Partagez | 
 

 Je dois te parler. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eclat d'Opale
Lieutenant
avatar


Messages ; : 62

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Je dois te parler. [Terminé]   Dim 25 Sep 2016, 19:36

Je dois te parler
Avec Tempérance des Songes

Tu es resté tout le reste de la journée à cette place, tu n'avais pas la force, ni l'envie, de te relever. Tu as fixé cette branche morte jusqu'au coucher du soleil. Tu te sens vide, sans but, et encore plus seul qu'avant ta "rencontre" avec Tempérance des Songes. Tu ne sais pas quoi faire. Tu as finalement décidé de te relever alors qu'il commençait à faire nuit et que le clan des Etoiles se répandait dans le ciel. Tu as marché lentement jusqu'au camp, au désespoir de ne pas avoir trouvé de solution à ta situation. Tu as aussi fait en sorte de préserver ton état physique, étant blessé gravement. Tu sais que tu as sûrement été cherché tout le reste de la journée par la guérisseuse, et que tu risques d'être puni, mais tu n'en as pas grand chose à faire, tu ne raterais rien de toutes manières.
Alors que la lune commence à éclairer la lande, tu parviens finalement jusqu'au camp. Tu t'arrêtes soudainement juste avant d'être en vue de l'entrée, et t’aplatis dans l'herbe. Tu as senti le parfum si envoutant de Tempérance des Songes. Tu supposes qu'elle doit être de garde. Il ne manquait plus que ça. Tu ne sais pas trop quoi faire. Il est évident que tu ne peux pas passer la nuit dehors, l'humidité et le froid seraient très mauvais pour tes blessures, et tu n'as pas envie d'être encore plus mal en point que tu ne l'es déjà. Mais tu as peur de passer devant elle, car tu ne sais pas quelle attitude adopter. Devrais-tu l'ignorer, faire comme si elle n'était qu'une guerrière ordinaire ? Ou dois-tu la saluer amicalement, en faisait fi des tentions qui règnent entre vous ?
Tu as envie de faire ni l'un ni l'autre.
Tu restes quelques temps là, bloqué stupidement, dans les hautes herbes. Tu comprends que tu n'as pas le choix, tu dois lui parler. En y réfléchissant bien, c'est d'ailleurs le meilleur moment : elle ne peut pas se défiler, et on ne risque pas de vous déranger. Tu aimerais lui avouer tes sentiments, mais tu as peur d'avoir l'air ridicule, ou que tes sentiments ne soient pas réciproques, ou qu'elle t'ignore complètement. Tu réfléchis un moment, puis songes que tu devrais d'abord aborder le problème de tentions que vous semblez rencontrer. Cela te permettrait de comprendre ce soudain éloignement entre vous deux.
Stressé, tu sors des hautes herbes et t'approches d'elle. Tu n'as que quelques mots à dire, mais tu as tellement peur de sa réponse que tes poils se hérissent et que tu remues la queue nerveusement.
« Tempérances des Songes, je dois te parler. »
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


Dernière édition par Eclat d'Opale le Jeu 26 Jan 2017, 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11446-eclat-d-opale
Étoile Songeuse
Chef
avatar


Messages ; : 259

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Je dois te parler. [Terminé]   Sam 08 Oct 2016, 06:36


l|| Je dois te parler ||l


Ft Éclat d'Opale




Infernal. Exténuant. Tempérance des Songes était à bout de souffle. La saison des feuilles mortes bien installée, elle guettait anxieusement le climat se refroidir. La saison des neiges arriverait trop tôt: les préparations n'allaient pas assez rapidement, les étagères de la guérisseuse ne se remplissait pas assez vite, les chatons ne vieilliraient pas à temps, et... La lieutenante s'arrêta, étourdie, pour soupirer profondément. Tout allait si mal !

Ses pattes blanches s’enfoncèrent dans le tapis naturel, se frayant un chemin entre deux feuilles rongées par l’humidité et le temps. Le Temps, avec un grand «T», son ennemi naturel. Peu importe oh combien elle y mettait les efforts, peu importe comment elle se démenait, il finissait toujours par prendre le dessus. Avare de victoire, il ne faiblissait jamais et lui demandait toujours un peu plus d’énergie. C’était pire maintenant que chaque jour comptait. Pire, maintenant que le Clan comptait sur elle pour supporter sur ses fortes épaules la survie du Clan.

Oh, elle savait bien que leur chef était dans le même cas qu’elle, voire pire. Après tout, c’était elle la meneuse. Pas Tempérance des Songes. Et pourtant, parfois, elle avait de la difficulté à tracer la limite entre son rôle et celui d’Étoile d’Or. Elle voulait tant montrer à tous ses compétences, sa détermination et l’amour qu’elle avait pour son Clan. Mais parfois, seulement parfois bien sûr, toutes ses tâches, les apparences qu’elle devait tenir devant les autres, ses façades, ses réflexions, ses organisations...oui, parfois, c’était lourd.

Rentrant de chasse, la lieutenante vint déposer sur le tas de gibiers un lapin qu’elle avait finalement réussi à attraper. La chasse avait été longue, si longue! Elle n’avait rien croisé avant un bon moment malgré ses sens aiguisés. Elle s’était déplacée sur le territoire, évitant soigneusement ses camarades de Clan, mais cette technique ne l’avait guère aidé. Elle avait donc été extrêmement soulagé de débusqué ce rongeur maigrichon.

À peine avait-elle déposé sa proie qu’elle s’était faite accosté par une chatte passablement énervée. Peu envieuse à l’idée d’avoir à jouer les médiateurs entre deux guerriers une seconde fois aujourd’hui, elle se détendit seulement en reconnaissant le pelage tricolore. Œil de Brume, leur douce et gentille petite guérisseuse, semblait plutôt contrariée, ce qui était chose assez rare. La lieutenante l’invita donc d’un sourire fatigué à s’exprimer.

Dès qu’elle entendit le nom d’Éclat d’Opale, tous ses muscles se raidirent. Évidemment, c’était encore à cause de lui. Selon la petite chatte à la longue queue rousse, celui-ci était introuvable depuis déjà un bon moment. Cela n’étonna pas Tempérance des Songes qui connaissait le goût du matou noir pour la solitude. Elle promit donc à la guérisseuse d’ouvrir l’œil et de l’envoyer la voir dès qu’elle le verrait. Pour l’instant, elle ne s’inquiétait pas : le guerrier avait cette habitude de disparaitre un moment pour réfléchir loin des autres, loin de la vie de Clan. Ainsi, il n’était pas encore considéré comme «disparu», même si la lune commençait à se pointer.

Étant de garde, la grande chatte au long pelage tigré alla se poster à l’entrée du camp non sans rechigner intérieurement. La confrontation avec le blessé serait inévitable, ce qui l’écœurait d’autant plus qu’elle avait fait tout son possible jusqu’à présent pour l’ignorer soigneusement. Depuis qu’elle l’avait entendu se confesser à la cabane (voire Hésitation et éloignement), rien n’était plus comme avant.

Comme avant ? Un sourire ironique étira ses lèvres. Rien n’avait jamais été normal entre eux, rien de constant. Comment pouvait-elle penser que ce n’était plus comme avant, alors que ce «avant» ne pouvait même pas être défini clairement ? Pourtant, entre eux... Oui, entre eux ? Qu’y avait-il entre eux, justement ? Jamais elle n’avait réussi à donner un nom à leur relation. Au début, ils étaient deux inconnus pour l’un et l’autre, deux êtres éloignés par les jugements et les non-dits. Puis, il y avait eu cette dispute. Et cette réconciliation. Étaient-ils devenus amis ? Peut-être. Elle pensa qu’elle était vraisemblablement l’une de ses premières amies. Mais était-ce véridique ? Elle avait presque cru, pendant un instant, qu’il y avait quelque chose de spécial entre eux. Elle l’avait presque cru.

Elle gratta le sol meuble du bout de la patte, grinçant des dents. Mais il y avait elle. Cette chatte qui avait un lien encore plus unique avec Éclat d’Opale. Qui était-elle ? Était-elle de leur Clan ? Devait-elle s’inquiéter d’une possible relation extra-clanique ? Quand s’étaient-ils rencontrés ? Comment avait-elle réussi à transpercer le mur autours d’Éclat d’Opale ?

Et surtout, pourquoi ces questions importaient-ils ?

Soudainement, un bruit attira son attention. Tempérance des Songes releva la tête, ses iris se réduisant à de petites lignes fines alors que ses muscles se tendaient. Elle se calma légèrement en voyant Éclat d’Opale avancer vers elle. Légèrement. Elle remarqua qu’il semblait plus nerveux qu’elle et, étonnamment, cela lui fit plaisir. Au moins, elle n’était pas la seule à se sentir mal dans cette situation. Cela confirmait également qu’elle n’avait pas imaginé la situation dans laquelle ils étaient en ce moment.

« Tempérances des Songes, je dois te parler. »

Cette fois, c’est elle qui se tendit. Ça y est, on y était. Il allait lui annoncer qu’il voyait une chatte du Clan du Tonnerre ou de la Rivière et qu’il avait besoin d’elle pour les couvrir. Par réflexe, sa queue scinda avec énervement l’air. Il ne croyait tout de même pas qu’elle, la lieutenante du Clan du Vent, allait cacher une telle chose à leur chef ?

« Suis-moi», clama-t-elle d’une voix ferme.

Prenant pour compte qu’il la suivrait, elle se dirigea à l’extérieure du camp mais pas trop. Elle voulait tout de même avoir un œil sur l’entrée du campement. Elle s’éloigna donc suffisamment de son poste pour ne pas être attendu par des oreilles indiscrètes, mais sans plus.

Une fois qu’il l’eut rejoint, elle miaula d’un ton implacable tout en ancrant son dur regard émeraude dans le sien :

« Éclat d’Opale, si tu es venu demander ma bénédiction pour ta relation avec une chatte d’un autre Clan, sache que tu peux déjà rejoindre ton coussin de mousse. »




Copyright by Songe

Revenir en haut Aller en bas
Eclat d'Opale
Lieutenant
avatar


Messages ; : 62

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: Je dois te parler. [Terminé]   Mer 26 Oct 2016, 22:42

Je dois te parler
Avec Tempérance des Songes

Tu te crispes alors que tu perçois de nombreux signes traduisant l'énervement de Tempérance des Songes. Tu ne comprends vraiment pas pourquoi elle est si agressive avec toi et c'est depuis que tu t'es réveillé, après avoir passé plusieurs heures inconscient dans l'antre de la guérisseuse. Te reproche-t-elle de t'être aventuré en dehors du territoire ? De s'être inquiétée pour toi ? Ou alors est-ce autre chose ? Peut-être ne veut-elle plus rien avoir à faire avec toi, mais ne sait pas comment te le dire.
Tu n'as jamais vraiment compris les autres, et tu as toujours eu peur de leur réaction. Tu es déçu d'avoir réussi à t'ouvrir plus ou moins à quelqu'un, pour que cela finisse comme cela. Tu aimerais tellement pouvoir lui dire ce que tu ressens. Mais vu son comportement, tu penses qu'il ne vaut mieux pas.

Lorsqu'elle t'intime de la suivre, tu t'exécutes en silence, craignant la discussion qui va suivre. Tu as les oreilles légèrement couché en arrière et la queue basse. Tu avances, les membres raides, tendu. Pourquoi tant de complications ? Tu t'assois néanmoins pour lui montrer que tu viens en paix. Bon par contre, tu as choisi de te tenir à un peu plus d'une longueur de queue, distance de sécurité à respecter avec une chatte en colère.
Le regard qu'elle te lance est tellement froid que tu as un mouvement de recul lorsqu'elle le plante dans les tiens avant de s'adresser à toi d'un ton qui te semble complètement étranger. Tu as l'impression qu'elle s'adresse à un membre d'un autre clan qui aurait commis une grave faute, comme la transgression d'une frontière.
Ce qu'elle t'assène te surprend tellement que tu restes de longues secondes sans rien dire, stupéfait. Tu ne comprends pas pourquoi elle te dit ça. Comment peut-elle imaginer une chose pareille, la seule fois où tu es sorti du territoire du Vent ces derniers temps, ça a été pour te faire charcuter par une cinglée du Tonnerre ! Pense-t-elle que cela s'est passé à ce moment là ? Mais non, Tempérance des Songes est beaucoup plus intelligente que cela, elle ne peut pas imaginer une chose pareille par rapport à cet épisode ! C'est pourtant la seule possibilité qu'il y a...
Et puis sa réaction est alors plutôt étonnante. Elle pense donc que tu es venue la voir afin de lui demander "sa bénédiction" ? Pourquoi ferais-tu une chose pareille ? Il serait stupide de révéler une relation extra-clan à son propre lieutenant ! Te croit-elle bête ?
Enfin : tu essayes alors de comprendre son comportement, maintenant que tu as cet élément en plus. Pourquoi est-elle énervée à ce point ? Outre le fait qu'elle soit lieutenante justement, bien entendu... Parce qu'il est évident qu'en tant que patte droite du chef du clan, ce genre d'affaire la concerne, mais tu ne penses pas qu'elle en aurait autant après un autre membre du Vent. Enfin tu imagines... Tu n'en es pas certain.
« Mais... Mais je ne comprends pas de quoi tu parles ! Une chatte d'un autre clan ? Mais enfin Tempérance des Songes ! J'ai déjà assez de mal à fréquenter mes propres camarades ! »
Tu es tellement choqué que tu ne songes même plus à lui avouer tes sentiments. De toutes façons, c'est peine perdue, elle est bien trop énervée contre toi pour en avoir quoi que ce soit à faire. Elle pense que tu aimes quelqu'un d'autre ! Elle pense que tu as trahi ton clan ! Tu songes aux répercutions que ça aura sur toi, ta place dans le clan. Si elle en parle au chef, ce qu'elle ne manquera pas de faire, en bonne lieutenante qu'elle est, tu risques le bannissement ! Il s'agit d'une grave faute envers le Code du Guerrier !
Tu te sens trahi. Tu n'arrives pas à croire que Tempérance des Songes puisse penser cela de toi. Elle te prend pour un traitre ! Tu te redresses et recules de quelques pas, les oreilles couchées en arrière.
« Comment peux-tu penser ça de moi ?! »
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11446-eclat-d-opale
Étoile Songeuse
Chef
avatar


Messages ; : 259

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Je dois te parler. [Terminé]   Sam 12 Nov 2016, 21:22


l|| Je dois te parler ||l


Ft Éclat d'Opale



Malgré le fait qu’Éclat d’Opale lui faisait face et qu’il requerrait énormément de son attention avec sa demande, Tempérance des Songes ne négligeait pas son rôle. De temps en temps, elle jetait des regards aux alentours et à l’entrée du camp. Elle n’aimait pas l’idée d’avoir à s’éloigner du campement, mais elle ne voulait pas non plus que les autres les entendent. Car, malgré que Tempérance des Songes en ait contre le félin et son insouciance, elle ne voulait pas non plus qu’il ait des ennuis inutilement. Elle aviserait. Cela dit, elle était la lieutenante du Clan du Vent. Elle agirait comme telle, ami ou pas.

La grande chatte tigrée attendit la réaction du guerrier qui ne tarda pas à venir. Tout d’abord, l’étonnement passa dans ses yeux bleu-vert. Était-ce feint ? Non, elle repoussa cette idée. Éclat d’Opale était peut-être un félin impulsif et suspicieux, il n’en demeurait pas moins honnête dans ses réactions. Peut-être était-il seulement étonné qu’elle ait visé juste ?

«Mais... Mais je ne comprends pas de quoi tu parles ! Une chatte d'un autre clan ? Mais enfin Tempérance des Songes ! J'ai déjà assez de mal à fréquenter mes propres camarades !»

Oh, maintenant, il démentait. Son regard émeraude se vrilla sur lui, mais elle ne dit mot. D’une part, parce qu’elle réfléchissait. Il avait évidemment avantage à lui mentir et elle ne devait pas s’attendre à ce qu’il lui dise la vérité. Si elle s’en tenait à sa version, donc à ce qu’elle avait vu et entendu, les mots prononcés par ce félin au pelage ébène n’avaient aucun sens. D’autre part, un doute vicieux s’immisça en elle. Et s’il disait la vérité ?

Le guerrier se recula et coucha ses oreilles contre son crâne, ce qui ne déstabilisa pas autrement la chatte au long pelage hivernal. Cette réaction était tout sauf anormal, puisque l’accusation était importante. Or, elle se devait, en tant que lieutenante, de régler cette situation. Ou du moins, c’est ce qu’elle pensa.

«Comment peux-tu penser ça de moi ?!»

Son sang bouillonnait dans ses veines alors qu’elle ne savait pas encore si réussirait à demeurer calme lorsqu’elle s’exprimerait. Elle se devait d’être franche avec lui. Et elle devait, pour le Clan, lui demander de l’être tout autant avec elle. Pour le Clan. Pour le Clan.

Ou pour elle ?

Elle baissa la tête, rassemblant ses idées.

« Je t’ai vu. », murmura-t-elle avant de relever brusquement la tête.

« Je t’ai vu, cette fois-là. Je t’ai vu, à la cabane de bois. Je t’ai entendu. Je t’ai entendu avouer tes sentiments à cette chatte-là ! Je n’ai pas senti l’odeur de notre Clan ce jour-là ! Mais je sais, je l’ai entendu, je sais que tu lui avouer tes sentiments ! »

Pourquoi paniquait-elle, maintenant ? Quand est-ce que sa colère s’était transformée en résignation ? En peine ? Ses yeux verts l’observaient sans détour, mais elle aurait préféré l’évité. Évité de lui montrer ses faiblesses, sa confusion.

« Explique-moi, s’il te plait. », supplia-t-elle presque. « Pourquoi elle ?»



Copyright by Songe



HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eclat d'Opale
Lieutenant
avatar


Messages ; : 62

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: Je dois te parler. [Terminé]   Mar 29 Nov 2016, 20:18

Je dois te parler
Avec Tempérance des Songes

Tu préfères te détacher des situations qui pourraient te faire éprouver trop d'émotions fortes, pour te préserver. Ainsi tu es rarement triste, et tu ne perds presque jamais ton calme. Pourtant, à chaque fois que tu as passé du temps avec cette chatte, ton apathie s'est transformée en un mélange d'émotions contradictoires que tu n'as pas l'habitude d'éprouver. Avec elle, tu passes régulièrement de la surprise à l'apaisement ou de l'apaisement à l'anxiété, et de l'anxiété à la colère ou la tristesse. Ces derniers temps, tu es resté principalement dans de l'angoisse, et cela t'use beaucoup à force. Aujourd'hui, tu as l'impression d'être explosif, et tu as peur de ne plus te maîtriser.
Effectivement, à cet instant là, où tu te retrouves face à la chatte pour qui tu éprouves et a éprouvé plus de sentiments que pour n'importe qui d'autre, tu te sens sur le point de perdre le contrôle que tu maintiens sur toi-même depuis quelques années. Ton sentiment de trahison face à l'accusation injustifiée de Tempérance des Songes s'est transformé en colère et en rancune.
Mais finalement, encore une fois, tu passes brusquement d'un sentiment à un autre ! Alors que la lieutenante daigne enfin t'expliquer les raisons de son accusation injustifiée, tu restes une nouvelle foi coi, stupéfait.
Elle fait évidemment référence à ton escapade vers la cabane des bipèdes. Elle t'aurait suivi ? Pourtant lorsque tu t'étais risqué à prononcer les mots qui tu souhaitais adresser à Tempérance des Songes, tu avais vérifié qu'il n'y avait personne à proximité ! L'idée qu'elle t'ait pisté jusqu'à la ferme te rassure d'abord -cela signifierait que quelque part elle s'intéresse à toi-, mais une idée te vient brusquement à l'esprit et tu réalises que cela doit être pour une bien autre raison : elle te surveille ! Elle pense sincèrement que tu puisses trahir ton clan ! Cette idée te met hors de toi, jusqu'à-ce que le ton qu'elle emploie finalement pour ses derniers mots te surprenne à nouveau. Son ton dur et cassant s'est presque transformé en une supplique, presque en une plainte ou un gémissement.
Tes oreilles se redressent. Tu ne sais pas comment interpréter cela. Sa dernière question te fait nager en pleine confusion. Elle semble, finalement, non pas te reprocher d'aimer une éventuelle chatte d'un clan adverse, mais... mais d'aimer une chatte, tout simplement.
Une autre qu'elle ?
Tu restes quelques secondes interdit, tes yeux fixant ceux de Tempérance des Songes, hésitant. Refusant finalement de te laisser te faire accuser de quelque chose de faux, tu juges qu'au point où tu en es, autant t'enfoncer jusqu'au bout, comme ça la lieutenante aura au moins quelque chose de véritable à te reprocher. Tu inspires un grand coup et te lances, un peu timide :
« Ecoute Tempérance des Songes... J'étais seul à la cabane. Ces mots que tu as entendus... ils t'étaient destinés. Mais je n'osais pas te les dire. »
Tu restes dignement face à elle, quoique les oreilles complètement couchés en arrière par l'anxiété, sachant parfaitement que t'enfuir ne servirait à rien, d'une part parce que ta blessure se réouvrirait et te ralentirait, d'autre part parce qu'elle te rattraperait immédiatement. Persuadé qu'elle te repoussera, tu fermes les yeux, attendant sa réaction. Tu as peur qu'elle ne te croit pas, auquel cas tu abandonneras la lutte et te laissera bannir du clan, n'ayant pas la force de te défendre face à de telles accusations.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11446-eclat-d-opale
Étoile Songeuse
Chef
avatar


Messages ; : 259

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Je dois te parler. [Terminé]   Jeu 22 Déc 2016, 04:43


l|| Je dois te parler ||l


Ft Éclat d'Opale




Quelques minutes, quelques secondes. Voilà tout ce qu’il faudra pour changer une vie – et peut-être celle d’un autre. Quelles en seront les répercussions ? Qui sortira vainqueur de ce face à face impossible ? Est-ce qu’il y aura seulement un vainqueur ? Qui renaitra de ses cendres ? Tomber plus bas pour monter plus haut. Ça n’a pas de sens. Et pourtant!

Quelques minutes, quelques secondes. Cela suffira-t-il à dévoiler ce qui a été si ardemment protégé des regards indiscrets ? Cela suffira-t-il à ouvrir les cœurs et lier les esprits ? Les blessures pourront-elles être pansées ?

L’amour est le plus puissant des remèdes.

Mais il est aussi le poison le plus virulent.

Croire ou ne pas croire. Espérer ou désespérer. L’intimité ou l’isolement(1). La balance bascule; comment retrouver l’équilibre ? Y a-t-il seulement déjà eu un équilibre entre ces deux pôles, dans sa vie ? Que cela soit le cas ou non, c’est maintenant le temps de rétablir les pendules à l’heure. Son heure.

Elle suit le tumulte d’émotions de son camarade de Clan avec un intérêt douloureux. Comme un corps délaissé par la raison, ses émotions prennent le contrôle et s’ajustent à ceux que lui renvoie le félin. Comme un miroir détraqué.

Puis, les mots pleuvent sur sa carapace de puissante et intouchable lieutenante.

<Écoute Tempérance des Songes... J'étais seul à la cabane. Ces mots que tu as entendus... ils t'étaient destinés. Mais je n'osais pas te les dire.>

Quoi ?

Soudainement, tout tourne autour d’elle et ses yeux voyagent de part et d’autre du matou qui lui fait face. Comment est-ce possible ? Elle n’y comprend plus rien. Elle ne comprend pas cette soudaine déclaration. Elle ne comprend pas qu’elle ait pu faire ainsi erreur –ce n’est tellement pas digne d’une lieutenante ! Mais surtout, surtout, elle ne comprend pas le soulagement qui ramollit ses pattes et qui humidifie ses yeux émeraude.

Elle ne pense pas à douter de ces mots : pourtant, il y aurait matière à. Mais elle ne le fait pas. Parce que, c’est Éclat d’Opale. Et la question est la réponse.

Pour l’instant, elle ne pense pas à la honte qui l’envahira lorsqu’elle comprendra que son comportement n’a rien de digne ou d’élégant. Qu’il est trop naturel et impulsif. Elle aura alors l’impression de retourner dans le passé, lorsqu’elle n’était qu’une jeune et arrogante apprentie. Cela l’embêtera, en premier lieu. Ensuite, elle se dira que c’est elle et cette manifestation de son caractère n’est que la preuve que, malgré les lunes passées et les événements subis, elle était et demeurerait Tempérance des Songes.

Ses pupilles, ayant été alourdies par l’anxiété, se relèvent et se plongent dans le regard du guerrier blessé. La tempête est passée; le calme s’est installé.

< Je te crois. >, fit-elle finalement d’une voix basse.

Elle se redresse alors, reprenant une posture un peu plus digne, un peu plus droite, un peu plus elle-même. Maintenant qu’il s’est déclaré à elle, même si ce n’était pas directement, elle se devait de répondre. Mais que devait-elle répondre à cela ? Que voulait-elle répondre, plutôt ? Est-ce que ses sentiments étaient partagés ? L’aimait-elle en retour ?

Tempérance des Songes devait être honnête avec elle-même : une réponse sincère ne viendrait pas à elle simplement parce qu’elle le désirait. Elle devait réfléchir à tout ça, l’esprit reposé. Maintenant qu’elle était rassurée sur le fait qu’Éclat d’Opale ne s’était pas épris d’une autre chatte, elle reprenait un peu plus d’assurance. Est-ce que ce soulagement venait du fait qu’elle ne voulait pas d’une autre chatte à ce poste ? Ou simplement parce qu’elle ne voulait pas avoir à punir un ami proche ?

<Éclat d’Opale, m’accorderais-tu un peu de temps avant de te donner une réponse définitive? J’ai beaucoup d’affection pour toi... et à mes yeux, tu es différent des autres félins. Tu as quelque chose de spécial. Mais je dois mettre un nom sur ce que je ressens pour toi... >, expliqua-t-elle timidement. < Je ne veux pas te faire de mal. >

Elle plongea alors ses iris brillant sous le clair de lune dans ceux d’Éclat d’Opale.



Copyright by Songe


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eclat d'Opale
Lieutenant
avatar


Messages ; : 62

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: Je dois te parler. [Terminé]   Mar 27 Déc 2016, 22:23

Je dois te parler
Avec Tempérance des Songes

Le soulagement manqua te faire perdre l'équilibre, et tandis que ton regard se perdait dans celui de Tempérance des Songes, tu savouras les mots qu'elle venait de prononcer. Elle te croyait ! Elle avait renoncé à l'idée que tu aies pu trahir le clan. Mais ce soulagement reste de courte durée, car aussitôt l'anxiété qu'elle te rejette vient le surplomber. Les conséquences en serait moins grave, mais pour la première fois tu ressentais cette envie d'être aux côtés d'un félin, l'envie de passer l'heure de la toilette avec quelqu'un, de partager une pièce de gibier avec elle, et tu aimerais tant que cela soit réciproque. Cependant il ne faut pas que tu oublies le comportement immature que tu as eu envers elle au départ, et puis surtout la réputation que tu as dans le clan. La lieutenante serait-elle bien vue si on la voyait aux côtés du guerrier silencieux et solitaire du clan du Vent ? Tu te doutes que Tempérance des Songes ne s'abaisserait pas à pareilles considérations, mais tu sais aussi que son image est importante, quoi qu'elle en dise, et tu n'aimerais pas qu'elle soit ternie par les sentiments que tu éprouves pour elle.

Ce qu'elle répond à ton aveux t'apaise légèrement. Elle ne t'a pas rejeté. Elle a déclaré ressentir quelque chose pour toi, même si elle paraît ne pas savoir de quoi il s'agit réellement. Peu importe. Sur l'instant, ce qui comptait, c'était que le lien qui vous unissait s'était reformé, qu'il n'y avait plus cette tension insupportable qui régnait entre vous depuis ton retour de la cascade, et qu'elle ne te considérait plus comme un traitre.
Tu ne veux pas songer aux diverses éventualités qui se présentent, mais ton esprit d'analyse ne peut pas s'en empêcher. Tu as peur qu'elle t'avoue ne ressentir que de l'affection pour toi. Tu ne sais pas ce qui se passera alors. Supporteras-tu de passer à nouveau des moments en sa compagnie, avec ces sentiments que tu ressens pour elle, tout en sachant qu'ils ne seront jamais réciproques ? Tu ne sais pas comment tu réagiras si elle te l'annonce. Tu as peur de la rejeter en bloc, de refuser la frustration et la tristesse qui t'envahirait en la dédaignant.
Mais si elle ressentait la même chose que toi ? Tu n'oses pas y penser. Tu as trop peur d'être déçu.

« Je te laisse seule, alors. Je ne veux pas te gêner. »
Tu aimerais frotter ton pelage contre le sien, pour lui montrer que tu comprends sa situation et que tu l'acceptes, mais tu as peur de provoquer de la tension, à nouveau. S'il y a bien une chose que tu veux éviter, c'est ça. Tu préfèrerais encore qu'elle te rejette plutôt que vous vous ignoriez. Tu émets seulement un petit ronron pour être sûr qu'elle comprenne bien ce que tu as voulu dire, puis rentre au camp, te coucher dans la tanière des guerriers, la tête pleine d'un étrange sentiment d'apaisement.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11446-eclat-d-opale
Étoile Songeuse
Chef
avatar


Messages ; : 259

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: Je dois te parler. [Terminé]   Mer 04 Jan 2017, 18:41


l|| Je dois te parler ||l


Ft Éclat d'Opale



L’indécision. Jamais elle n’aurait cru revivre une telle situation un jour. À son décès, Sombre Songe avait entrainé avec lui tout désir de se laisser aller à ce genre d’émotion de nouveau. Perdre un être cher faisait mal. Très mal. Elle en gardait encore des cicatrices aujourd’hui. Se lier à Éclat d’Opale comportait un risque très grand qu’elle ne connaissait que trop bien. Si elle venait à le perdre, elle n’était pas certaine de s’en remettre cette fois-ci. Le matou comptait à ses yeux, elle ne pouvait le nier. Mais aujourd’hui, tout était différent : en tant que lieutenante, elle sait qu’elle doit faire en sorte de passer le bien du Clan avant le sien et, par conséquent, elle ne peut prendre de telles décisions sans y avoir murement réfléchi. Cela dit, pour une fois, elle aimerait bien privilégier ses propres intérêts et s’investir dans une relation avec ce merveilleux matou sans se préoccuper de ce que pourraient penser les autres. Elle sait qu’elle doit être présente pour tous et chacun, mais, avec Éclat d’Opale, elle aimerait être plus que ça. Plus qu’une figure d’autorité.

D’un côté, la grande féline sait bien ce que son cœur désire. Mais de l’autre, son esprit le rejette férocement à coup de doutes et d’incertitudes. Elle a de l’affection pour ce guerrier, c’est une évidence. Mais elle n’est pas certaine d’avoir le courage d’accepter cette affection comme autre chose qu’un sentiment fraternel. Elle n’est pas certaine de vouloir de nouveau se rendre aussi vulnérable aux yeux d’un autre.

« Je te laisse seule, alors. Je ne veux pas te gêner. »

Ces mots l’étonnent sur le coup. La gêner ? Elle plisse les yeux pour tenter de cerner ce qu’il a voulu lui dire par là. A-t-il voulu lui signifier qu’il ne voulait pas l’embarrasser davantage ? Ou lui nuire ? Dans les deux cas, il ne la gênait pas. Bien sûr, cette situation n’était pas des plus agréables et la stressait légèrement, mais il ne la gênait pas.

Tempérance des Songes observa le félin se redresser sans savoir comment agir. Comment se dire au revoir, dans une telle situation ? Les marques d’affection étaient-elles de mises ? Serait-ce déplacé d’enfouir son museau dans son cou pour lui souhaiter une bonne nuit ? Elle ne savait pas. Et elle détestait ne pas savoir.

Finalement, c’est Éclat d’Opale qui régla son dilemme en ronronnant simplement avant de rentrer au camp. La lieutenante lui répondit d’un regard tendre, puis retourna lentement à sa position initiale, là où elle montait la garde avant la venue d’Éclat d’Opale. De retour au calme, elle se plongea dans ses pensées. Elle en avait suffisamment à penser pour s’occuper toute la nuit durant.

Est-ce que Éclat d’Opale est celui qu’il lui faut ?



Copyright by Songe


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je dois te parler. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je dois te parler. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prendre la parole en public
» Que dois-je voir à Paris?
» le parler de Normandie, R. Lepelley
» Asso de parler normand dans l'Eure
» Dois-je arrêter d'allaiter?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans RPG ::  :: Vent :: Camp du Vent-
firefox Forum optimisé pour Mozilla Firefox et pour une resolution de 1280*800 px. © Copyright by "La guerre des Clans RPG", tout droits réservés. Idée originale d'apres "La guerre des clans" d'Erin Hunter. Toute reproduction de textes, d'images et de concepts est strictement interdite. Forum by Ladylemon (Brûlure d'Acide & Rivière Brisée) & Edrakan (Etoile de Cendre). Géré par Ladylemon, Edrakan, Tykasu (Etoile d'Argent), BN (Etoile d'Hiver) & Doddz (Etoile d'Ebène).
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit