Partagez | 
 

 Poussés par le destin ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Etoile de Comète Mystique
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 6

Feuille de Personnage
Sexe: Femelle
Relations
:

MessageSujet: Poussés par le destin ~   Dim 17 Avr 2016, 17:07

Poussés par le destin
Ft. Ouragan Fou, Blizzard Rugissant & Tâches de Minuit
Ça fait des semaines que ça dure, que la maladie attaque les clans et que les chats décèdent les uns après les autres. D'après les guérisseurs, il n'y a pas de remède. Il faut les isoler des autres chats car la maladie est très contagieuse. Le clan de la Rivière a subi énormément de pertes. Un matin, on a reçu la visite de deux anciens du clan de l'Ombre accompagnés d'un guerrier. D'après eux, un remède existe. Il se trouve au delà des Hautes Pierres, dans les montagnes. Rapidement, la nouvelle a fait le tour des clans. Lors de la dernière assemblée, les chefs ont décidés. Des patrouilles partiront chercher ce remède. Aucun guerrier du clan du Vent n'était assez en forme pour partir le chercher et le guérisseur devait rester au clan. Alors, ce sont deux guerriers de l'Ombre, un guerrier du clan du Tonnerre et une guerrière du clan de la Rivière qui partiront. La chef du clan de la Rivière avait convoqué son clan à l'Arbre Fendu. Son choix était déjà fait.

« Comme vous le savez, les clans sont malades. Pourtant, un remède existe. Un guerrier de notre clan partira le chercher, accompagné de trois autres guerriers. Comète Mystique, tu partiras avec eux dès demain. »

La jeune chatte était très fière de pouvoir participer à cette expédition. C'était une très bonne guerrière, une des meilleures même. Elle était honorée de pouvoir servir son clan de cette manière. Après cette annonce, elle partit pêcher à la rivière. Le soir, elle avait ramené deux poissons. De quoi nourrir les malades. Elle les apporta au guérisseur de son clan et partir se coucher. La pêche l'avait épuisée. Le lendemain, elle se réveilla aux premiers rayons du soleil. La jeune guerrière sortit de sa tanière et fit sa toilette. Après avoir mangé un peu, elle se rendit près de l'Arbre Fendu où se trouvaient des guerriers qu'elle n'avait pu apercevoir que pendant une assemblée. Elle afficha une mine intriguée et se tourna vers sa chef.

« Voici les guerriers avec qui tu devras partir, Comète Mystique. Je te présente Ouragan Fou, il vient du clan du Tonnerre, à sa gauche c'est Blizzard Rugissant, du clan de l'Ombre et Tâches de Minuit, du clan de l'Ombre également. Vous irez voir Branche d'Arbre, il vous donnera de quoi supporter le voyage »

Les chats partirent en direction de l'antre du guérisseur. Il paraissait très occupé, tous les malades étaient installés dans sa petite antre et ça empestait la maladie. Branche d'Arbre s'avança vers eux et leur demanda d'attendre à l'entrée, ce qu'ils firent. Le guérisseur sortit quelques minutes plus tard avec quatre portions d'herbe. Il distribua les portions aux quatre guerriers.

« Vous prendrez ça avec vous, ça vous aidera à tenir pendant le voyage. Vous pourrez chasser en chemin, un ancien de l'Ombre m'a parlé et m'a dit que de son temps, les lieux grouillaient de proies. »

Comète Mystique espérait trouver des rivières sur le chemin, elle n'était vraiment pas habituée à chasser dans la forêt et de toute manière, le poisson était bien meilleur que les écureuils. Les expéditionnaires récupérèrent leurs portions d'herbes et revinrent à l'Arbre Fendu. Une partie des clans s'étaient réunis ici entre temps. Ils ont reçu les encouragements de leur clan. Comète était impatiente de partir à la découverte de ces nouveaux territoires en compagnie de ces trois autres chats. Après avoir dit au revoir à leurs clans, ils partirent en direction des hautes pierres. Un grand périple les attendait.

Codage by Epilucial



Revenir en haut Aller en bas
Etoile du Blizzard Maudit
Chef
avatar


Messages ; : 39

Feuille de Personnage
Sexe:
Relations
:

MessageSujet: Re: Poussés par le destin ~   Dim 17 Avr 2016, 21:02

Poussés par le destin
Ft. Ouragan Fou, Comète Mystique & Tâches de Minuit

Je me souviens du premier jour. Je me souviens du premier mort. Je me souviens de m'être demande : est-ce ma faute ? Pourtant, je ne la connaissait même pas, cette chatte qui était morte de maladie. Je ne lui avais même jamais parlé. Je ne pouvais donc pas être responsable d'elle… si ? Peut-être était-ce pour le punir d'avoir approché de ce clan que ce fléau s'abattait sur nous.
Le problème avec la maladie, c'est qu'on ne peut pas la voir. On ne peut pas la combattre de front. On ne peut pas envoyer qui que ce soit avec le simple ordre : éradiquer la maladie. Ça ne marcherait pas, pour la simple raison que c'est partout et nulle part à la fois. Dans la tanière des guerriers. Dans l'organisme de celui qui dort à coté de vous. Quand les gens ont commencé à tomber, je me suis demandée quand est-ce que ce serait mon tour. Ce serait peut-être l'occasion d'en finir, non ? L'occasion d'arrêter de faire du mal aux autres. Les mourants n'avaient pas l'air de souffrir tant que ça. Et puis, je m'en suis voulu d'avoir ces terribles pensées. Eux méritaient d'être en vie. Je ne pouvais pas prendre leurs morts comme quelque chose de léger.
Tout allait de pire en pire : le nombre de guerriers se réduisaient à vu d'œil. Chacun soupçonnait l'autre d'être malade, d'être porteur du virus. On allait tous mourir, et le clan des étoiles ne serait pas là pour nous sauver cette fois. Du moins, c'est ce que je pensais.

Car un miracle s'est produit. Les anciens ont commencé à parler d'un remède, qui avait été trouvé il y a bien longtemps. Bien sûr, rien n'est jamais aussi simple qu'on le voudrait. Du coup, la plante se trouvait à des lunes d'ici, derrière des territoires hostiles presque impossibles à franchir. Du coup, comme j'étais inutile et solitaire dans le clan et que ma disparition ne ferait de mal à personne, notre chef m'a gentiment choisi avec Tâches de Minuit pour aller chercher le remède miracle. Et comme ma disparition ne me ferait pas à de mal à moi non plus, j'ai accepté. Et un matin, je suis parti avec mon compagnon pour le clan de la rivière, où les guerriers choisis par les chefs des clans se réuniraient pour partir.

Là-bas, leur chef annonça au guerrier qui nous rejoignait :
« Voici les guerriers avec qui tu devras partir, Comète Mystique. Je te présente Ouragan Fou, il vient du clan du Tonnerre, à sa gauche c'est Blizzard Rugissant, du clan de l'Ombre et Tâches de Minuit, du clan de l'Ombre également. Vous irez voir Branche d'Arbre, il vous donnera de quoi supporter le voyage »
" Je peux me présenter seul" J'ai failli répliquer. Pas sûr que mes "compagnons" auraient apprécié, alors je n'ai rien dit.
Après avoir récupéré ce dont nous aurions besoin, nous sommes partis tous les quatre. En regardant mes compagnons, je me suis rendu compte qu'on faisait une belle bande de bras cassé. Quel était la probabilité qu'on s'en sorte ? En tout cas, elle était très faible. Avec moi dans le groupe, quasiment nul.


La direction était simple : suivez les hautes pierres, traversez une caverne sur le flanc sud, et vous serez de l'autre coté. Simple comme bonjour. Une indication pour la fleur ? C'est blanc, ça pousse dans les montagnes. L'ancien qui nous avait lancé la piste n'était pas tout frais, alors on n'avait pas pu avoir de meilleur description.
J'ai pris la tête du petit groupe, sans vraiment faire attention à ce que faisait les autres derrière. Qu'ils discutent ou chassent le mulot des neiges pendant la saison des feuilles vertes, ce n'était pas mon problème. Je voulais arriver à mon objectif : traverser ces foutus montagnes, trouver cette foutu plante… et après ? Après, sûrement retourner au camp. Ou rester seul, dans les montagnes ? Après tout, on n'était pas les seuls à partir. D'autres y arriveraient sûrement aussi. Alors même si j'étais le seul survivant de ce périple, le fait de ne pas revenir n'aurait pas d'incident.

Si je suis seul, je ne pourrais pas faire de mal à personne. C'était la première fois que je m'en rendais compte. Sinon, je serais resté solitaire, mais la solitude m'effrayait, voilà pourquoi j'avais rejoint le clan. Mais tout ça, c'était l'occasion de repartir de zéro. Peut-être la seule avant des lustres.
Les cailloux et les hauteurs se sont succédés au plat de la forêt. On avait à peine commencé notre périple qu'on sentait qu'on était pas chez nous. Et pourtant, je ne m'étais jamais senti étrangement vivant.
On essayait de se repérer par rapport au soleil, pour trouver la caverne. Elle ne devait pas être si haute ! On se sépara pour couvrir plus de terrains, se fixant un rendez-vous. Je ne m'attendais pas à la trouver : les coups de chance, c'est pas ce qui m'avait le plus caractérisé dans la vie. Pourtant, après quelque temps de recherche, elle est apparu au détour d'un chemin.
Sombre. Grande. Prête à m'avaler. Terrifiante. Le clan des étoiles ne faisait jamais les choses à moitié.
J'ai rebroussé chemin, bondissant sur mes pattes pour rejoindre les autres. Ou pour fuir cette cavité dans la roche. J'aurais pu leur dire que je n'avais rien trouvé, et tout ce serait arrêté là. Mais je ne l'ai pas fais. Quand j'ai vu leurs visages pleins d'espoir, je me suis dis : je ne peux pas leur faire ça.
" J'ai trouvé quelque chose, je leur ai dit. Ça ressemble plutôt bien à une caverne"
Je les ais guidé sur le sentier abrupt qui montait vers elle. Et ce n'est qu'en me retrouvant devant elle que je me suis rendue compte de ce qui m'avait mis si mal à l'aise. La grotte puait le blaireau.
"Manquait plus que ça, j'ai lâché."

Codage by Epilucial



Revenir en haut Aller en bas
Ouragan Fou
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 29

MessageSujet: Re: Poussés par le destin ~   Mer 20 Avr 2016, 18:41

Poussés par le destin
Ft. Ouragan Fou, Blizzard Rugissant & Tâches de Minuit

Cela fait bientôt une lune que "ça" à commencer.La maladie , les morts. Je me souviens que le premier chat malade avait été un chaton.Il était mort en à peine quelques heures.. J'avoue, ça m'avais fendu le cœur, il avait perdu la vie avant même de l'avoir vraiment connue.
Mais la maladie se fiche de ça , elle se fiche de la personne à qui elle ôte la vie, chaton ou ancien, elle ôte la vie, c'est tout. Plus le temps passait, plus les cadavres s'accumulaient. Une odeur insoutenable de cadavre et de maladie planait sur le camp, si bien que tout les chats en bonne santé passaient la plus part du temps à la chasse, pour ramener de la nourriture au malades et fuir loin de l'ambiance pesante du camp.
La tanière du guérisseur était pleine de malade si bien que les reines et leurs chatons avaient du emménager dans la pouponnière. Quelle merveilleuse idée ! .. Je rigole. Il ne manquait plus que c'est sac à puces braillants pour plomber le moral des guerriers.Maintenant on étais tous, fatigués, à bout de nerfs, et affamés car toute la nourriture allaient au malades.. Qui la mangeaient.. Puis qui mourraient.. Quel gâchis !
Cela désespérait tout les guerriers, même notre cheffe commençait à ne plus y croire, tous pensaient que c'était fichu et que même le Clan des Etoiles ne pouvaient nous sauver cette fois ..

Jusqu’à ce jour.Je revenait de chasse, la gueule pleine de proies, quand j'aperçu notre cheffe bondir sur le promontoire , le regard regard plein d'entrain et de détermination.En la voyant, une bouffée folle d'espoir inonda le cœur de tous les guerriers. Elle avait trouvé une solution , elle allait nous sauver !

- Chat du CLAN DU TONNERRE ! , lança t-elle d'une voix claire qu'elle n'avait pas eu depuis longtemps, Aujourd'hui est un grand jour! Nous sommes sauvés !

Des hurlements de joie fusèrent de tous côté de la clairière tandis que je vis la Cheffe se tourner pour regarder un arrivant du fond de la clairière.

- Approche mon amis.

Un vieux chat sorti alors de l'ombre et se fraya un chemin parmi la foule pour monter mollement sur le promontoire, laissant derrière lui une traînée puante signée Clan de L'Ombre. Berk ! Mais qu'est ce qu'il fait là lui! Etoile des Sables aurait perdu la tête?! Les chats du clan poussèrent des cris d'indignation en voyant le vieux félin au côté de leurs cheffe.

- Silence ! Tonna Etoile des Sables. Les guerriers de jadis nous on toujours dit d'écouter les anciens avec sagesse et attention, et c'est ce que nous avons fait. Je te laisse la parole mon ami.

Puis elle se recula, laissant le vieux félin s'approcher du bord du promontoire pour baisser son regard fatigué sur les guerriers.

- Il existe un remède. entama t'il d'une voix rauque, loin au nord des terres de nos ancêtres, vous y trouverez le remède .

Sur ces paroles le vieux félin descendit tranquillement du rocher et réclama déjà à rentrer chez lui, comme si la situation lui était complètement égale.
.. Et on allais croire ce vieil ancien complètement chtarb?! Il a perdu la raison depuis des lunes ça crève le yeux!

Les cris et les questions du Clan du Tonnerre formèrent un brouhaha monstre, si bien qu'Etoile Des Sables mis quelques minutes à récupérer la parole.

- Bien! Nous nous sommes concertés avec les chefs des Clans de la Rivière de l'Ombre et du Vent, et comme cette plante est notre seule espoir, nous avons décider de mener une expédition d'un guerrier de chaque clan vers le dit-territoire.Etant donné que le Clan du Vent est trop faible, Etoile du Loup envoie deux de ses guerriers.

Je soupirais.Ces tapettes du Vent sont encore trop faibles.. Et dire que je suis originaire de là-bas, quelle honte..

- J'ai réfléchi toute la nuit sur le guerrier que j'allais envoyer et mon choix et fait. Ce sera Ouragan Fou.

Je sursautais en entendant mon prénom. Quoi? Moi? Notre cheffe avait définitivement perdu la tête. De tout les excellents guerriers encore en vie du clan, j'aurais du être le dernier qu'Etoile des Sables choisirait, la roue de secours quoi!
J'allais demandais des explications à notre cheffe mais celle-ci rentrais déjà dans sa tanière, n'ayant visiblement pas envie de s'expliquer.
Le temps ralentissait autour de moi. Je sentais les regards choqués de mes camarades sur moi, et je me demandais toujours pourquoi. J'était peut-être un des meilleurs guerriers du clan, mais j'était bien le dernier à pouvoir représenter le Clan, j'en suis même pas originaire!
Plus je réfléchissait , et plus une idée noire naissait en moi.. Voulais t-elle se débarrasser de moi ? N'était-je pas digne d'être un membre du clan du Tonnerre ? Était-je pour eux un traître, un tas d'os taré?! M'envoyais t-elle à la mort ?! Et c'est à cette instant que commençais à germer en moi ma haine pour le Clan du Tonnerre.


Et me voilà donc à marcher vers le lieux que m'avais indiquer Etoile des Sables, en plein cœur du territoire de la Rivière. Génial..
J'arrive en premier sur place, peu de temps avant que mes deux compagnons de voyages du clan de l'Ombre sorte des fougères, et qu'une guerrière du Clan de la Rivière, sans doute du voyage aussi, arrivais flanquée du chef de la Rivière.

« Voici les guerriers avec qui tu devras partir, Comète Mystique. Je te présente Ouragan Fou, il vient du clan du Tonnerre, à sa gauche c'est Blizzard Rugissant, du clan de l'Ombre et Tâches de Minuit, du clan de l'Ombre également. Vous irez voir Branche d'Arbre, il vous donnera de quoi supporter le voyage »

Je me suis contenté de hocher sèchement la tête lorsque mon nom à été prononcer et de suivre le petit groupe jusqu'à la tanière du guérisseur, où celui-ci nous donna des herbes fortifiantes. Elle ont vraiment une odeur répugnante .. Je me force à avaler le tout, tout aussi répugnant, et nous nous mettons rapidement en route. Nous devons traverser les hautes pierres et ensuite.. Nous débrouiller. On était quatre, on devrait sans sortir.
Un des deux guerriers du clan de l'Ombre, Blizzard rugissant, pris la tête du groupe. Je marchais tranquillement derrière lui, profitant des paysages de mon enfance que je ne reverrais sans doute jamais.

Nous arrivions au bout d'un certain temps au pieds des Hautes Pierres, jusque là ça allait encore, on connaissait. Je levais la tête en marchant , tentant de distinguer la grotte que nous devions longer. Mais rien. Est-ce qu'elle existe au moins? Si ça se trouve, on cours après le vent, ça m'agace.
Plus on escaladais, et plus le vent soufflait. Il commence à cailler.. Je soupirais, persuadé que toute cette histoire n'était qu'un délire d'ancien taré.

" J'ai trouvé quelque chose. Ça ressemble plutôt bien à une caverne" annonça notre "meneur" de groupe, Blizzard Rugissant.

Un élan d'espoir réanima mes pattes et je le rejoignit en quelque bonds. Alors je ne perdais pas mon temps à courir après un mythe ? Plus je m'approchais du guerrier de l'Ombre, et plus une odeur immonde vint pourrir l'air.
C'était une odeur que j'avais déjà sentie.. Ça puait.. Ouaip, ça puait le blaireau.

"Manquait plus que ça" Lâcha Blizzard Rugissant.

Je m'approchais de la grotte, tous les sens au aguets.

"J'passe devant" soufflais-je à mes compagnons en me faufilant dans la grotte. Je m'avançais à pas de loups, regardant chaque petits recoins avec attention. Bien que cette tanière empestait le blaireau, il n'était pas présent. Je ressortait tranquillement de la grotte pour prévenir mes camarades

" La voix est li- BLAIREAU ! "

En effet , la bête se tenait derrière nous, l'odeur déjà intenable de la grotte ayant rendu son approche discrète. Et on était là, Bloqués comme des cons à l'entrée de la grotte , piégés.
Je tentais de réfléchir rapidement à une solution.Ce blaireau fonçait droit sur nous et la seul solution qui se présentais c'était.. Foncer dans le tas. Alors nous nous élancions tout les 4 dans un même mouvement , avant de se deviser silencieusement en deux groupe : Comète Mystique et Tâches de Minuit attaquait à droite, Blizzard Rugissant et moi même à gauche. Nous chargions tous les quatre dans un même mouvement, compressant l'animal, qui rugit et abattis ça patte à l'endroit ou Comète Mystique se trouvais quelques instants plus tôt.
Je bondissais sur son dos, toutes griffes dehors, tendis qu'un de mes camarades labourait le ventre de la bête de coups de griffes. Le blaireau rugissait tout en se débattant, et ses crocs claquèrent tous près de mon visage, ce qui me fit bondir en arrière. A ce rythme là , on allait jamais sans sortir . Il fallait l'immobiliser. Et ça , mes camarades l'avais compris car chacun se jetais sur les pattes du blaireau, donnant coups de crocs et coups de griffe. L'animal s’effondra sous la douleur. C'était l'occasion rêvée. quittant la patte avant de la créature, je bondissais tout droit sur son sa gorge, que je déchirais d'un coup de griffe bien placé.
L'animal poussais un dernier cris à filer la frousse et sa large tête tomba lourdement au sol.

"Dans tes dents la bombe puante!" Soufflais-je entre deux grande inspirations

Je pris lentement le temps de retrouver mon souffle avant de me lever et de regarder autour de moi si tous les cris de ce gros lourdaud n'avais pas ramener un de ses copains. Rien.

"Bon.. La voie est libre."

Codage by Epilucial





Dernière édition par Ouragan Fou le Mer 20 Avr 2016, 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tâches de Minuit
Guerrier(e) sans Apprenti
avatar


Messages ; : 3
Humeur ; : Erf >.>

MessageSujet: Re: Poussés par le destin ~   Mer 27 Avr 2016, 04:40

Poussés par le destin
Ft. Ouragan Fou, Blizzard Rugissant & Tâches de Minuit

Les yeux grand ouverts, autrefois étincelant la joie, le plaisir et l'insouciance, maintenant, recouverts d'un voile d'horreur, de tristesse et de douleur, étincelaient d'aucune lueur. La bouche entre ouverte, où on pouvait voir une multitude de petites canines prêtes à mordre tout ce qui se trouve sur son passage, laissait échapper un mélange de bave et d'écume. Du sang d'un bourgogne vif s'écoulait de la gueule et du museau et perlait jusqu'à son menton. Le poil, d'habitude lisse et propre, était sale et souillé de poussière, de boue et de terre. Les griffes étaient sorties comme si un danger des plus épouvantables s’était confronté à lui. Les oreilles s’étaient affaissées, pendant sur le long des contours de ses joues. Les pattes étaient droites comme un tronc d'arbre pendant la Saison des feuilles vertes. Les flancs ne faisaient aucun mouvement, ayant perdu ses rythmes de haut et bas. Son souffle et son sifflement avaient été remplacés par un long silence morbide. Une odeur âcre, désagréable et repoussante s'était formée et régnait autour de lui. Le corps était raide, froid, paralysé et immobile. Le cadavre du chaton reposait sur le sol à la vue de tous les chats du clan. Les regards des matous étaient remplis de dégoût. D'impuissance. De tristesse. De colère. D'injustice. La première victime de cette fameuse épidémie récente qu'on ne savait contrôler avait été choisie dans le clan de l'Ombre. La mort l'avait entrainé dans sa valse fatale et sinistre, et dorénavant, dansait avec lui pour l'éternité.

Cette maladie, on pouvait la comparer à une bête sauvage enfermée dans une cage. Tournant en rond, à la recherche de proies. Lorsqu’on s’en approchait trop, elle sautait sur les barreaux avec violence. Elle cherchait à tout prix de sortir de sa prison de fer. Et de plus en plus, la cage s’agitait de violentes secousses. Le verrou s’usait. La maladie était devenue une bête sauvage. Incontrôlable. En rage. Assoiffée de tuer, de terrifier, d’horrifier, de sang. Et un jour, la porte de la cage fut ouverte. Les chaînes qui la retenaient reposaient sur le sol, abîmées. On ne trouva plus rien dans celle-ci. Et quelques jours plus tard, les cadavres de chats de la forêt de Cerf-Blanc commencèrent à s’empiler. Cette maladie était incontrôlable. Même si on voulait l’attraper, c’était comme si notre patte passait à travers de l’air. On ne pouvait l’arrêter. Plusieurs chats n’avaient plus aucun espoir. Les morts s’accumulaient les rendant de plus en plus désespérés.
Tâches de Minuit laissa échapper un soupir. Les pattes pleines de terre, la guerrière repoussa le cadavre d’animal dans le trou qu’elle venait de creuser. Ce n’était pas seulement les chats qui étaient affectés par cette maladie, mais aussi les proies. Si les matous ne mouraient pas à cause de l’épidémie, ils mourraient sûrement à cause du manque de provisions. Avec le cœur gros, la chatte recouvrit la carcasse de terre et disposa quelques feuilles dessus pour cacher la cavité qu’elle avait faite. Elle ne voulait pas qu’un apprenti le prenne pour de bonnes intentions, mais finit par empoisonner tout le clan. Et alors, il faudra apporter plus de cadavres. Et faire plus de fosses pour les enterrer. La guerrière secoua sa tête. Ce n’était pas le temps de penser à ça. Il ne fallait pas se faire distraire par ce genre de pensée noire. Il fallait qu’elle chasse pour son clan.

Le Clan de l’Ombre. Réputé pour être le clan le plus sombre des quatre clans de la forêt Cerf-Blanc. Pour ses guerriers assoiffés de batailles. Ambitieux. Avare de territoires. Agressifs. Prétentieux. Égocentrique. Égoïstes. Paresseux. Hypocrites. Menteurs. Négatifs. Ce qui ne collait pas du tout au caractère de Tâches de Minuit. Celle-ci était totalement différente des autres matous du clan de l’Ombre. Elle ne se sentait pas du tout à sa place parmi les ombrageux. Elle se sentait isolée. Rejetée. Exclue. Différente. Comme une tache d’encre sur la neige. Un battement d’ailes près de son oreille la fit tressaillir, la tirant de sa bulle. Ses yeux en amande, qui reflétaient un beau jaune ambré, se dirigèrent vers le firmament. Le Clan des Étoiles faisait valser dans le ciel diverses couleurs, comme le bleu, le blanc, le rose, le mauve, l’orange et le jaune. Ce qui résultat à ce si beau spectacle. À cette merveille de la nature. Le coucher du soleil.
Tâches de Minuit galopait maintenant vers le camp. Lorsqu’elle fut arrivée, la chatte vit qu’un groupe de chats commençait à se dissiper. La guerrière déposa ses proies dans la petite pile de gibier quand une voix derrière elle la fit sursauter. Celle-ci lui informa qu’elle avait manqué une assemblée du Clan et que la féline avait été choisie pour trouver le remède de cette maladie pendant une expédition. Ses yeux brillèrent d’une lueur de joie. Mais cette joie disparut quand la voix rajouta qu’elle voyagera avec trois autres guerriers. Et demain, Blizzard Rugissant (un guerrier de l’ombre) et elle devaient rejoindre les deux autres matous à l’Arbre fendu, un territoire de la Rivière. La joie se lit sur mon visage …



« Voici les guerriers avec qui tu devras partir, Comète Mystique. Je te présente Ouragan Fou, il vient du clan du Tonnerre, à sa gauche c'est Blizzard Rugissant, du clan de l'Ombre et Tâches de Minuit, du clan de l'Ombre également. Vous irez voir Branche d'Arbre, il vous donnera de quoi supporter le voy… »

Tâches de Minuit secoua la tête. La nuit de sommeil que le Clan des Étoiles lui avait apportée si gentiment, notez le sarcasme, l’empêchait de fonctionner complètement. Donc la chatte résultait à s’endormir pendant que les autres parlaient et manquait ainsi pleins d’informations. Finalement, le groupe prit une direction commune et la féline les suivit, confuse. Un long périple les attendait.

Les paysages étaient époustouflants. Parmi les quatre chats, Tâches de Minuit était la seule à être contente. Tandis que les autres étaient d’une humeur à vous fracasser le crâne si vous vous mettez à travers de leur chemin, la féline, elle, laissait exploser sa joie. La vue qu’elle avait était juste magnifique. La guerrière pouvait admirer de son emplacement, haute dans les montagnes, la forêt de Cerf-Blanc. La chatte pouvait contempler les territoires des quatre clans. Les longs pics feuillus sombres que déployait la forêt du Clan du Tonnerre. Les divers traits bleus que faisaient les cours d’eau du Clan de la Rivière. L’énorme couverture verte que créaient les plaines du Clan du Vent. Finalement, le regard de Tâches de Minuit se posa sur les territoires de son clan. Et toute l’admiration qui façonnait ses prunelles ambrées devint du dégout. Les nuances grises et brunes que composaient les macérages du Clan de l’Ombre. Ce clan était comme le mouton noir dans les autres clans. La honte. L’erreur. La souillure. Le …

- « J'ai trouvé quelque chose, je leur ai dit. Ça ressemble plutôt bien à une caverne. »

La voix de Blizzard Rugissant, celui qui avait pris la tête, la tira de ses pensées. Le visage de Tâches de Minuit s’illumina. Enfin ! Ils étaient alors proches ! Après ces longues impasses incessantes, ses pattes étaient fatiguées. À tout moment, elles pouvaient la laisser tomber. Ce n’était pas l’interminable distance qui la rendait si épuisée et ses pattes mortes de fatigue, mais plutôt ce qui composait le sentier de leur voyage. En effet, le chemin était fait de .. cailloux. Pointus. Petits. Beaucoup. Beaucoup de petits cailloux pointus. Donc, ses coussinets étaient ... comment dire … sensibles au toucher ?

« Manquait plus que ça » Lâcha Blizzard Rugissant.

Avant que Tâches de Minuit puisse ouvrir la gueule pour demander des explications, une odeur infecte envahit ses narines. Cette odeur. Elle l’a connaissait trop bien. Une odeur de sang. De terre. De poils. De fumée. De boue. De transpiration. De bave. De mort. Ce mélange de ‘’parfum’’ qu’avait un seul animal dans la forêt. Celui qui était craint de tous les chats. Celui qui faisait tressaillir les poils des chatons. Celui qui rappelait de vieilles histoires douloureuses aux anciens. Celui qui déclenchait la panique aux apprentis. Celui qui donnait des sueurs froides aux guerriers. Celui qui préoccupait le plus les chefs. Celui qui inspirait terreur, peur, horreur, crainte et panique dans les clans. 8 lettres. Un mot. Blaireau.

« J'passe devant » miaula Ouragan Fou, un guerrier du Tonnerre.

Le félin passa devant les quatre félins, d’une démarche déterminée et sans crainte. Sa silhouette blanche et grise s’enfonça dans la caverne du blaireau, avant que l’obscurité l’enveloppe et de plonger complètement dans le noir. Quelques secondes passèrent et ce dernier revint, aucune blessure sur son corps.

« La voix est li- BLAIREAU ! »

Une charnure blanche zebrée de noir se tenait derrière eux. Le blaireau les avait piégiés. Il n’y avait aucune manière de sortir. Alors, au même instant, une aura de soif de vouloir vivre s’installa autour des quatre matous et les guidait. Sans dire un seul mot, les félins s’avaient quoi faire. Oui, c’était débile. Oui, c’était insensé. Oui, c’était irrationel. Mais bon, s’ils devaient mourir pour leur Clan, ils le feraient. Alors, les chats attaquèrent la créature ensemble. Les deux femelles, Tâches de Minuit et Comète Mystique, sur le côté droit, tandis que les mâles, Blizzard Rugissant et Ouragan Fou, sur le côté. Chacun mettait de son effort. Chacun attaquait avec vigueur et rage. Chacun défendait l’autre au péril de leur vie. C’était comme si à cet instant, les limites des Clans qui ,autrefois les séparaient, avaient disparus. Finalement, se fut Ouragan Fou qui porta le coup final au blaireau.

« Bon.. La voie est libre."



Le groupe de poils était désormais rendu à un lieu qui leur était totalement inconnu. Le sol était d’une étrange couleur orange.La terre était craquelée, fissurée. Des trous apparaissaient ici et là.Une sorte d’humidité chaude enveloppait les chats, faisant de leur toilettage un véritable chaos. Le trajet était silencieux. On entendait à peine les chats déposer leurs pattes sur le sol. Un silence malaisant et gênant régnait dans le lieu. Certes, Tâches de Minuit avait extrêmement envie de parler avec les autres minets sur leur bataille, leurs Clans ou leurs histoires, mais elle se gardait une petite gêne. Elle ne voulait pas que les autres pensent du mal d’elle. Énervante. Ennuyante. Agaçante. Fatigante. Harcelante. Insupportable. Donc, elle préférait ne rien dire. Comme toujours.

Soudainement, une secousse remua vivement le sol, faisant agiter les félins. Tâches de Minuit laissa échapper entre ses lèvres un cri aigu de surprise. Les matous n’avaient aucune idée de la source de ce tremblement. Et il semblait ne pas vouloir cesser. Vivement, de larges nuages de vapeur chaude sortirent avec violence des trous. Le gaz l’effleura à peine la cuisse qu’elle poussa une légère plainte au contact brûlant. La guerrière darda un vif coup d’oeil vers l’intérieur d’un des trous. Ce qu’elle vit la fit sursauter. Un amas d’eau chaude remontait à la surface. Trop rapidement. Les yeux de la ténébreuse s’écarquillèrent. Comète Mystique, était non loin éloignée d’un de ces trous. Elle était trop près. Tâches de Minuit ne pouvait plus contrôler son corps. Ses pattes se dirigèrent d’une vitesse fulgurante vers la poissonneuse. La guerrière au pelage beige tacheté prit un élan et bondit en direction de la chasseuse de la Rivière.

- « ATTENTION !!! » cria Tâches de Minuit.

Elle bondit sur Comète Mystique d’une rapidité incroyable. La guerrière la fit rouler à quelques mètres plus loin, s’assurant que la chatte de l’autre clan soit en dessous d’elle. À cet instant, la cavité trembla et laissa pousser une large quantité d’eau bouillante. Lorsque celle-ci retomba sur la terre ferme, à la place d’atterrir sur Comète Mystique, ce fut plutôt la queue de Tâches de Minuit qui devint la victime.Sa queue, autrefois fine et lisse et toute belle, était désormais brûlée.

Codage by Epilucial



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poussés par le destin ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poussés par le destin ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'étrange destin de Benjamin Button
» rougeur "fessiere" lors de poussée dentaire
» Captures Vidéos un jour un destin
» traduction / je suis le maitre de mon destin, le capitaine de mon âme
» Crise pendant le biberon = poussée dentaire ? Reflux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans RPG ::  :: Grotte aux Blaireaux-
firefox Forum optimisé pour Mozilla Firefox et pour une resolution de 1280*800 px. © Copyright by "La guerre des Clans RPG", tout droits réservés. Idée originale d'apres "La guerre des clans" d'Erin Hunter. Toute reproduction de textes, d'images et de concepts est strictement interdite. Forum by Ladylemon (Brûlure d'Acide & Rivière Brisée) & Edrakan (Etoile de Cendre). Géré par Ladylemon, Edrakan, Tykasu (Etoile d'Argent), BN (Etoile d'Hiver) & Doddz (Etoile d'Ebène).
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit