Partagez | 
 

 L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement   Sam 09 Juil 2016, 17:01

Colombe de la Paix hésita un moment : devait-il vraiment y aller? Il était toujours loyal à son clan bien sur... Mais, il savait qu'il trahissait son clan en faisant ça. Pourtant, il voulait la revoir. Celle qui illuminait ses journées depuis une lune. Celle qui le faisait sentir plus léger, il se sentait penseur, rêveur. Et se soir, à minuit il irait la voir. Il savait c'était interdit. Interdit d'aimer une chatte d'un autre clan. Interdit d'aimer la guérisseuse du clan du tonnerre, Lune Éternelle. Pourtant le meilleur sentiment au monde, l'amour, le poussait à avancer.

Il faisait noir dans la pleine du vent. Les arbustes mort toujours hostiles le paraissait encore plus, cette nuit. Le vent soufflait sur la lande. Colombe de la Paix avait froid, mais il continuait à avancer. Si quelqu'un le repérait, c'était la fin de sa liaison avec ça bien aimée. La nuit de la saison des feuilles vertes était étonnamment froide et humide. Beaucoup d'averses était là. Il glissa plusieurs fois sur la boue mais se releva. Il longea des buissons seul. Colombe de la Paix, avança en silence vers le point de rencontre, le chapiteau abandonné.

Leur rencontre fut un hasard, ou presque. Colombe de la Paix chassait près de la frontière quand il vit Lune Éternelle qui avait l'air d'aller vers les hautes pierres. Il n'avait jamais vu de chatte pareille. Elle était belle... Puis leurs regards ce sont croisé. Le matou savait qu'il l'aimait et il savait que s'était réciproque. Après ça il prit son courage à deux pattes et lui proposa de venir la voir le lendemain à minuit au chapiteau. Personne n'y allait et c'était parfait comme endroit pour leur rencontre.

Colombe de la Paix était maintenant en train de courir vers le point de rencontre. Il arriva et frôla la chatte de son museau et dit :

-Je suis tellement content de te revoir. Tu est le rayon de soleil qui illumine ma vie. Je veux passer la nuit avec toi.

Il soupira et poursuivit:

-Je t'aime, Lune Éternelle, mais je ne sais pas si nous devons continuer à nous voir, nous finirons par en souffrir. Je veux que nous profitons au maximum de cette nuit. Je ferais tout et bien tout pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Lune Eternelle
Guérisseur(se)
avatar


Messages ; : 70
Humeur ; : Wasabi

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement   Mer 13 Juil 2016, 03:23

Je terminais de faire mon cataplasme contre les douleurs de Fleur d'Antan, une des anciennes les plus âgées du Clan, et lui redonnait quelques graines de pavot afin de l'aider à dormir. La vieille charte me remercia amicalement avant de mâcher les graines, de se rouler en boule et de rapidement s'endormir. Une fois ceci fait, je me tournais vers un chaton qui avait attrapé le mal blanc. Prenant rapidement sa température, je vis avec soulagement qu'il n'avait plus de fièvre et me tourna vers le capharnaüm de plantes médicinales que j'avais créée, les réorganisant rapidement.

D'habitude, j'étais bien plus soignée dans mon travail mais voilà trois jours que Patte Vivace avait attrapé le mal blanc et j'étais complètement paniquée à l'idée que cela puisse se transformer en mal vert, et ne contamine tout le Clan, saison des feuilles vertes ou pas! Le pire était que j'avais quelque peu négligée les réserves d'herbes à chats...

soupirant, j'acheva mon travail avant de laisser une boule de mousse imbibée d'eau devant mes deux patients, ayant étaient fraîchement rapportées par des apprentis, et m'extirpais hors de la tanière, m'asseyant devant et regardant la lune de mon oeil valide.

J'avais peur de regarder les étoiles, car ce que j'allais faire ce soir était un acte de pur trahison, surtout pour moi qui suis guérisseuse. Cependant, je devais aller le voir, j'étais de toute façon persuadée que tout irrait bien pour les deux patients...

Finalement, je m'extirpais hors du Camp en prétendant au guerrier montant la garde que je devais aller chercher des plantes qui ne poussaient que la nuit. Celui-ci ne réchigna pas et me laissa sortir.
Je m'aventurais dans la forêt, songeant au guerrier blanc avec les pattes grises que j'allais rejoindre, enfreignent le code du guérisseur.

Voilà une lune que nous nous étions rencontrés. Au début, nous étions de simples connaissances positives, nous souriant en nous croisant et nous demandant parfois des nouvelles. Mais au bout d'un moment, j'avais finie par ressentir des sentiments très forts en le voyant mais ne disait jamais rien, fidèle à ce que l'on m'avait appris.

Puis un jour, il y n'y avait pas si longtemps en fait, Comombe de la Paix m'avait déclarée sa flamme et je le lui rendie.

Bien qu'au quotidien je ne laissais rien paraître, le matou ne quittait jamais les pensées en réalité et ce soir, aurait lieu notre 2ème rendez-vous en terres neutres, au Chapiteau Abandonné. Une fois là-bas, je n'eu pas à attendre bien longtemps avant de voir arriver le guerrier venu des steppes du Clan du Vent. Il vint me frôler le museau avant de moduler doucement:

"Je suis tellement content de te revoir. Tu est le rayon de soleil qui illumine ma vie. Je veux passer la nuit avec toi."

Et tandis que je sentis mon poil se réchauffer, il poursuivit en soupirant:

"Je t'aime, Lune Éternelle, mais je ne sais pas si nous devons continuer à nous voir, nous finirons par en souffrir. Je veux que nous profitons au maximum de cette nuit. Je ferais tout et bien tout pour toi."

Il avait raison, c'était exactement ce que je pensais... cependant, je lui sourie en ronronnant, frottant la tête sous la sienne, contre son cou.

"Allons Colombe de la Paix... dés le début, nous savions que ce que nous faisions était mal et pourtant, nous avons continué, maintenant, il est déjà très tard pour reculer, presque trop... je t'aime moi aussi Colombe de la Paix et j'aimerais passer la nuit avec toi; l'un de nos chatons a attraper le mal blanc il y a trois jours et si maintenant il est hors de danger, je craignais à chaque instant que cela ne se change en mal-vert ce qui fait que j'étais en stress constant et que j'ai à peine dormie... j'ai besoin de me détendre et Mr reposer à présent..."

Doucement, je vint enrouler ma queue autour de la sienne, m'asseyant contre le doux pelage de neige de mon cher et tendre amant et oubliant tous mes problèmes, les yeux fermés.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11464-lune-eternelle-gueriss
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement   Mer 13 Juil 2016, 15:06

Elle me répodit:
- Allons Colombe de la Paix... dés le début, nous savions que ce que nous faisions était mal et pourtant, nous avons continué, maintenant, il est déjà très tard pour reculer, presque trop... je t'aime moi aussi Colombe de la Paix et j'aimerais passer la nuit avec toi; l'un de nos chatons a attraper le mal blanc il y a trois jours et si maintenant il est hors de danger, je craignais à chaque instant que cela ne se change en mal-vert ce qui fait que j'étais en stress constant et que j'ai à peine dormie... j'ai besoin de me détendre.

Elle m'entoura de sa belle queue. Son parffin sentaut bon... Il voyait bien que sa bien aimée portait des chatons. Colombe de la Paix fut envahi de bonheur mais compris aussitôt les problèmes que sa allait déclancher. Il ne voulais pas les fuir, elle et les chatons. Il voulait être un père responsable. C'est alors qu'une idée lui vint en tête. Il inspira profondément et dit:

-Je pourrais te passer de l'herbe à chat. Écoute, je.... je voudrais faire un progès vraiment fou. Tu sais, je ne suis pas un chat du vent de naisssance. Je suis né dans des montagnes. Je vivais aussi dans un clan, je ne sais plus son nom. J'étais le fils du chef et de la lieutnante. Un jour des Bipèdes ont ratiboisé notre forêt. Nous sommes donc partit et j'ai vu mes camarades mourrirent au fur et à mesure. Une fois arrivés à la forêt des quatres clans, il ne restait que moi et mon frère, Griffe de l'Est. Le clan du Vent nous a aceuillis. Mais je ne suis pas à ma place ici. Je ne veux pas que le vent souffle sur ma fourrure, je veux chasser l'aigle. Et j'ai entendu l'histoire des chats qui faisaient un périple pour fagner les montagnes. Je veux aller là bas, avec toi. Je sais, c'est complétement fou, mais ici je ne me sens pas chez moi. Lune Éternelle, je vois bien que tu attend nos petits. Si ils naissent ici, ils seront rejetés. Là bas, on aura qu'a dire au chats des tribu qu'on a eus les chatons avant que tu devienne guérisseuse! Comme ça' on pourra les élever plus serrins, ils serons plus épanouis. Je t'en supplie, viens avec moi dans les montagnes.

Je la regardais avec tour l'amour que j'ai pour elle en attendent sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Lune Eternelle
Guérisseur(se)
avatar


Messages ; : 70
Humeur ; : Wasabi

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement   Jeu 14 Juil 2016, 13:25

Le guerrier resta silencieux un instant, comme pour réfléchir. Je me demandais si il avait découvert que j'attendais des petits, cela ne faisait moins d'un quart de lune après tout... comment aurait-il pu le voir à moins d'être guérisseur? Finalement, il inspira profondément avant de se lancer:

"Je pourrais te passer de l'herbe à chat. Écoute, je.... je voudrais faire un progès vraiment fou. Tu sais, je ne suis pas un chat du vent de naisssance. Je suis né dans des montagnes. Je vivais aussi dans un clan, je ne sais plus son nom. J'étais le fils du chef et de la lieutnante. Un jour des Bipèdes ont ratiboisé notre forêt. Nous sommes donc partit et j'ai vu mes camarades mourrirent au fur et à mesure. Une fois arrivés à la forêt des quatres clans, il ne restait que moi et mon frère, Griffe de l'Est. Le clan du Vent nous a aceuillis. Mais je ne suis pas à ma place ici. Je ne veux pas que le vent souffle sur ma fourrure, je veux chasser l'aigle. Et j'ai entendu l'histoire des chats qui faisaient un périple pour fagner les montagnes. Je veux aller là bas, avec toi. Je sais, c'est complétement fou, mais ici je ne me sens pas chez moi. Lune Éternelle, je vois bien que tu attend nos petits. Si ils naissent ici, ils seront rejetés. Là bas, on aura qu'a dire au chats des tribu qu'on a eus les chatons avant que tu devienne guérisseuse! Comme ça' on pourra les élever plus serrins, ils serons plus épanouis. Je t'en supplie, viens avec moi dans les montagnes."

Il n'était pas natif du Clan du Vent? Il était né dans les montagnes?! Je l'ignorait... alors comme ça il a été chassé de l'endroit où il avait réellement grandie pour arriver dans le Clan du Vent... le pauvre... Cependant, il attendait de moi une réponse, me regardant avec tous son amour, ce qui me rechauffa le coeur.

Je ne savais trop que répondre, j'ignorais comment il avait pu savoir que j'attendais des petits et me demandait si partir était vraiment une bonne idée. Lui avait grandi dans les montagnes mais moi... le Clan du Tonnerre était mon chez-moi, j'y avais toujours vécu et toujours grandie, de plus, j'étais leur guérisseuse et je n'avais aucune apprentie apte à reprendre le flambeau... Cependant, je ne voulais pas Colombe de la Paix ne parte dans ces tribus et ne m'abandonne avec nos petits... non, je voulais être à ses côtés pour toujours, mais si cela impliquait de manquer de fidélité envers mon Clan et mon devoir de guérisseuse. Finalement, je lui répondis, fébrile:

"Colombe de la Paix... je comprends que tu veuilles retourner dans les montagnes et je veux t'accompagner et élever nos petits avec toi, vraiment! Mais... je ne peux pas abandonner mon Clan, j'y ai toujours vécue et grandie et je n'ai pas d'apprentie guérisseuse, si je pars, ils n'auront plus aucune guérisseuse... J'aimerais tellement t'accompagner et je ne veux pas te voir... partir... crois moi... mais je n'ai pas le choix..."

Malgré moi, la voix sr cassa et les larmes commencèrent à rouler le long de mes joues. Je ne voulais pas qu'il parte, je voulais rester avec lui,JE voulais aller nos chatons, je voulais... je voulais les élevésen paix dans qu'ils ne soient jugés ou rejetés... je voulais aimer... finalement, je baissais la tête, les oreilles couchées en arrières et les yeux fermés, pleurant, je ne voulais pas qu'il me quitte. Doucement, je murmurait d'une voix que lui seul pouvait entendre:

"Je t'aime Colombe de la Paix... ne m'abandonne pas..."
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11464-lune-eternelle-gueriss
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement   Ven 15 Juil 2016, 18:41

- Mois aussi je t'aime. Mais les tribus aussi n'ont pas de guérisseuse. Ils n'ont rien. Là bas il fait froid. Il y a beaucoup de maladies. Ici il fait beau et chaud. La plupart des guerriers connaissent les bases du soin. Et quand un chat de ton clan voudras bien devenir guérisseur, les autres clans lui enseigneront tous ce qu'il faut. A l'aube des clans, les guérisseurs ont du apprendre tous seules et ils ont enseigné leur savoir à des génération. Tu vas faire la même chose dans la tribu. Tu seras la première guérisseuse avec Jolie Pivoine! Et, préfère rester ici prise pour une traitresse que de venir là bas et être accueillit comme héroïne? Je ne te comprend pas. Les chatons serons mieux là bas qu'ici élevés avec des insultes privé de mère et de père. Là bas ils auront les deux. Pense aussi à moi et aux chatons. Si tu changes d'avis je serais toujours là. Je me tuerais pour toi. Je tuerais pour toi. Et c'est pareil pour les chatons.

Il passa toute la nuit avec elle sent parler du voyage. Se fut la plus belle nuit de sa vie.

- Je partirais dans deux lunes. On se verra à mon départ. Là bas tu me diras si tu veux partir ou rester. Sachant que si tu restes tu auras les chatons sur le dos. Si tu viens je serais leur père. Je te laisse donc le temps de réfléchir. Je ne sais pas encore le point de rencontre avec les chats des autres clans. Je te le dirais à l'assemblée.

Il couru sans se retourner et cria:

- Au revoir Lune Éternelle! Quoi que tu fasse, je ne t'oublierais jamais!

Il détala vers son camp, les larmes aux yeux. L'aube se dressait dans le ciel. Colombe de la Paix marchait, paisible, calme. Les oiseaux chantaient. Lui aussi d'ailleurs. Fredonnant à mi-voix, il regagna en silence son nid et s'endormit. Le lendemain il cassa comme d'habitude. Comme si rien ne c'était passé la nuit dernière. Bien sur, la même personne occupait toujours ses pensées.

PS: pour moi c'est mon dernier message pour ce rp! Par contre, toi, je pense que tu peux encore envoyer un message.

PPS: Jolie Pivoine m'a dit que t'était ok pour partir, tu changeras d'avis dans notre rp, hein?

PPPS: Si tu pars, n'oublie pas d'en informer tes proches (dont notre liaison si tu veux, moi je l'ai fait)!

PPPPS: hahahaha! Ce message ne cert à rien Huhu !
Revenir en haut Aller en bas
Lune Eternelle
Guérisseur(se)
avatar


Messages ; : 70
Humeur ; : Wasabi

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement   Ven 22 Juil 2016, 16:33

"Moi aussi je t'aime. Mais les tribus aussi n'ont pas de guérisseuse. Ils n'ont rien. Là bas il fait froid. Il y a beaucoup de maladies. Ici il fait beau et chaud. La plupart des guerriers connaissent les bases du soin. Et quand un chat de ton clan voudras bien devenir guérisseur, les autres clans lui enseigneront tous ce qu'il faut. A l'aube des clans, les guérisseurs ont du apprendre tous seules et ils ont enseigné leur savoir à des génération. Tu vas faire la même chose dans la tribu. Tu seras la première guérisseuse avec Jolie Pivoine! Et, préfère rester ici prise pour une traitresse que de venir là bas et être accueillit comme héroïne? Je ne te comprend pas. Les chatons serons mieux là bas qu'ici élevés avec des insultes privé de mère et de père. Là bas ils auront les deux. Pense aussi à moi et aux chatons. Si tu changes d'avis je serais toujours là. Je me tuerais pour toi. Je tuerais pour toi. Et c'est pareil pour les chatons."

Il avait raison... les guérisseurs ont toujours su s'entraider en cas de besoins, mais combien de temps avant qu'un chat ne veulent devenir apprenti guérisseur? Et si une guerre éclatait? Qu'un renard ou un blaireau attaquait un guerrier? Ou même le camp? De plus, même si c'est la saison des feuilles vertes, nous ne sommes pas sans risque de maladie...

Je me coucha auprès de mon compagnon, me blotissant contre lui et éblouissant mon museau dans son pelage blanc et si doux. Sa chaleur et son odeur me reconfortait. Je savais que, quelque soit la décision, il partirait, je le sentais. Pourrais-je vraiment supporter une telle séparation? Élever seule nos petits? Devoir supporter d'être traité comme la pure des traitresse? Voir les petits souffrir des moqueries et de la haine des autres? Les voir être exclus?... non, jamais je ne le supporterais, surtout dans Colombe de la Paix pour me soutenir.

Tandis que je commençais à penser que partir était peut être effectivement la solution, je sombra dans un profond sommeil, blottie contre celui que j'aimais le plus au monde, et sentant la chair de notre chair remuer tout doucement dans mon ventre. Un instant de pur bonheur qui ne dura qu'une nuit.

"Je partirais dans deux lunes. On se verra à mon départ. Là bas tu me diras si tu veux partir ou rester. Sachant que si tu restes tu auras les chatons sur le dos. Si tu viens je serais leur père. Je te laisse donc le temps de réfléchir. Je ne sais pas encore le point de rencontre avec les chats des autres clans. Je te le dirais à l'assemblée."

Dans deux lunes... j'aurais sûrement le temps d'en parler à Étoile des Sables d'ici là... avant que je ne puisse lui répondre, Colombe de la Paix se retourna et partie en courant vers son territoire. Cependant, il s'arrêta un peu plus loin et me cria:

"Au revoir Lune Éternelle! Quoi que tu fasse, je ne t'oublierais jamais!"

Mon coeur se serra et je sentis les larmes couler le long de mes joues, tandis que le guerrier de mon coeur disparaissait de mon champ de vision. Pourquoi? Pourquoi fallait-il que nous soyons de Clans différents? Pourquoi fallait-il que je dois guerisseuse? J'avais de hurler, de courir après Colombe de la Paix, de lui supplier de ne pas m'abandonner et de rester avec moi, de me blottir contre lui et JE plus jamais le quitter, mais il était déjà loin...

Finalement, je me dirigea vers mon Clan, désemparée, le coeur en miette, partagé entre la loyauté envers mon Clan et mon amour pour le matou du Clan du Vent. Soudain, je me souvins des derniers mots que ma mère avait prononcé en mourrant, il y a de cela un quart de lune, le jour où j'ai découvert que j'attendais des petits:

"Lune Éternelle, quoi qu'il arrive, vas là où te porte ton coeur..."

puis, elle succomba aux blessures qu'un vlaireaux lui avait infligée. à l'époque, je ne comprenais pas la signification de ses paroles, il était évident que mon coeur me portait dans mon Clan, mais maintenant, tout était clair dans la tête:

Même si cela est extrêmement douloureux, je dois partir.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11464-lune-eternelle-gueriss
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour est un beau sentiment, pourtant, il blesse gravement
» L'amour, un sentiment bizarre...
» Ce n'est que le début d'une grande histoire d'amour..!
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» un beau thème sur les légumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans RPG ::  :: Neutre :: Le Chapiteau Abandonné-
firefox Forum optimisé pour Mozilla Firefox et pour une resolution de 1280*800 px. © Copyright by "La guerre des Clans RPG", tout droits réservés. Idée originale d'apres "La guerre des clans" d'Erin Hunter. Toute reproduction de textes, d'images et de concepts est strictement interdite. Forum by Ladylemon (Brûlure d'Acide & Rivière Brisée) & Edrakan (Etoile de Cendre). Géré par Ladylemon, Edrakan, Tykasu (Etoile d'Argent), BN (Etoile d'Hiver) & Doddz (Etoile d'Ebène).
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit