Partagez | 
 

 Le Fauve et le Tigre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fauve Blanc
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 28

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Le Fauve et le Tigre   Ven 14 Oct 2016, 19:42

Il faisait froid ce matin là. La brume reculait peu à peu hors du camp, glissant silencieusement entre les ronces qui en délimitées les frontières. Dans la tanière des guerriers, des nuages de fumée blanche s'élevées des corps encore endormis, suivants le rythme de leur respiration. Bientôt le lieutenant appela les guerriers pour la répartition des patrouilles. Il fallait se lever, affronter le froid de dehors, quitter sa litière qui avait chauffée toute la nuit ... Nan, pas moyen.

Le lieutenant commença à assigner les tâches de chacun et, quand vient le tour de Fauve Blanc, il ne répondit pas à l'appel bien trop heureux dans sa litière de mousse toute chaude. Le guerrier blanc vit à travers ses paupières semi-ouvertes une masse sombre avancer d'un pas énervé vers lui et un coup de patte sur le museau le força à ouvrir des yeux vairons qui fixèrent avec rage son supérieur. Après s'être pris un bon savon dont il se moquait bien, il se leva doucement et avança le plus lentement possible ce qui lui vaut un feulement énervé. Fauve Blanc sourit dans sa moustache, voilà une journée qui commençait bien.

Une fois avec les autres, pas trop près non plus, ils pourraient y voire un geste amical, le matou s'assis le dos droit et la tête fièrement relevée en attendant sa tâche quotidienne. Le lieutenant, avec un sourire vengeur, lui confia la patrouille dans les marécages avec un autre chat. Les marécages ... C'est qu'il allait s'amuser à patauger dans la gadoue froide et sale. Avec un autre chat en plus ? Quelle joie ... Fauve Blanc alla attendre ce Tigre Du Mal à l'entrée du camp. Il n'avait jamais vu ce guerrier, après tout, c'est pas comme s'il se souciait de ses camarades ... Il vit arriver un chat massif à rayures. Le guerrier blanc tacheté prit son air le plus hautain pour l'accueillir. D'ailleurs il s'avança hors du camp avant que l'autre chat n'arrive à sa hauteur.

Fauve Blanc progressait dans la forêt de Cerf-Blanc d'un pas rapide. Plus vite arrivé là-bas, plus vite rentré. Avec un peu de chance sa litière sera encore tiède. Franchement des patrouilles dès l'aube, c'est pas possible ça. Pourquoi pas des patrouilles de minuit pendant qu'on y est ? Bientôt le sol commença à devenir spongieux et les pattes des guerriers s'enfoncèrent de moitié dans l'eau sale. Les poils blancs prirent une couleur marron et une odeur d'égouts. Le mâle pressa le pas, éclaboussant le plus possible. Ce ne serait pas drôle sinon. Après quelques minutes de marches, Fauve Blanc se retourna violemment. Tigre Du Mal était loin derrière lui. Le guerrier blanc moucheté regarda l'autre avec un regard d'assassin et fronça le museau comme pour exprimer le dégout.

- Nan mais tu peux pas te dépêcher un peu ?! J'ai pas envie de passer ma journée à vérifier que les brindilles des Venteux soit pas venues dans cet endroit dégueu parce que tu fais ta princesse. T'as peur de la boue ou quoi ?!

Fauve Blanc agita la queue avec agacement et attendit que l'autre guerrier soit parvenu à sa hauteur. Le soleil commença à se lever. Dommage, sous ses arbres épais, sa douce lumière ne leur parvenait pas. Le mâle blanc releva la tête et fixa ses yeux vairons sur Tigre Du Mal.
Revenir en haut Aller en bas
.:Étoile des Sables:.
Chef
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Guerrier(e) sans Apprenti
<u>3ème personnage</u> ;
Messages ; : 2904
Humeur ; : Home sweet home !

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Le Fauve et le Tigre   Sam 15 Oct 2016, 18:58

Les températures avaient beaucoup chuté depuis la fin de la saison des feuilles vertes. Les matins étaient frais et souvent brumeux. Et s'il n'y avait pas de soleil, alors la journée entière était froide. Tigre du Mal dormait bien au chaud, roulé en boule, dans la tanière des guerriers du Clan de l'Ombre. La chaleur de tous ces corps endormis étaient bien agréables. Lové aux côtés de son frère, Lion du Paradis, le félin tigré dormait à poings fermés. Son sommeil fut néanmoins perturbé par du mouvement dans la tanière. Certains félins se levèrent et sortirent dans le camp. Probablement pour les patrouilles de l'aube. Il pria pour ne pas se faire appeler, ne pas se faire réveiller. Il voulait rester dormir aux côtés de son frère. Mais non, la lieutenante l'avait choisit. Fichu femelle, il la détestait toujours autant depuis leur dernière altercation, et même s'il essayait de faire des efforts pour le clan, afin de pouvoir rester aux côtés de Lion, il n'arrivait pas à apprécier ses camarades. Ou du moins, certains moins que d'autres. A contre cœur, il du donc se lever et rejoindre les autres rassemblés autour de la femelle qui était la seconde en commande du clan. Il n'osait pas imaginer quand elle deviendrai cheffe. Une horreur. Et qui plus est, de tous les lieux présents sur le territoire, il devait aller aux marécages. Pourquoi. Pourquoi lui ? Il détestait cet endroit, autant que le charnier, ça puait, c'était humide, boueux, et il y avait des moustiques partout. De quoi revenir avec tout un tas de piqures, se gratter toute la journée et faire croire qu'il avait des puces, donc se faire détester par tout le clan.

* Génial. Merci, Araignée du Matin, pour autant d'empathie envers tes guerriers.. Ce n'est pas elle qui ira se salir les pattes dans la gadoue*

Cette patrouille sera composée d'uniquement deux félins, lui, et un autre mâle blanc tacheté de noir nommé Fauve Blanc. Lui non plus ne semblait pas enchanté de la patrouille ou même du lieu. Bon, ça faisait un point commun, mais ça ne voulait pas dire qu'ils allaient devenir amis. Sauf s'il se montrait éventuellement sympa. Mais ce n'était pas gagné.

Ils partirent donc, Fauve Blanc l'attendit un instant à l'entrée du camp puis partit sans se retourner avant même que le matou roux ne le rejoigne. S'il pensait qu'il allait courir pour le rattraper, il se fourrait une griffe dans l’œil. Il prendrait son temps, tout en tâchant de rester à vue du chat blanc. Le chat roux grogna à l'arrivée des marécages. Le sol était spongieux, et on commençait déjà à s'enfoncer dedans. Impossible d'être discret ici, chaque pas donnait des "splitch, splotch" tous aussi bruyants que les autres. Pourquoi ce territoire existait, franchement ? Est-ce qu'ils arrivaient à chasser ici ? Il sortit de ses pensées en voyant Fauve Blanc se retourner vivement vers lui, à quelques longueurs de queues devant. Quelle mouche l'avait piquée ?

- Nan mais tu peux pas te dépêcher un peu ?! J'ai pas envie de passer ma journée à vérifier que les brindilles des Venteux soit pas venues dans cet endroit dégueu parce que tu fais ta princesse. T'as peur de la boue ou quoi ?!

Ah ça y est, encore un qui râlait. C'était la spécialité du Clan de l'Ombre ma parole. Tigre du Mal fit quelques pas sans rien dire puis s'arrêta à deux longueurs de queue du chat blanc aux pattes plus si blanches que ça.

- Qu'est-ce que vous avez tous à râler dans ce clan ? C'est génétique ou quoi ? "J'ai pas envie de passer ma journée à vérifier que les brindilles des Venteux soit pas venues dans cet endroit dégueu" bah voilà, pas la peine de vérifier alors, puisque cet endroit est dégueu, pourquoi les "venteux" viendraient ils ici ? C'est pas là qu'ils vont attraper leurs lapins. A part des insectes et peut être des grenouilles je vois pas ce qu'on peut attraper dans cet endroit aussi boueux. Il leva une patte pour voir son état, grimaça, et la reposa dans un gros "Splatch". Et puis peur de la boue ? Moi ? Naan, j'ai pas peur. Qui aurait peur de la boue ? A part peut être un chat au pelage tellement blanc qu'il en est salissant ? Répondit-il avec un petit sourire à la fois charmeur et moqueur, en le pointant d'une patte plein de boue. Il avait bien envie de lui mettre le museau dans la gadoue pour calmer ses ardeurs, à ce chat là. Peut être qu'un bain de boue lui ferait le plus grand bien.

Il s'approcha du mâle pour se mettre à ses côtés. Splitch, splotch, splitch, splotch.

- On a juste à patrouiller ici, alors on regarde vite fait si y a pas des brindilles appartenant au Clan du Vent et on se barre, c'est tout. Et si t'a peur qu'il y en ai, t'a qu'à monter la garde ici toute la journée, je suis sûre qu'ils n'oseraient pas montrer le bout de leurs moustaches en voyant à quel point tu fais peur. Surtout avec cette tête LA ! Et en combinant le geste à la parole, il envoya d'un coup de patte une bonne plâtrée de boue sur le visage du félin aux yeux vairons, tout en souriant à pleines dents. Voilà, là tu fais peur, on dirait un monstre tout droit sortit des profondeurs des marécages ! T'en fais pas, la boue c'est bon pour la peau à ce qu'il parait !
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11016-tempete-de-sable-remak
Fauve Blanc
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 28

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: Le Fauve et le Tigre   Ven 21 Oct 2016, 18:54

- Qu'est-ce que vous avez tous à râler dans ce clan ? C'est génétique ou quoi ? "J'ai pas envie de passer ma journée à vérifier que les brindilles des Venteux soit pas venues dans cet endroit dégueu" bah voilà, pas la peine de vérifier alors, puisque cet endroit est dégueu, pourquoi les "venteux" viendraient ils ici ? C'est pas là qu'ils vont attraper leurs lapins. A part des insectes et peut être des grenouilles je vois pas ce qu'on peut attraper dans cet endroit aussi boueux. Et puis peur de la boue ? Moi ? Naan, j'ai pas peur. Qui aurait peur de la boue ? A part peut être un chat au pelage tellement blanc qu'il en est salissant ?

Fauve Blanc regarda, impassible, le sourire moqueur qui se dessinait sur le visage de Tigre du Mal.

- On a juste à patrouiller ici, alors on regarde vite fait si y a pas des brindilles appartenant au Clan du Vent et on se barre, c'est tout. Et si t'a peur qu'il y en ai, t'a qu'à monter la garde ici toute la journée, je suis sûre qu'ils n'oseraient pas montrer le bout de leurs moustaches en voyant à quel point tu fais peur. Surtout avec cette tête LA !

Le guerrier blanc comprit, trop tard, ce qu'aller faire l'autre chat. Il reçu une giclée de boue sur le museau.

- Voilà, là tu fais peur, on dirait un monstre tout droit sortit des profondeurs des marécages ! T'en fais pas, la boue c'est bon pour la peau à ce qu'il parait !

Le mâle garda la tête baissée un moment, la boue coulait le long de ses moustaches et tomber à grosses gouttes dans le marécage. Son poil si difficile à laver à cause de sa blancheur était devenu gris, avec des nuances de marron. Comment réagir ? Il aurait tué un chat ennemi pour moins que ça mais, s'il tuait ce chat là, il serait renvoyé du clan de l'Ombre ... Pas qu'il y soit attaché mais devoir se nourrir seul l'épuisait déjà. Il frissonna. Pas de peur non, de rage et de froid. Il releva alors doucement la tête, pris un regard assassin mais un sourire faussement chaleureux qui se transformait en rictus. Le combo des deux lui donnait l'air d'un fou.

- Ah oui, c'est bon pour la peau ? Et bien, comme c'est aimable à toi de te soucier de ma peau. Laisse moi te rendre la pareille !

Il faucha rapidement les pattes de Tigre du Mal, le faisant rouler dans l'eau et d'un geste sec et rapide, il lui mit la tête sous la surface liquide de couleur marron en s'asseyant sur son ventre, de façon à ce qu'il ne puisse plus bouger. Il attendit une, deux, trois, quatre et cinq longues secondes avant de s'écarter d'un bond sur la coté. L'autre surgit du dessous de l'eau et reprit son souffle bruyamment. Le chat roux était encore plus sale que lui maintenant. Fauve Blanc rigola haut et fort d'un rire moqueur.

- Grâce à moi ta peau a une seconde jeunesse ! Par contre j'suis pas sûr que la teinture marron dégueu t'aille si bien que ça ...

Il explosa de nouveau de rire, salua comme un artiste qui sort de scène puis se redressa avec un air inquiétant, le plus sérieux du monde.

- Si c'était un vrai combat, je serais loin et tu serais mort. Même les chatons savent éviter une balayette aussi banale que celle-là ...

Fauve Blanc se retourna et reprit sa marche vers la frontière, les pattes toujours enfoncées dans le liquide boueux. Fallait finir ce boulot sinon le lieutenant allait l'embêter en lui expliquant, pour la dixième fois, comment un chat doit agir envers son clan, comment il doit le protéger et comment il doit être prêt à donner sa vie pour lui. Alors, qu'on soit sur la même longueur d'onde: chasser et faire des patrouille pour le clan, ok ... Le protéger, ouais ça passe mais alors mourir pour lui pas question. Jamais il ne donnerait sa vie sans contrepartie pour un clan et des chats qu'il n'aime pas.
Pour échapper à ce sermon toujours trop long, ça rime, le guerrier accéléra le pas, les sens aiguisés à leur maximum, prêt à bondir et étriper n'importe quel intrus ennemi.


Il arriva, sans se soucier de savoir si Tigre du Mal avait suivit, devant la frontière. Mais, comme d'habitude, li n'y avait que les feuilles mortes et le vent frais qui osaient la traverser. Fauve Blanc soupira. Il détestait la guerre car c'est elle qui avait emporté sa mère, encore une rime j'suis en forme aujourd'hui, mais pourtant, il avait soif de se battre. Il voulait prouver à tous ces crétins que même s'il n'était pas loyal, il était l'un des meilleurs guerriers du clan de l'Ombre. Avec le temps, son coeur s'est endurcie. Il se fiche de tuer ou de faire mal. Ce n'est pas lui qui en souffrira de toute façon.


Ses yeux vairons fixant un point inexistant, le guerrier blanc, et anormalement marron, se perdit dans ses pensées. Ca lui arrivait souvent, à sa plus grande exaspération. Au clan, les seuls chats qui osaient le regarder avaient de lui l'image d'un chat fou, très lunatique et rêveur. Très reluisant le portrait n'est-ce pas ? Mais bon, il s'en fichait. Peu lui importe le regard des autres, il n'y a que le sien qui est important.
Le vent passa dans ses poils encore humide, lui arrachant un frisson. Il avait froid, il était sale, son nez commençait à couler et pourtant, il aimait se trouver là seul. Heu, attend une seconde, seul ? Fauve Blanc se retourna brusquement, les oreilles toutes deux pointées vers l'avant. Il regarda à droite, à gauche, devant, derrière. Pas de signe de Tigre du Mal ...

- Oi, t'es passé où le boulet des marécages ?!
Revenir en haut Aller en bas
.:Étoile des Sables:.
Chef
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Guerrier(e) sans Apprenti
<u>3ème personnage</u> ;
Messages ; : 2904
Humeur ; : Home sweet home !

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Le Fauve et le Tigre   Mar 25 Oct 2016, 13:16

De corvée de patrouille dans le pire endroit qu'il soit, avec un guerrier grognon et râleur, Tigre du Mal passait la meilleure journée de sa vie. Au sens figuré. Fauve Blanc pensait que le matou roux avait peur de la boue. Ça le faisait rire. Lui, peur de la boue ? Il n'avait pas peur. Et encore moins d'un peu de terre mélangée à de l'eau. C'est juste que cette substance est répugnante. On n'avait pas envie d'y plonger, même pour se rafraîchir en été. Si le chat blanc tacheté était si pressé, il n'avait qu'à patrouiller tout seul, ou prendre de l'avance.

- On a juste à patrouiller ici, alors on regarde vite fait si y a pas des brindilles appartenant au Clan du Vent et on se barre, c'est tout. Et si t'a peur qu'il y en ai, t'a qu'à monter la garde ici toute la journée, je suis sûre qu'ils n'oseraient pas montrer le bout de leurs moustaches en voyant à quel point tu fais peur. Surtout avec cette tête LA !

Mêlant le geste à la parole, le matou roux et blanc aux yeux aussi froids que la glace balança une giclée de boue sur le visage du chat blanc, un sourire moqueur dessiné sur les lèvres.

- Voilà, là tu fais peur, on dirait un monstre tout droit sortit des profondeurs des marécages ! T'en fais pas, la boue c'est bon pour la peau à ce qu'il parait !

Le félin adverse avait la tête baissée et de la boue qui lui coulait le long des moustaches. Il semblait.. ravi, de la situation. Tigre du Mal allait prendre cher, mais il était fier de son coup. Son regard dévia sur le félin roux avec un sourire étrange.

- Ah oui, c'est bon pour la peau ? Et bien, comme c'est aimable à toi de te soucier de ma peau. Laisse moi te rendre la pareille !

Sans prévenir et avant que Tigre eut le temps de réagir, le guerrier lui faucha les pattes pour le faire rouler dans l'eau boueuse et de lui enfoncer la tête sous la surface pendant un temps qui parut interminable au félin roux, il se demanda presque si Fauve Blanc voulait le tuer. Heureusement, il le relâcha au bout de plusieurs secondes et Tigre put se redresser d'un bond et reprendre sa respiration bruyamment. Assis dans l'eau et la boue, il avait le corps à moitié trempé et le pelage souillé de bourbe collante. Haletant, il tentait de reprendre son calme et son souffle. Pendant un instant il avait vraiment cru y passer. Son adversaire prit la parole.

- Grâce à moi ta peau a une seconde jeunesse ! Par contre j'suis pas sûr que la teinture marron dégueu t'aille si bien que ça ...

Le félon voulut lui répondre par une remarque acerbe mais n'en n'eut pas l'occasion car Fauve Blanc éclata de rire tout en le saluant avant de reprendre son sérieux.

- Si c'était un vrai combat, je serais loin et tu serais mort. Même les chatons savent éviter une balayette aussi banale que celle-là ...

Puis le chat blanc se retourna en se dirigeant vers la frontière, Tigre du Mal l'observant avec un regard assassin. Quand le chat tacheté eu disparu, le matou roux se releva en s'ébrouant, tout en repensant aux paroles de son camarade de clan. "Si c'était un vrai combat, je serais loin et tu serais mort. Même les chatons savent éviter une balayette aussi banale que celle-là". Il n'avait surement pas tort, Tigre n'était pas spécialisé en combat mais il était tout de même musclé et s'en était toujours sorti jusques là. Une émotion nouvelle apparut au fond de lui. Une sorte de mélange de haine et de .. respect ? Peut être, je dis bien peut être, si lui et Fauve Blanc finissaient par s'entendre, il pourrait lui enseigner quelques technique de combat. Il ignorait si son camarade était né au clan ou non, mais il semblait plus expérimenté que lui. La guerrier eu pelage de flamme et de neige soupira et décida de se mettre en marche pour rejoindre l'autre. Arrivé à plusieurs longueurs de queues de lui, il le retrouva assis à la frontière, observant le paysage en face qui ne montrait aucun signe de vie. Tigre du Mal décida de grimper à un arbre à côté plutôt que de venir s'asseoir à côté de lui. Il n'avait pas envie de l'approcher, pas maintenant. S'élançant, il grimpa sur l'arbre qui était à côté de lui, s'accrochant à l'écorce. Puis passant sur les branches pour se rendre sur l'arbre d'à côté qui surplombait le guerrier tacheté. S'installant alors confortablement sur une branche au dessus du minet aux yeux vairons, il l'observa. Au bout d'un moment, celui-ci se leva en regardant dans tous les sens, comme s'il cherchait quelque chose.

- Oi, t'es passé où le boulet des marécages ?!

Ah, c'était lui qu'il cherchait. "Boulet des marécages" voilà un surnom bien peu flatteur. Enfin, c'est pas comme s'il avait failli se faire noyer. Tigre du Mal bailla à s'en décrocher la mâchoire avant de jeter un œil en contrebas et de prendre la parole d'une voix calme.

- Juste au dessus de toi, Fauve Blanc. Je dois t'avouer que ton attaque m'a surpris, je ne suis pas un pro en combat, même si en général j'arrive à me débrouiller avec ma musculature. Ça me fait un peu de mal à admettre ça, prends le comme tu veux, mais je crois que je te respecte..

Tigre grimaça un peu, s'attendant à ce que le guerrier blanc lui rit au nez. Il attendit sa réaction, les yeux perçants.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11016-tempete-de-sable-remak
Fauve Blanc
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 28

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: Le Fauve et le Tigre   Dim 06 Nov 2016, 14:02

- Juste au dessus de toi, Fauve Blanc. Je dois t'avouer que ton attaque m'a surpris, je ne suis pas un pro en combat, même si en général j'arrive à me débrouiller avec ma musculature. Ça me fait un peu de mal à admettre ça, prends le comme tu veux, mais je crois que je te respecte..

Fauve Blanc leva la tête vers Tigre du Mal. Il était perché sur son arbre et le regardait fixement. Le guerrier de l'Ombre lui rendit son regard, scrutant de ses yeux vairons les expressions de son camarade de patrouille. Pas de signe d'ironie. Il soupira. Du respect ? Etrange.
Les chats du clan ne le respectaient pas, d'ailleurs le mâle au pelage moucheté ne les respectait pas non plus. Il ne respectait personne. Le respect. C'est un mot qui sonne bizarre dans sa bouche. Il avait du mal à sortir, comme quelqu'un qui prononce pour la première fois le mot tagliatelle. Le seul chat qu'il a respecté dans toute sa vie, c'était sa mère.

Ralala, mais qu'est ce qu'il avait ce Tigre du Mal ? En peu de temps, c'est la deuxième fois qu'il le bloquait mentalement. Fauve Blanc ne savait pas comment réagir ... Déjà tout à l'heure dans la boue, le mâle avait failli s'emporter et noyer l'autre boulet ... C'était un boulet intéressant ...
Après un long silence comblé par le chant de la brise qui passait dans les branche des arbres sans feuilles des marécages, passant sur le poil humide et sale du chat. Il frissons de nouveau, passa sa patte désormais marron sur son museau rose et essaya de gonfler son poil pour avoir plus chaud, en vain. Fauve Blanc soupira une nouvelle fois.

- Tu sais que la musculature ne fait pas tout ? Si tu n'es pas rapide, un chat plus petit que toi peut t'envoyer au tapis sans que tu puisses comprendre ce qu'il se passe. C'est bien d'avoir confiance en ses capacités mais, à trop avoir confiance, on se rend aveugle.

Grâce à mère nature, le guerrier était rapide malgré sa grande taille. Alors oui, forcément, dans un combat, ça lui donne un avantage certain. Pour lui, même un chat imposant doit savoir se faire tout petit. Comme un ninja quoi, mais en plus classe et sans les shurikens. De plus, apprenti, il s'était entraîné comme un dingue afin d'être le meilleur chat du clan, un rêve de gosse. De ce fait, il était capable de battre la plupart des chats du clan. Et tout ça pour quoi ? Devenir chef ? Ark, non surtout pas. Quelle vie horrible que celle de meneur. Toujours toujours toujours être tenu par un code, avoir des responsabilités qu'il faut absolument respecter. Non merci pas pour lui. Fauve Blanc alla s'assoir plus loin, s'éloignant de la frontière qui empestait l'odeur du clan du Vent et s'éloignant également de l'arbre sur lequel Tigre du Mal était perché puis leva un sourcil et re fixa l'autre chat avec l'air le plus sérieux du monde.

- Du respect ? C'est quoi le respect ?

Il n'avait même pas envie de rigoler. Pour en rire, il devait d'abords savoir ce qu'était la définition du mot respect selon Tigre du Mal. Chacun a sa définition. Pour Fauve Blanc, le respect c'est un bien précieux qui se gagne avec une action qui l'incite, mais qui peut disparaître d'un moment à l'autre. Et, chez le guerrier blanc moucheté, ce bien était tellement précieux qu'il ne l'accordait presque jamais.

- Sache que personne ne m'a jamais, il chercha le mot, respecté dans le clan de l'Ombre. Depuis petit, c'est la pitié et la haine qui animent mes journées. Alors explique toi s'teuplait, tu peux pas arriver comme ça, alors que je t'avais jamais parlé, et me dire que tu me respectes.


Revenir en haut Aller en bas
.:Étoile des Sables:.
Chef
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Guerrier(e) sans Apprenti
<u>3ème personnage</u> ;
Messages ; : 2904
Humeur ; : Home sweet home !

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Le Fauve et le Tigre   Ven 11 Nov 2016, 13:22

Après avoir failli finir noyé dans les marécages, Tigre du Mal en voulut énormément au chat blanc tacheté de noir. Bon certes il avait cherché en commençant la bagarre, mais Fauve Blanc était un chat très grognon. Il ne le connaissait que depuis aujourd'hui, bien que l'ayant déjà aperçu à quelques reprises au sein du clan des pinèdes. Le félin roux avait finit par rejoindre son camarade de patrouille en grimpant à un arbre non loin, puis s'installant sur une branche au dessus du félin moucheté. Ce dernier finit par le chercher et l'appeler.

- Oi, t'es passé où le boulet des marécages ?!

Tch, boulet des marécages, sérieusement, il n'avait pas trouvé mieux comme surnom ? De sa position, Tigre du Mal aurait facilement pu sauter sur le chat clanique et ainsi avoir l'effet de surprise. Mais bon, si c'était pour se faire rétamer encore une fois, ce n'était pas la peine. Le matou aux yeux glacés s'en était toujours sortir jusques là en combat grâce à sa musculature. Mais il n'avait jamais à proprement parlé appris à se battre. Contrairement à ce qu'il avait pu observer dans le clan, où on formaient les plus jeunes à se battre. Ce n'était pas comme ça dans la vraie vie. Dans la vie de solitaire. On apprenait par ses propres moyens, et c'était la loi du plus fort. Observant un instant Fauve Blanc, il finit par répondre à sa question.

- Juste au dessus de toi, Fauve Blanc. Je dois t'avouer que ton attaque m'a surpris, je ne suis pas un pro en combat, même si en général j'arrive à me débrouiller avec ma musculature. Ça me fait un peu de mal à admettre ça, prends le comme tu veux, mais je crois que je te respecte..

Il s'attendait à ce que Fauve Blanc lui rit au nez. Il n'en fit rien, et se contenta de l'observer. En silence, le matou roux et blanc le toisa depuis son perchoir, attendant une réponse. Le chat blanc - qui n'était plus tout à fait blanc - soupira en essayant de se faire un brin de toilette sans réel succès, avant d'enfin prendre la parole.

- Tu sais que la musculature ne fait pas tout ? Si tu n'es pas rapide, un chat plus petit que toi peut t'envoyer au tapis sans que tu puisses comprendre ce qu'il se passe. C'est bien d'avoir confiance en ses capacités mais, à trop avoir confiance, on se rend aveugle.

Intéressant. Il n'avait jamais pris en compte la vitesse. Pour lui, la vitesse, c'était bien pour s'échapper, surtout quand on volait un ou deux poulets aux fermiers bipèdes, nous canardant de billes de plomb, sifflant dans le vent. Mais Tigre avait toujours préféré la musculature à la vitesse. Musculature est égale à la force et est égal à pouvoir protéger ceux qu'il aime. Comme son frère, par exemple.
Le fauve tacheté s'éloigna de la frontière, et Tigre crut qu'il allait partir, rentrer au camp sans même lui répondre. Il n'avait pas vraiment posé de question, mais bon. Finalement, il se retourna pour fixer le chat roux tigré, l'air très sérieux.

- Du respect ? C'est quoi le respect ?

Un sourire en coin apparut sur les babines du matou au pelage enflammé. Il avait presque envie de lui réponse "ça se mange, tu savais pas?" mais il se retint, surtout que son aîné prit à nouveau la parole.

- Sache que personne ne m'a jamais ... respecté dans le clan de l'Ombre. Depuis petit, c'est la pitié et la haine qui animent mes journées. Alors explique toi s'teuplait, tu peux pas arriver comme ça, alors que je t'avais jamais parlé, et me dire que tu me respectes.

Tigre observa le félin aux yeux vairons, une étincelle dans les yeux.

- Il faut dire que le Clan de l'Ombre ne semble pas généreux sur les sentiments. Pour moi, le respect apparaît quand quelqu'un fait quelque chose de génial à tes yeux, parfois même d'extraordinaire. Tu me dira qu'une balayette et une tête dans la boue, ça incite pas le respect, que c'est aussi facile que de dire "rat". Que même un chaton, comme tu disais, pouvait le faire. Sauf que je m'en suis toujours sorti en combat jusques là. Tu es peut être le premier à me mettre la pâtée (pour chat). Ne me demande pas en détail ce qu'il se passe dans ma tête, il y a parfois des sentiments qu'on explique pas. Mais tu semble bien plus expérimenté que moi sur ce sujet, je veux dire, en combat. J'ai toujours tout misé sur la musculature, pour moi la vitesse c'était pour les faibles. Pour ceux qui fuient. Pas ceux qui se battent. Malgré que je n'apprécie pas des masses ce clan, j'en apprend un peu chaque jour, et je me dis que même si c'est très réglementé, les jeunes ont bien de la chance d'avoir un endroit où vivre au chaud, et d'avoir un mentor, pour tout leur apprendre. Je ne sais pas si tu es né dans le clan ou si tu as été solitaire avant, mais la vie en solo, c'est bien différent. A part peut être tes parents - quand tu en as - personne n'est là pour t'apprendre. Tu te démerde, et si tu crève, tant mieux, car ça fait plus de bouffe pour les autres.

Les yeux un instant perdus dans le vague, perdu dans ses souvenirs, il regardait le vide, avant de se ressaisir. Il se lécha les babines, puis entreprit de descendre de son arbre, les griffes plantées dans l'écorce. Une fois à terre, il vint à une longueur de queue du chat blanc tacheté de noir et de brun à cause de la boue.

- Donc, prend le comme tu veux, mais oui, je te respecte. Et je me demandais si tu accepterait de me donner quelques tuyaux, un de ces jours. En tant que chat plus expérimenté.

Il allait surement se faire envoyer chier vu le caractère du guerrier, mais qui ne tente rien n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11016-tempete-de-sable-remak
Fauve Blanc
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 28

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: Le Fauve et le Tigre   Sam 28 Jan 2017, 20:53

- Il faut dire que le Clan de l'Ombre ne semble pas généreux sur les sentiments. Pour moi, le respect apparaît quand quelqu'un fait quelque chose de génial à tes yeux, parfois même d'extraordinaire. Tu me dira qu'une balayette et une tête dans la boue, ça incite pas le respect, que c'est aussi facile que de dire "rat". Que même un chaton, comme tu disais, pouvait le faire. Sauf que je m'en suis toujours sorti en combat jusques là. Tu es peut être le premier à me mettre la pâtée (pour chat). Ne me demande pas en détail ce qu'il se passe dans ma tête, il y a parfois des sentiments qu'on explique pas. Mais tu semble bien plus expérimenté que moi sur ce sujet, je veux dire, en combat. J'ai toujours tout misé sur la musculature, pour moi la vitesse c'était pour les faibles. Pour ceux qui fuient. Pas ceux qui se battent. Malgré que je n'apprécie pas des masses ce clan, j'en apprend un peu chaque jour, et je me dis que même si c'est très réglementé, les jeunes ont bien de la chance d'avoir un endroit où vivre au chaud, et d'avoir un mentor, pour tout leur apprendre. Je ne sais pas si tu es né dans le clan ou si tu as été solitaire avant, mais la vie en solo, c'est bien différent. A part peut être tes parents - quand tu en as - personne n'est là pour t'apprendre. Tu te démerde, et si tu crève, tant mieux, car ça fait plus de bouffe pour les autres.

Fauve Blanc écouta attentivement, ce qui ne lui ressemblait pas. Tigre du Mal arrêta de parler pendant un instant. Le guerrier blanc en profita pour assimiler et analyser le discours du félin. Une belle tirade certes, mais malgré tous ces mots, il ne retint que ses dernières phrases. Le chat coucha les oreilles en arrière. Il ne connaissait pas la réelle vie de solitaire mais, même au sein du clan de l'Ombre, Fauve avait dû apprendre seul. Ses parents sont morts, et après ça il ne voulait plus parler aux chats du clan, même à son mentor. Alors oui, il avait appris seul comme un solitaire.

Tigre du Mal descendit de son arbre et s'approcha de lui. Le mâle moucheté ne bougea pas, garda la tête haute, le menton relevé et ses yeux vairons si peu amicaux braqués sur l'autre chat.

- Donc, prend le comme tu veux, mais oui, je te respecte. Et je me demandais si tu accepterait de me donner quelques tuyaux, un de ces jours. En tant que chat plus expérimenté.

Tiens tiens tiens, un compliment ? Ce n'étais pas comme ça que Fauve se laisserait amadouer ... Le guerrier plissa les yeux, mit les oreilles en arrière de nouveau. Il réfléchissait ...

Premièrement, la règle d'or, qu'est ce que j'y gagne ?

Deuxièmement, aucun risque que ça se retourne contre moi ?


Le guerrier se releva et tourna en rond comme une panthère dans une cage. Il hésitait, il hésitait. Un piège ? Non. Une technique pour découvrir ses faiblesses ? Non plus. Le regard dans le vide, Fauve continuait de faire les cents pas. Puis il s'arrêta d'un coup, se rendant compte de ses propres pensées. Était-il fou pour être parano à ce point là ? Sans doute. En tout cas, son choix était fait.

Fauve Blanc s'approcha rapidement de l'autre guerrier. Dans ses yeux brillait un éclat triste, bien dissimulé en dessous de l'éclat fou.

- J'ai perdu mes parents jeune et je déteste les chats du clan. Alors ne me fais pas la morale, je sais ce qu'est la vie de solitaire. Des tuyaux tu dis ? Pourquoi pas. T'auras qu'à venir me voir, et assez d'être discret j'ai une réponse de solitaire il faut pas que tu l'entache, si t'as un truc à me demander ...

Il sourit en coin. Un sourire assez fou et inquiétant. Fauve Blanc se retourna, direction le camp et lança par dessus son épaule blanche devenue brune:

- Et puis, si j'te files des tuyaux, tu me devras quelque chose en retour !
Revenir en haut Aller en bas
.:Étoile des Sables:.
Chef
avatar


<u>Rang 2nd personnage</u> ;Guerrier(e) sans Apprenti
<u>3ème personnage</u> ;
Messages ; : 2904
Humeur ; : Home sweet home !

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Le Fauve et le Tigre   Sam 11 Fév 2017, 11:49

Descendant de son arbre suite au fait que Fauve Blanc le cherchait, et après son blabla sur le respect, pour dire qu'il respectait son camarade par rapport au fait qu'il était plus fort et plus expérimenté que lui.

- ...Et je me demandais si tu accepterait de me donner quelques tuyaux, un de ces jours. En tant que chat plus expérimenté.

Son camarade de patrouille sembla hésiter, les yeux plissés, puis tourna en rond comme pour réfléchir. Pendant ce temps, Tigre s'assit sur le sol humide, attendant une réponse du guerrier tacheté tout en le suivant du regard. Finalement, il revint rapidement vers le matou roux, si bien que Tigre du Mal crût qu'il allait lui sauter dessus. Il se tendit mais Fauve Blanc s'arrêta devant lui.

- J'ai perdu mes parents jeune et je déteste les chats du clan. Alors ne me fais pas la morale, je sais ce qu'est la vie de solitaire. Des tuyaux tu dis ? Pourquoi pas. T'auras qu'à venir me voir, et assez d'être discret j'ai une réponse de solitaire il faut pas que tu l'entache, si t'as un truc à me demander ...

Ah, donc malgré qu'il soit dans un clan, il a vécu en solitaire. Étrange comme fonctionnement. Ces chats de clans étaient fous. Soit ils étaient unis t s'entraidaient, soit c'était chacun pour sa moustache. Quel intérêt de s'appeler un clan s'ils ne s'entraident pas ? C'était ridicule.
Entacher ? Qu'est-ce qu'il voulait dire ? Il avait pensé ce qu'il avait dit, il lui avait pas dit histoire de lui faire plaisir pour ensuite lui demander des choses pour qu'il accepte. Fauve Blanc qui n'était plus très blanc afficha un sourire en coin puis se retourna en partant en direction du camp.

- Et puis, si j'te files des tuyaux, tu me devras quelque chose en retour !

Ce fut au tour de Tigre d'afficher un sourire en coin. Ce chat lui plaisait. S'élançant derrière le mâle blanc tacheté de noir et de brun à cause de la boue, Tigre du Mal miaula :

- Ça me va ! Et il galopa pour rattraper son aîné.

[Fin ?]
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11016-tempete-de-sable-remak
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Fauve et le Tigre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Fauve et le Tigre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» certification de type de l’hélicoptère de combat Tigre en version « appui destruction »
» Recherchement Oeil de tigre
» hématite et oeil de tigre
» Purification d'un Oeil de Tigre
» Seua Rong Haï ou Boeuf "Larme du tigre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans RPG ::  :: Ombre :: Marécages-
firefox Forum optimisé pour Mozilla Firefox et pour une resolution de 1280*800 px. © Copyright by "La guerre des Clans RPG", tout droits réservés. Idée originale d'apres "La guerre des clans" d'Erin Hunter. Toute reproduction de textes, d'images et de concepts est strictement interdite. Forum by Ladylemon (Brûlure d'Acide & Rivière Brisée) & Edrakan (Etoile de Cendre). Géré par Ladylemon, Edrakan, Tykasu (Etoile d'Argent), BN (Etoile d'Hiver) & Doddz (Etoile d'Ebène).
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit