage, cet échange, cette union, voilà ce qu'elle aimait par dessus-tout chez elle.
- Que tous les membres s'approchent pour une assemblée du clan !
S'avançant à pas feutrés, elle s'installa en bonne place, pas trop proche mais bien en face de son chef. Ses compagnons, ceux qui l'avaient vue grandir comme ceux qu'elle avait vu naître, ceux qui avaient chassé avec elle, ceux qui avaient joué avec elle, combattu avec elle, admiré le ciel avec elle, couru à ses côtés. Ceux qu'elle aimait comme ceux avec lesquels elle ne parvenait à s'entendre. Son clan. Tous réunis autour d'elle, allongés à ses côtés, flancs contre flancs. Sauf elle, qui resta bien droite, assisse. Son pelage lissé accrochait les rayons du soleil déclinant, montrant ainsi qu'elle gardait sa flamme intérieure, celle qui lui avait donné son nom. Elle brûlait encore avec ferveur.
- Flammes Tigrées a servi son clan avec loyauté et bonne humeur. Aujourd'hui, ses sens et son énergie baissent et elle a fait le choix de rejoindre la tanière des anciens. Nous te remercions chaleureusement d'avoir combattu tant de fois à nos cotés et te souhaitons de profiter tranquillement de ta retraite aux côtés de tes amis.
- Je reste toujours prête à aider les plus jeunes, ce n'est pas parce que je me repose que je ne sais plus chasser ou me battre. Je protégerais les miens jusqu'à mon dernier souffle.
Son chef inclina la tête avec respect à ces mots et elle lui rendit son salut respectueux. Là, le clan l'acclama.
- Flammes Tigrées ! Flammes Tigrées !
Alors seulement, une fois les cris éteints, elle s'allongea sur ses pattes. Elle cessa de resplendir dans les rayons du soleil, comme une flamme qui fatigue. Son dernier souffle. Le moment où elle s'éteindrait et s'envolerait dans les cieux. Elle aimait cette image. Comme elle représentait le seul événement du jour, son chef sauta au bas du promontoire. Ses amis s'approchèrent pour lui lécher l'épaule ou lui adresser pour qui un sourire, pour qui un petit mot. Elle était entourée et en même temps un peu seule. C'était une sensation étrange. Alors seulement, elle se leva et alla rejoindre les anciens. Les regards étaient compatissants, elle eut envie de hurler ! Elle ne se sentait pas si vieille que ça ! Même si son corps commençait à la trahir, il n'était pas dit qu'un jeune guerrier tout juste nommé puisse la vaincre ! Elle n'avait plus la même force ni la même vigueur, mais elle n'avait pas encore perdu son agilité et moins encore son expérience. En aucun cas elle n'avait envie de susciter de la pitié. Elle préférait du respect ou de l'admiration. Elle estimait l'avoir mérité, après une vie à servir son clan loyalement et de toute son âme.
Elle se secoua, laissa sa queue battre contre le sol et ses oreille s'agiter puis adressa un sourire à ses amis. Après tout, ils n'avaient aucune méchanceté. Peut-être étaient-ils angoissés à l'idée d'un jour ne plus pouvoir servir leur clan ? Cette idée l'avait tourmentée quand elle était plus jeune, mais cela faisait quelques lunes qu'elle n'y pensait plus, allant même jusqu'à trouver l'idée séduisante lorsque le froid s'insinuait jusqu'au creux de ses os. En réalité, ce qu'elle avait envie de vivre, en tant qu'ancienne, c'était les histoires racontées aux chatons et apprentis. Voir leurs yeux brillants, les entendre feuler ou retenir leur souffle en même temps que les péripéties se déroulaient avec les mots du conteur. Voilà ce qui l'avait faite vibre étant plus jeune et ce qu'elle avait envie de transmettre.
Oui, elle devenait une ancienne.





Dernière édition par Flammes Tigrées le Ven 03 Fév 2017, 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11821-flamme-de-l-astre-sola
Flamme de l'Astre Solaire
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 317
Humeur ; : Love sun <3

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: Toute flamme s'éteint un jour   Ven 03 Fév 2017, 11:17

Le manque d'oxygène tue toute flamme

Etoiles, acceptez-moi dans vos rangs !




L'ancienne avait eu une vie paisible tout de même. Pas aussi trépident qu'Etoile de Feu, Etoile du Tigre, Plume Brisée ou même Fléau des Pins, le traître du Crépuscule, mais elle l'avait aimée. Elle n'avait pas l'envie de devenir chef un jour et la vie ne lui avait jamais offert l'opportunité de devenir Lieutenante. Mais elle n'avait pas de regrets. Dans sa sagesse acquise, elle estimait qu'elle avait trouvé la place qui lui correspondait le mieux, à la fois pour servir les siens et être heureuse. Pas de regrets ? Elle aurait aimé avoir des chatons, si tout de même. Panthère Sauvage, sa soeur, en avait eu elle. Elle était morte plusieurs lunes plus tôt, malheureusement, causant la tristesse de ses enfants, de ses amis et de son frère et sa soeur. Son compagnon avait péri au combat il y avait déjà de nombreuses lunes, bien qu'ayant eu une vie pleine. Panthère avait été pleurée par les siens, abondamment. Flammes s'était sentie si triste qu'elle avait même eu envie de rejoindre les Etoiles avec elle en la veillant sous la douce lumière de la lune. Mais son heure n'était pas venue, sa sœur devait d'abord retrouver son compagnon tranquillement avant de chasser à nouveau avec sa sœur. Lion Doré, son frère, n'avait pas non plus eu de chatons et il était infirme depuis de nombreuses lunes. Un combat lui avait fait perdre l'usage d'une patte. Le vétéran n'avait pas apprécié de rejoindre prématurément les anciens, il s'était montré particulièrement pénible pendant toute cette période, mais voir ses sœurs le rejoindre l'avait adouci.
Etait-ce un bonheur que d'avoir vécu avec sa famille si longtemps ? Leurs parents n'étaient déjà plus de ce monde lorsqu'elle avait rejoint les anciens. Cependant, profiter des rayons du soleil en léchant la tête de Panthère et en écoutant un conte de Lion était une activité qui l'avait emplie de paix. Ses neveux venaient souvent la voir, après la mort de leur mère, comme s'ils pressentaient que leur tante la suivrait bientôt. Elle ne s'était guère ennuyée. Et puis, les apprentis venaient souvent changer leurs litières ou écouter une histoire. Les chatons eux-même l’attendrissaient tant que leurs parents les envoyaient souvent la voir, même si les petits connaissaient déjà telle ou telle histoire. Oui, sa vie avait été bonne.
Un chaton qui pousse son premier cri. Était-ce elle ? A voir le pelage doré, non. Mais elle reconnaissait le miaulement de son frère. Revivait-elle sa naissance ? C'était pourtant un souvenir dont elle ne pouvait se rappeler, tant il était ancien ! Mais elle se revoyait courir après une boule de poussière, jouer avec un papillon, mordre l'oreille de sa sœur. Elle était si innocente ! Si heureuse ! Son enfance, joyeuse et ennuyeuse à la fois... Elle avait eu si envie de quitter le camp, de découvrir les moindres recoins de son territoire. Et elle l'avait fait. Elle avait chassé des centaines de campagnols, grives, souris, merles, musaraignes, pigeons, écureuils ou autres. Des oiseaux et des rongeurs. Elle avait mené des centaines de combats. Elle avait eu des apprentis imprudent et une mentor merveilleuse. Comme en accéléré, elle se revit traverser le tunnel de ronces, escalader un arbre, traverser la pinède, arriver aux Quatre Chênes. Elle revoyait le moindre passage de sa vie avec une immense sensation de sérénité. Était-ce cela mourir ?
Panthère, allongée sur le flanc, son ventre rebondi parcouru de contractions tandis qu'un premier paquet mouillé sort de son corps, aussitôt soigné par leur guérisseuse. Puis un second. Enfin libérée de son lourd fardeau, la reine se redresse et salue ses chatons qui s'agitent faiblement en direction de son ventre. Son compagnon en dépose un contre elle puis le second et elle sursaute lorsqu'ils s'attaquent à leur repas. Leur regard est si attendri que Flammes ne peut s'empêcher de quitter discrètement la pouponnière, allant annoncer la bonne nouvelle aux chats du clan. Elle sent encore l'odeur lactée de sa sœur, mêlée à son fumet boisé si caractéristique. Elle est allée tant de fois l'aider, s'occuper d'elle, la nourrir, la divertir, elle reconnaîtrait cette fragrance n'importe où.
D'ailleurs, n'est-ce pas sa sœur qui vient la chercher ? Il est temps pour elle de rejoindre les Etoiles. Non ! Pas tout de suite ! Elle ouvre soudainement les yeux, sentant son cœur battre soudainement alors qu'il s'apaisait. Elle se redresse, réveillant son frère au passage. Péniblement, comme si c'était l'épreuve la plus difficile de toute sa vie, Flammes Tigrées sort de l'arbre qui leur sert d'abri. Une dernière fois, elle veut contempler son camp, sa vie, de ses propres yeux fatigués. Elle peine à distinguer le promontoire, grand roc sombre dans les ténèbres, mais elle devine sa forme aux reflets de la lune sur sa surface polie par les pattes des plus grands chefs de la Forêt. Là, le refuge des Guerriers, non loin de la pouponnière. Et au loin, l'antre de leurs Guérisseurs. Levant le museau, elle voit le ciel, paisible, accueillant, scintillant. L'odeur de sa sœur revient l'envelopper alors que ses pattes cèdent sous son poids et celui des ans. Elle entend les murmures de milliers de chats et commence à distinguer le corps argenté de sa soeur, rajeunie. Lovée contre elle, elle perçoit un miaulement doux. Elle l'invite à la suivre. L'oxygène peine à rejoindre ses poumons, elle sent son souffle se précipiter et s'affaiblir. Curieuse sensation qui se noie soudain dans une vague de paix.
Alors, laissant son corps derrière elle, elle se redresse et pose ses pattes dans les empreintes de sa soeur. Jusqu'aux Etoiles, elle ne la quitte pas du regard. Mais lorsqu'elle se retourne, elle voit le clan endormi. Est-ce la tête de son frère qui bouge dans l'arbre des anciens ? Elle ne ressent aucune peine, aucune envie de le rejoindre et de le rassurer. Seule Panthère compte à ce moment-là, elle reporte son regard sur elle. Plongée dans un état second, elle parvient dans une clairière. Fleur d’Eté et Plume de Feu, ses parents, l'accueillent avec des ronronnements heureux. Leurs pelages sont couverts de poussière d'étoile et envoient des reflets argentés autour d'eux. A moins que ça ne soit elle ? Ses pattes semblent faites du plus doux des métaux. Le bout blanc de ses pattes se détache avec netteté sur le sol, mais elle est auréolée d'une lueur merveilleuse. Alors qu'elle réalise enfin qu'elle a quitté le monde des vivants, elle reprend possession de ses sens et de son jugement.
Sa famille l'entoure. Patte de Lune, sa mentor, est également présente. Comme le jour où elle est devenue apprentie, elle s'approche et lui lèche le haut du crâne. Avec peine, car la chatte est redevenue une fière guerrière dont les muscles répondent parfaitement. Finie la fatigue, les réflexes et les sens amoindris. Elle a retrouvé toute sa jeunesse dans la mort. Un sentiment de peine s'empare d'elle mais sa soeur se serre sontre elle et elle s'efforce de laisser de coté des souvenirs. Il est temps de recommencer une nouvelle vie, au sein de Etoiles.



Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11821-flamme-de-l-astre-sola
 

Toute flamme s'éteint un jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toute flamme s'éteint un jour
» *update* Toute ma collec MAC (mise à jour 29/08/2010 page 2)
» teint parfait à la lumiere du jour et effet platre en photo ,1 astuce?
» Cherche combo teint pour soiree, a toute epreuve !
» combien de galettes de son toute faite dukan par jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans RPG ::  :: Tonnerre :: Camp du Tonnerre-
firefox Forum optimisé pour Mozilla Firefox et pour une resolution de 1280*800 px. © Copyright by "La guerre des Clans RPG", tout droits réservés. Idée originale d'apres "La guerre des clans" d'Erin Hunter. Toute reproduction de textes, d'images et de concepts est strictement interdite. Forum by Ladylemon (Brûlure d'Acide & Rivière Brisée) & Edrakan (Etoile de Cendre). Géré par Ladylemon, Edrakan, Tykasu (Etoile d'Argent), BN (Etoile d'Hiver) & Doddz (Etoile d'Ebène).
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Air du temps et Société | Ados, Enfance, Famille