Partagez | 
 

 le torrent de l'ennemi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Colombe de la Paix
Ancien(ne) chat(te) de Clan
avatar


<u>3ème personnage</u> ;
Messages ; : 450
Humeur ; : cette question ne sert à rien, il est au propre de l'homme de changer d'humeur, d'émotions, suivant son entourage et divers éléments, si bien qu'en quelques secondes tout peut se jouer. Ne pas confondre avec les cas extremes comme les bipolaires

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: le torrent de l'ennemi    Dim 03 Juil 2016, 15:34

P lume de Phénix avait chaud. Elle avait chassé toute la matinée et, par cette chaleur, n'avait pas la bonne fourrure. En effet la saison des feuilles vertes venait d'arriver et le pelage Plume de Phénix était encore épais. Je vais enterrer ces proies et je me rafraîchirait à le cascade. Elle trotta de son territoire et pris un tunnel l'atmosphère était chaude et humide. Elle sorti et vis la chute. La cascade était sur un territoire neutre, tout les clans pouvait y aller. Sauf que cette cascade était cachée et elle, elle l'avait trouvé. Bien sur, la chatte se doutait bien que d'autres chats avait trouvé son existence, mais ce jour là, elle était seule face à la cascade. Elle but le liquide glacé. Enfin un peu de fraîcheur! Plume de Phénix ronronna de bonheur. Je vais en ramener au anciens, ils vont être ravis! Elle commença donc a prendre des plaquettes de mousse. Après avoir arraché plusieurs plaquettes, elle s’allongea un moment pour prendre le soleil. Quel bonheur! Le ciel était bleu azur et pour le moins du monde elle pensait que quelqu'un irait troubler se calme et cette paix.
Elle se leva pour imbiber la mousse d'eau quand soudain, le vent luis apporta une odeur. Le clan du vent! ils sont plusieurs? Elle huma l'air pour avoir plus d'informations. Ouf! Il est seul! Maintenant rassurée elle tenta:

- Il y a quelqu'un?

Elle senti une vague odeur de peur qui disparu aussitôt. Dois-je attaquer? Elle se préparait à voir le matou dans peu de moments. Luis aussi devait avoir chaud pour aller se rafraîchir.

-Qui va là?

Et elle attendit un moment. Il se montrera bientôt. J'en suis sur.



Dernière édition par Plume de Phénix le Sam 15 Oct 2016, 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eclat d'Opale
Lieutenant
avatar


Messages ; : 62

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: le torrent de l'ennemi    Jeu 14 Juil 2016, 17:58

Le torrent de l'amitié
Avec Plume de Phénix

Rentré de l'entrainement avec ton apprenti, tu l'as envoyé se reposer, avant de repartir pour une séance de chasse en solitaire. C'est une fin de matinée très chaude, et tu transpires des coussinets, à cause de ton pelage noir. Tu sais que vagabonder dans le territoire du vent, où il n'y a pas une seule zone d'ombre, n'est pas une bonne idée pour toi, mais tu refuses de rester à ne rien faire dans le camp, parce que cela pourrait encourager tes camarades à la discussion, ce que tu n'apprécies pas. Et puis de toutes manières tu n'aimes pas rester trop longtemps en communauté, cela te stresse.
Après avoir attrapé quelques proies, tu les enterres ensemble, avant de t'écrouler à côté sous la chaleur. Tu meurs de soif, et, bien que tu ne sois pas un membre du clan de la Rivière et que tu refuses de te comporter comme tel, tu aimerais bien trouver un ruisseau où te tremper les pattes. Tu sais que tu ne peux pas aller vers la rivière qui sépare le territoire du Vent avec celui de la Rivière parce que la falaise au-dessus du cours d'eau est du côté de ton territoire, et tu ne peux donc pas y accéder. Tu songes alors à la cascade que tu as découverte un jour, alors que tu t'étais risqué en dehors du territoire du Vent, en zone neutre. Là-bas, l'eau ne doit pas être trop basse, comme tous les ruisseaux de ton territoire, et l'air humide devrait te refroidir.
Tu entames donc le trajet vers ce lieu qui t'apparaît comme une aubaine.


« Il y a quelqu'un ? »
Tu te sens bête de t'être fait trahir par le sens du vent, que tu n'as pas pensé à vérifier, étant donné que tu pensais être seul dans cet endroit caché des regards curieux. Tu es caché parmi les fougères tandis que la chatte du clan du Tonnerre, d'après son odeur, regarde autour d'elle. Tu soupires. Après tout tu n'as aucune intention de l'attaquer, alors pourquoi cela ne serait-il pas réciproque ?
« Qui va là ? »
La seule chose qui te retient, c'est la façon stupide de cette féline de poser ses questions. Déjà, demander s'il y a quelqu'un alors qu'on vient de découvrir une présence est un peu inutile, cela fait gaspiller de la salive pour rien. Et ensuite, après tout, si elle a senti quelqu'un, il te parait plus prudent de se cacher et d'attendre au lieu de manifester sa présence ainsi que ses soupçons comme cela. Cela ne ferait que précipiter une attaque si l'intrus qu'elle détecterait avait des intentions hostiles. Heureusement pour cette chatte et son manque de jugeote, cela n'est pas ton cas.
Après ces réflexions, tu décides de sortir de ton abri de fougère. La chatte se situe au bas de la cascade, là où celle-ci se déverse dans un bassin facilement accessible. Tu décides de l'y rejoindre pour y tremper tes pattes afin de te rafraîchir. Là où tu te trouves, les gouttes projetées par la cascade tombent sur ton pelage en une bruine fine qui t'apaise et te refroidit, mais cela n'est pas suffisant. Alors que tu amorces ta descente le long des pierres humides, tu surveilles du coin de l'oeil la chatte du clan adverse, pas fou non plus. Elle ne semble pas hostile et tu continues donc de l'ignorer. Tu te demandes ce qu'elle fait là, mais tu n'as pas envie de le lui demander, ce serait lui témoigner de l'intérêt, et tu ne sais pas comment ce serait reçu. Par exemple, elle pourrait penser que tu l'espionnes, que tu cherches à découvrir d'éventuels problèmes au sein de ton clan ce qui, même si cela ne te déplairait pas puisque savoir est pouvoir, n'est pas du tout ton cas. Tu es juste un peu curieux, mais tu restes néanmoins discret. Tu te demandes si elle ne cherche pas à pénétrer en territoire ennemi en passant par ce lieu un peu secret. Puis tu remarques la mousse mouillée déposée à ses pieds et te détend, elle est juste venue récolter de l'eau. D'ailleurs tu trouves cette idée plutôt intelligente, tu décides que tu feras de même.
Cependant, alors que tu te pensais sûr de tes appuis, tu glisses. Tu tentes de te retenir en sortant les griffes, mais celles-ci crissent sur les rochers qui n'offrent aucune prise sans pouvoir te retenir. Tu tombes alors droit dans la cascade en poussant un hurlement terrifié. Tu fermes les yeux alors que ton corps pénètre dans l'onde froide, et tu bats des pattes, paniqué, pour tenter de revenir à la surface. Seulement tu te trouves toujours sous la cascade, et l'eau qui en tombe t'empêche de remonter. Heureusement le courant t'emporte un peu plus loin, et tu peux enfin remonter à la surface pour y prendre une grosse goulée d'air, avant de te faire aspirer de nouveau dans l'eau. Tu tentes tout pour sortir à nouveau la tête, et tu regrettes à cet instant de n'être pas du clan de la Rivière. Lorsqu'enfin tu y parviens, tu cries, désespéré :
« Au secours ! Je ne sais pas nager ! »
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


Dernière édition par Eclat d'Opale le Ven 15 Juil 2016, 13:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11446-eclat-d-opale
Colombe de la Paix
Ancien(ne) chat(te) de Clan
avatar


<u>3ème personnage</u> ;
Messages ; : 450
Humeur ; : cette question ne sert à rien, il est au propre de l'homme de changer d'humeur, d'émotions, suivant son entourage et divers éléments, si bien qu'en quelques secondes tout peut se jouer. Ne pas confondre avec les cas extremes comme les bipolaires

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: le torrent de l'ennemi    Ven 15 Juil 2016, 11:03

Plume de Phénix regarda avec un malicieux sourire le guerrier du Clan du Vent tomber dans l'eau. Plume de Phénix n'avait pas apprécié son indifférence envers elle. A présent, il se débattait en criant:

- Au secours ! Je ne sais pas nager !

Elle leva les yeux au ciel. Bien fait pour lui. Elle répliqua :

- Et pourquoi je te l'apporterais, ton secours? Qu'est-ce que sa m'apporterais de sauver un guerrier à la puanteur vu Vent? Je ne sais pas, moi. Je pourrais très bien partir, vu ton niveau de politesse. J'aurais très bien pu t'attaquer.

Elle eue tout de suite l'idée de sortir ses griffes et de bien les montrer. Ses griffes... Les anciens de son clan disait toujours qu'ils n'avaient jamais vus de griffes aussi effrayantes. Dès qu'elle les sortait, même ses camarades avait un mouvement de recul.

- Mais je sais très bien que tu n'allais pas vraiment repartir sans blessures. J'ai donc choisie une décision sage et toi tu restes indifférent à moi. Très bien je m'en vais.

Elle s’éloigna du point d'eau mais ne pouvait pas laisser ces cris derrière elle. Elle repêcha donc et le flanqua par terre. Elle se souvint de ce que lui avait enseigné son mentor. Avec ses pattes, elle appuya sur le ventre du guerrier. Il crachat beaucoup d'eau et toussa un bon moment. Elle le regarda un moment et dis:

- Ca va? C'est bon? On va me remercier maintenant?

Elle n'attendait même pas une réponse et dit aussitôt:

- Bon, maintenant je peux t'attaquer, petit asociale.

Elle se jeta toutes griffes dehors vers la matou. Elle avait envie de lui faire une belle balafre, à ce rigolo. D'un simple mouvement de patte, elle lui déchira une partie de l'oreille. Elle savait bien sur que sa resterais à vie. Elle ronronna de plaisir et imaginant sa douleur. Plume de Phénix sauta sur son dos pour l'empêcher de bouger et lui mordit à l'épaule tout en lui lacérant l'arrière train de ses pattes arrières. Elle lui fit un croche patte et le percuta de plein fouet pour lui faire peur. Elle le regarda un moment, satisfaite de son attaque. Il avait l'air fatigué, il avait surement mal. Plume de Phénix attendait tranquillement.

- Tu as eu le malheur de me provoquer. Tu en goûteras les conséquences. Et avec moi, les conséquences font, disons, plus mal. Dit elle en regardant son oreille.

PS: Euh, pourquoi le nom de ta futur compagne apparaît sur ta fiche de rp? Et pourquoi tu parles à la deuxième personne?
Revenir en haut Aller en bas
Eclat d'Opale
Lieutenant
avatar


Messages ; : 62

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: le torrent de l'ennemi    Ven 15 Juil 2016, 14:07

Le torrent de l'amitié
Avec Plume de Phénix

Tu n'arrives pas à te maintenir à la surface plus longtemps, et tu sombres à nouveau sous le piège naturel. Tu bats désespérément des pattes, mais par le clan des Etoiles que fait donc ton instinct ? Tu te vois alors mourir, et tu es pris d'une terreur sans nom. Non. Tu ne peux pas mourir, pas maintenant ! En fait une part en ton fond à toujours désiré cela, en réponse à ton mal être dans les clans. Mais une autre partie de toi refuse d'admettre cette possibilité. Ton instinct veut se battre pour ta survie.
Tu remontes à la surface, cherches désespérément la chatte du Tonnerre des yeux, mais tes yeux pleins d'eau ne te permettent pas de voir correctement. Tu te demandes ce qu'elle fabrique. Est-elle trop stupide pour comprendre que tu as besoin d'elle ? Peut-être qu'elle ne t'aide pas parce que tu viens d'un autre clan. Mais quel chat serait assez cruel pour ne pas aider un guerrier en danger de mort ?
Tu entends vaguement sa voix, mais tu ne comprends rien à ce qu'elle dit, l'eau bouillonnant autour de toi masque tous les bruits. Tu es épuisé, tu commences à sombrer. Tes poumons te brûlent. Tu sens que c'est la fin. Tu ne sais pas ce que fabrique la guerrière, la dernière image que tu as eu d'elle, floue, est celle d'une guerrière immobile te regardant te noyer. Quelle cruauté.
Tu fermes les yeux, tu commences à ne plus pouvoir bien réfléchir. Tu vas mourir. Ta dernière pensée est pour Tempérance des Songes, puis tu sombres dans l'inconscience.

Tu clignes des yeux. La lumière t'aveugle. Tu ne comprends rien à ce qu'il t'arrive. Tu tousses. Encore. Et encore. L'eau a été dégagée de tes poumons, tu peux respirer, même si tu as très mal à la poitrine. Ton souffle est rauque. Tu essayes de comprendre où tu te trouves. Tu as l'impression d'être un chaton aveugle. Tu n'as même pas la force de te relever. Tu entends vaguement des miaulements au-dessus de ta tête. Tu essayes de comprendre.
« ... remercier... »
Oui tu comptes la remercier dès que tu le pourras, mais pour l'instant tu es concentré sur ta respiration rauque. Quel bonheur de pouvoir avaler de grandes goulées d'air, en se disant qu'on a échappé à la mort ! Tu te demandes pourquoi la chatte du Tonnerre a mis autant de temps à venir te sauver. Tu te demandes si elle est un peu lente à la compréhension. Qu'importe, tu es vivant. Tu entends qu'elle baragouine une nouvelle phrase, et tu tentes d'en saisir quelques mots :
« ... t'attaquer... asocial... »
Une terrible douleur dans l'oreille te fait te cambrer. Tu lâches un long gémissement. Est-ce un ronronnement que tu entends ? Tu n'en crois pas tes oreilles, la chatte ronronne ! Tu comprends tout à présent ! Tu es tombé sur une psychopathe cruelle, qui prend du plaisir à voir la douleur des autres, et qui s'attaque aux félins sans défense ! Tu sens une masse t'atterrir sur le dos alors que tu tentes de t'échapper en rampant pitoyablement sur le sol. Une douleur cuisante te prend à l'épaule où tu sens ses crocs y pénétrer, tandis que des griffes acérées te déchirent l'arrière train. Tu sens ton sang dégouliner le long de tes membres. Une sombre terreur te prend. Après la noyade, tu te vois mourir face à cette guerrière impitoyable et cruelle. Tu te demandes un instant quelle a pu être sa vie dans le clan du Tonnerre pour qu'elle puisse devenir aussi folle. Alors, la pensée te vient que ce clan doit abriter d'autres dératés dans son genre pour qu'une telle tarée puisse y être cautionnée.
Tu es tellement terrifié que tu ne cherches même plus à t'enfuir. En tout cas, l'attaque a réveillé tes sens. Tu peux enfin entendre et voir à peu près correctement. Alors que tu ouvres les yeux, tu vois la dangereuse psychopathe se tenir tranquillement assise face à toi avec une de ces expressions satisfaites qui te fait hérisser les poils du dos. Tu as tellement mal que tu es incapable d'articuler quoi que ce soit, mais de toutes manières, tu es trop épouvanté pour oser parler.
« Tu as eu le malheur de me provoquer. Tu en goûteras les conséquences. Et avec moi, les conséquences font, disons, plus mal. »
Tu es interloqué. Mais voyons, qu'as-tu pu lui faire pour qu'elle s'acharne ainsi sur toi ? Tu as tout fait pour ne pas la provoquer justement ! Tu ne veux pas d'ennui, et surtout pas avec des membres de clans adverses. Tu es un pacifiste, en grande partie parce que tu te bats mal. Tu voudrais disparaitre en cet instant, et quitte à mourir, tu aurais préféré te noyer plutôt que de saigner à mort à cause de cette folle à lier. Une haine que tu n'as jamais éprouvé nait en toi, à l'égard de cette femelle complètement cinglée. Tu voudrais qu'un membre de ton clan arrive pour t'aider, que l'on vienne à ton secours, mais non, tu es là, blessé, à la merci de cette folle dingue qui semble vouloir te faire mourir à petit feu, pour t'observer souffrir. Tu n'arrives pas à croire que de ton vivant tu puisses voir, et même vivre !, cela. Tu ne pensais pas qu'il existait pareilles infamies dans les clans. Tu pensais que vous étiez tous plus civilisés que ça.
Tu ne peux pas bouger tellement la douleur est cuisante. Tu ne sais plus quoi faire. Tu es résigné à te faire tuer, que pourrais-tu faire d'autre ? Tu sais qu'implorer sa pitié ne lui donnera que plus envie de t'agresser à nouveau. Tu es triste de finir comme ça. Tu te recroquevilles sur toi même en faisant le mort, attendant la fin. Tu te demandes combien de temps la chatte va mettre pour t'achever. Va-t-elle te tuer à l'attente ? T'observer avec délectation être complètement à sa merci ? Tu te demandes ce que tu as fait pour mériter cela.
Tempérance des Songes. Tu aimerais tellement que la puissante lieutenante du clan du Vent vienne à ton secours en cet instant. Tu sais que c'est impossible. Mais à ce moment où tu attends la mort, tu ne peux empêcher un affreux espoir de s'insinuer en toi en voyant le soleil être à son zénith, heure de la patrouille du midi : la chatte avec qui tu as tissé ce lien si particulier suivrait ta piste pour te retrouver lorsqu'elle aurait remarqué que tu avais quitté le territoire, et te sauverait de la folle du Tonnerre. Tu n'aurais aucun doute sur l'issue du combat : Tempérance des Songes le gagnerait facilement, elle est si forte et si déterminée !
Mais tu sais que cela n'arrivera jamais. Que tu es condamné. Alors, puisque tu sais que ta mort est inéluctable, tu ne cherches pas à t'empêcher de lever la tête pour miauler avec colère à ton agresseuse, sans mâcher tes mots, sans chercher à ne pas la provoquer :
« Quelle sorte de chatte stupide es-tu pour sauver un chat en détresse et demander un remerciement alors que tu l'agresses quelques secondes après ? Qui es-tu pour blesser un félin qui ne peut se défendre ? C'est bien les chats du clan du Tonnerre, ça, ils se croient tout permis ! Tues-moi donc, achèves-moi au lieu de me regarder souffrir avec cette délectation malsaine ! Tu ne mérites pas de rejoindre le clan des Etoiles à ta mort, sale psychopathe ! »
La haine qui t'envahit te permet de verser ce flot de parole sans faillir, malgré ta souffrance et ta peur. Tu la foudroies du regard, essayant de montrer à travers celui-ci toute la haine que cette folle t'inspire. Tu sais que ce n'est pas digne d'un guerrier, mais à cet instant tu t'en moques : tu aimerais la voir mourir devant tes yeux, avec une telle souffrance qu'elle en hurlerait jusqu'au soleil. Une haine pure irrigue tes veines.
Tu décides que cette chatte ne mérite pas de te donner la mort. Tu refuses cela. Tu vas te sauver. Tu vas attendre de regagner des forces pour pouvoir t'enfuir. Le sang qui coulait de tes plaies s'est tari, sauf au niveau de ton oreille et de ton arrière train. Heureusement tes blessures aux pattes arrières et à l'épaule sont moins importantes, et tu pourras courir. Tu sais que tu peux gagner du temps grâce à tes précédentes paroles. Si tu la fais parler suffisamment longtemps pour reprendre des forces, tu pourras t'enfuir, la surprenant.
Tu contrôles ta respiration, reprenant lentement et sûrement de l'air, cherchant à calmer ton corps, à te reposer.
Tu survivras.


[Heureusement que tu me le fais remarquer, en fait c'est juste une erreur de ma part, j'ai utilisé les mêmes codes que pour mon rp avec Tempérance des Songes, et j'ai oublié de modifier l'en-tête. x)
Euh j'écris à la deuxième personne parce que... j'ai envie ? XD

Juste : tu as encore fait un peu de powergaming là tu vois ? Parce que mon personnage aurait très bien pu esquiver l'attaque, si je le voulais (bien qu'il soit un peu trop fatigué), mais toi tu ne m'en laisse pas le choix. Et je sais pas si tu en as conscience, mais là nos persos pourront jamais être amis, Plume de Phénix vient de gagner un ennemi pour la vie, jamais Opale pourra lui pardonner, il ne voudra plus jamais entendre parler d'elle. x) Du coup tu vas pouvoir modifier la partie sur Opale dans tes relations de ton profil.]
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11446-eclat-d-opale
Colombe de la Paix
Ancien(ne) chat(te) de Clan
avatar


<u>3ème personnage</u> ;
Messages ; : 450
Humeur ; : cette question ne sert à rien, il est au propre de l'homme de changer d'humeur, d'émotions, suivant son entourage et divers éléments, si bien qu'en quelques secondes tout peut se jouer. Ne pas confondre avec les cas extremes comme les bipolaires

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Re: le torrent de l'ennemi    Sam 16 Juil 2016, 00:37

/HORS RP/Qu'il en soit ainsi, c'est ma faute. J'avais prévue de me radoucir, là mais au pire on est ennemis et vualà. Et si je t'ai attaqué c'est parce que tu m'ignorait et on chat déteste être ignoré. Je n'ai fait que suivre le caractère de mon perso. Et oui c'est vrai t'aurais pu esquiver mais comme je pouvais pas te jouer... Et je pensais pas faire du power gayming parce que je pensais que dans ta réponse t'allait m'attaquer ensuite donc vualà :3 C'est bien la première fois que je fais un rp avec qqn qui parle à la deuxième personne =) /HORS RP/

- Je ne suis pas folle! Je t'ai sauvé la vie! Ensuite je ne vas pas te tuer, j'ai de a raison, je respecte le code du guerrier! De toute façon j'aurais du te laisser dans l'eau! si tu n'avais pas remarqué, le niveau était faible et si tu aurais arrêté d'agiter ainsi tes pattes, tu aurais vu que l'eau te remontait à la gorge, pas plus! Je suis peut être égoïste et agressive mais je suis polie, enfin... Pour les gens à qui c'est réciproque! Toi tu ne mérite rien sac à puces! Tu es aussi naïf que tes camardes! J'ai bien envie de remettre cette bataille mais tu n'en vaut pas la peine! Quand tu rentrera chez toi, tu expliquera bien que tu l'as mérité, cette blessure!

Elle se retourna et ajouta:

- Salut! On se reverra! Tu t'es fais une ennemie, Éclat d'Orage, c'est ça? Souviens toi de moi, Plume de Phénix! Je suis aussi redoutable que l'oiseau légendaire! Je te retrouverais sur le champ de bataille et j'aurais le plaisir de te faire une autre balafre. Crois moi, je ne suis pas folle, je suis réaliste. Un chat comme toi ne doit pas être aimé de beaucoup de personnes.

Elle gagna son clan d'un pas lourd. Elle avait oublié la mousse, tant pis. Elle regagna son clan. Dommage quand même... Si elle n'avait pas était vexé, elle se serais peut être fait un ami. Tant pis. Elle avait des amis au camp et elle parti les rejoindre. Midi était passé et elle avait promis à son apprentie d'aller chasser. Pff... Vraiment susceptible se chat. Il fut vite oublié par ses amis qui la saluèrent. Elle ronronna et manga avant d'aller entraîner Nuage d'Azur. Le vent soufflait légèrement dans la forêt. Là bas, chez ce chat, ce devait être pire. Pour rien au monde elle ne quitterais le clan du tonnerre. Jamais elle n'irai sur la lande avec un vent horrible et des chats comme Éclat de Machin.

/HORS RP/C'était mon dernier message pour moi. Je crois qu'en fait c'est mieux qu'on soit ennemis. Les rp hostiles sont plus durs, je trouve. Bon bah j'ai était contente de rper avec toi!/HORS RP/
Revenir en haut Aller en bas
Eclat d'Opale
Lieutenant
avatar


Messages ; : 62

Feuille de Personnage
Sexe: Mâle
Relations
:

MessageSujet: Re: le torrent de l'ennemi    Sam 16 Juil 2016, 14:30

Le torrent de l'amitié
Avec Plume de Phénix

[Oui mais je comprends pas : tu pensais qu'un chat qui vient de se noyer, qui est épuisé et qui a les poumons en feu, et qui vient de se faire charcuter la tronche pourrait répliquer à une attaque aussi violente ? XD Je trouve ton perso un peu chelou quand même, s'attaquer à un guerrier sans défense qui vient de manquer mourir et dire après respecter le code du guerrier ? J'ai jamais vu ça, c'est rigolo. XD En plus tu aurais voulu qu'elle se radoucisse ? Mais même si c'était le cas, tu crois qu'un chat qui s'est fait agresser comme le mien pourrait avoir confiance après ? Il la penserait instable. XDDD
Moi c'est la première fois que je joue un personnage à la deuxième personne. Ca donne un côté décalé et mystérieux au perso je trouve. x) ]


Tu as mal. Tu essayes de ne pas le lui montrer, parce que tu as peur que cela lui donne envie de te faire souffrir encore plus, vu qu'elle semble aimer voir ta douleur. Tu fermes les yeux, tu te sens vaciller, bien que tu sois couché au sol. Tu sais que ta survie ne tient qu'à un fil, mais tu vas survivre. Tu vas t'échapper. Tu vas t'enfuir, et tu vas regagner la frontière. Tu déploies tes sens, au cas où un félin de ton clan trainerait dans les parages, mais tu ne te fais guère d'illusion : tu es le seul à avoir eu l'idée stupide de sortir de ton territoire et de rester à proximité d'un guerrier adverse. D'une folle qui plus est ! Tu soupires discrètement. Tu ne pouvais pas savoir que tu tomberais sur le pire membre du clan du Tonnerre. Tu frémis. Si ça se trouve, il y en a d'autres comme elle.
Tu te réveilles instantanément quand elle se met à monologuer à nouveau, comme elle l'a fait au moment où tu t'es noyé (mais quelle idée !).
Tu n'arrives pas à en croire tes oreilles. Décidément, cette chatte est encore plus timbrée qu'il n'y parait ! Elle affirme respecter le code du guerrier, en attaquant un guerrier à demi-noyé sans défense ? En le blessant de cette manière ? Juste parce qu'il l'a ignorée ? Mais oui, bien sûr qu'elle est folle, elle ne se rend pas compte de ses propres actes !
Cela dit, tu es d'accord avec elle sur un point : elle aurait mieux fait de te laisser à l'eau. Quitte à mourir, il valait mieux se noyer que de saigner à mort et de laisser ainsi cette satisfaction à une guerrière ennemie ! En plus elle a l'impression de t'avoir sauvé la vie. Tu te demandes seulement si elle a remarqué qu'elle est sur le point de te faire rejoindre le clan des Etoiles, juste pour un caprice.
De plus, tu remarques qu'elle n'a aucune perception de l'espace : tu n'es pas stupide tout de même, tu l'as bien senti que tu ne pouvais pas toucher le fond de l'eau là où tu te trouvais, tu n'aurais pas pu couler sinon ! Tu n'arrives pas à croire qu'elle puisse être d'un clan...
Et puis c'est quoi cette histoire de politesse ? Agresser quelqu'un sans raison, c'est être polie ? Tu hallucines. Cette chatte ne respecte décidément rien du tout ! Tu manques presque pouffer. Elle se rend quand même compte qu'elle est agressive, mais.... "peut-être" ? Par le clan des Etoiles, elle est vraiment cinglée...
Tu ne vois pas en quoi tu ne mérites rien, ni en quoi tu mérites quelque chose. Tu es venu en l'ignorant pour ne pas paraître hostile, tu te noies devant elle, et tu mériterais quelque chose ? Tu ne la comprends décidément pas.
Tu es interloqué... Alors pour elle, ce qu'elle vient de te faire subir, c'était une bataille ? Pourtant une bataille... C'est bien lorsque deux félins (au moins) se battent, non ? A-t-elle seulement remarqué que tu n'étais pas en état de te battre, que tu ne l'es toujours pas, et que tu ne voulais pas te battre, de toutes manières ?
« Quand tu rentreras chez toi, tu expliqueras bien que tu l'as méritée, cette blessure ! »
Si tu parviens à rentrer chez toi... Tu risques de mourir sur place. Et puis tu ne vois toujours pas en quoi tu l'aurais mérité. Mais de toutes manières, cette chatte est folle, alors tu ne vas pas chercher plus loin.
Elle marque une pause, arrêtant net tes pensées. C'est fou comment elle peut parler longtemps ! Tu es impressionné. N'a-t-elle pas soif après ce long monologue ? A-t-elle seulement l'impression que tu ne lui parles pas ? Se rend-t-elle compte qu'elle parle toute seule ? Peut-être a-t-elle des voix dans sa tête... A ce stade, tu ne rejettes aucune hypothèse.
Lorsqu'elle se remet à parler, tu l'écoutes à nouveau, même si ce qu'elle te dit te fait frissonner. Pareilles bêtises et stupidités t'affligent, mais tu préfères ne pas le lui faire remarquer. En tout cas, tu es heureux qu'elle soit si encline à monologuer, ça t'arrange bien, vu qu'il te faut gagner du temps.
Tu frémis en songeant que tu risques de la revoir lors d'une assemblée (ou d'une bataille !). Tu penses demander à ton chef de ne pas te rendre aux Quatre Chênes durant plusieurs lunes. Tu souhaites plus que tout ne jamais la revoir.
« Tu t'es fait une ennemie... »
Tu songes qu'elle aussi s'est fait un ennemi. Sauf que tu ne crois pouvoir faire quelque chose contre elle. Tu sais que tu ne pourras jamais te venger, parce qu'elle est bien plus forte que toi. Cela t'énerve encore plus. Tu te souviendras éternellement de cette folle à lier, à qui on a donné le nom de Plume de Phénix (allez savoir ce qu'est cette chose). Elle ajoute être "aussi redoutable que l'oiseau légendaire". Tu supposes alors qu'un phénix est un oiseau mythique. Tu trouves qu'elle ne mérite pas son nom.
En parlant de nom, tu es étonné par sa supposition. Bien qu'elle ne soit pas tout à fait exacte, puisque tu t'appelles Eclat d'Opale et non Eclat d'Orage, tu ne comprends pas comment la chatte du Tonnerre, que tu n'as jamais vue auparavant, pourrait connaitre ton nom. Tu es perturbé par cela. Mais tu n'oses ni lui demander comme cela se fait, ni rectifier sa question erronée, mieux vaut qu'elle se trompe, elle te retrouvera moins facilement.
Tu frémis en songeant à une future rencontre avec la dingue. Elle parle de plaisir face à tes blessures, à nouveau. Tu ne comprends toujours pas comment le clan du Tonnerre peut héberger une telle psychopathe.
« Crois moi, je ne suis pas folle, je suis réaliste. »
Tu ne peux t'empêcher de sourire face à ces mots. Elle a conscience d'être folle, finalement, puisqu'elle se justifie d'elle même alors que tu ne lui as fait aucune remarque. Cela voudrait dire qu'on lui a déjà fait la réflexion. Peut-être qu'elle vit très mal dans son clan à cause de sa dégénérescence comportementale, et qu'elle a voulu se venger sur toi. Tu n'as pas eu de chance, en fait.
Tu te demandes en quoi elle est réaliste. Réaliste de quoi ? Il n'a jamais été question de réalisme ! Tu ne comprends pas. Tu décides de mettre cela sur le compte de l'instabilité mentale de la chatte.
« Un chat comme toi ne doit pas être aimé de beaucoup de personnes. »
Comment pourrait-elle le savoir ? Tu ne t'es adressé à elle qu'une seule fois. Elle ne connait rien de toi, puisque tu ne l'as jamais rencontré, et qu'il n'est pas possible que quelqu'un lui ai parlé de toi. Tu manques pouffer à nouveau. Il t'est bien égal de ne pas être aimé de beaucoup de personnes, seuls comptent à tes yeux les seuls félins qui t'aiment, justement. Tu songes à Tempérance des Songes à cet instant, mais tu secoues la tête. Tu ne dois pas te déconcentrer, ta survie en dépend.
Tu n'en crois pas tes yeux lorsqu'elle se détourne de toi pour s'éloigner. Est-elle en train de rentrer chez elle ? Tu manques t'exclamer tellement tu es soulagé. Tu pourrais bel et bien survivre finalement. Tu la regardes s'éloigner sans même lui répondre. Tu t'en fiches, tu ne veux plus jamais la revoir, tu ne veux plus jamais attirer son attention. Mais le jour où elle mourra, tu seras le premier à miauler de joie en voyant son cadavre immobile au sol.


Tu te traines au sol. Tu sais que tu y es presque. Tu reconnais la limite de ton territoire. Tu humes l'odeur du marquage avec joie. Tu es soulagé d'arriver. Cependant, tu n'es pas tiré d'affaire, car tu sais que tu n'auras pas la force de rentrer au camp. Tu es épuisé, tu as mal, et tu as faim. Tu commences aussi à avoir soif, mais malheureusement, il est hors de question que tu fasses demi-tour pour revenir à la cascade. En plus tes blessures se sont rouvertes avec le trajet difficile.
Tu parviens à dépasser la frontière et tu t'écroules au sol, haletant. Tu espères qu'une patrouille de ton clan ne mettra pas trop longtemps à passer. Tu lèves la tête et constate que le soleil décline. Tu ne sais pas combien de temps a passé depuis ta chute dans l'eau. Tu espères qu'il est bientôt l'heure de la patrouille de fin d'après-midi.
Tu fermes les yeux, et, dans un dernier effort, tu miaules le plus fort que tu peux.
« Au secours ! »
Tu espères que ton appel, semblable à un gémissement, résonnera assez loin pour qu'un chat puisse l'entendre.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
http://guerredesclansrpg.bb-fr.com/t11446-eclat-d-opale
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le torrent de l'ennemi    

Revenir en haut Aller en bas
 

le torrent de l'ennemi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour es la seule force capable de transformer un ennemi, en ami..!
» Le temps qui passe est le pire ennemi de votre retraite
» lien magazines Lui
» 2000 [Doudi]
» les meilleurs livres de cuisine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans RPG ::  :: Neutre :: La Cascade Cachée-
firefox Forum optimisé pour Mozilla Firefox et pour une resolution de 1280*800 px. © Copyright by "La guerre des Clans RPG", tout droits réservés. Idée originale d'apres "La guerre des clans" d'Erin Hunter. Toute reproduction de textes, d'images et de concepts est strictement interdite. Forum by Ladylemon (Brûlure d'Acide & Rivière Brisée) & Edrakan (Etoile de Cendre). Géré par Ladylemon, Edrakan, Tykasu (Etoile d'Argent), BN (Etoile d'Hiver) & Doddz (Etoile d'Ebène).
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit